publicité

Politique

Côte d’Ivoire.” 16 jours d’activisme contre la culture du viol”

Publié le :

Ivoiriens, Ivoiriennes,

Populations vivant en Côte d’Ivoire,

Chers compatriotes,


Les violences à l'égard des femmes et des filles constituent une violation des droits de la personne humaine et des libertés fondamentales. Elles constituent également un problème de santé public et empêchent partiellement ou totalement les femmes de jouir desdits droits et libertés.

En effet, les violences faites aux femmes et aux filles, ont de multiples conséquences qui se manifestent notamment par :

le traumatisme affectif et physique ;

la dépression, la peur, la perte de confiance en soi ;

la dislocation des familles ;

les pertes de vies et le suicide.

Chaque année, la période du 25 Novembre au 10 Décembre, marque la commémoration de la campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles dans le monde entier.

Pour la 31ième édition qui est célébrée cette année, le thème adopté au niveau international est : « ORANGEZ LE MONDE : METTONS FIN AUX VIOLENCES FAITES AUX FEMMES MAINTENANT ».

Le thème national qui sera traité sur la période de cette campagne est : « ORANGEZ LE MONDE : TOUS ENSEMBLE METTONS FIN AUX VIOLS. C’EST MAINTENANT ! ».


Chers compatriotes,

Aujourd’hui, le dispositif national de réponse s’est fortement amélioré. Toutefois, la problématique des violences faites aux femmes et aux filles demeure. Elles ont atteint des proportions inquiétantes avec l’avènement de la pandémie de la Covid-19. Les données statistiques sont alarmantes et nous interpellent tous.

Selon le rapport statistique sur les Violences Basées sur le Genre de 2020, ce sont 5.405 cas de VBG qui ont été rapportés et prise en charge dans les services sociaux en Côte d’Ivoire dont 822 cas de viols. La majorité de ces cas de viols était perpétrée sur les mineurs de moins de 18 ans, soit 77%.

C’est l’occasion pour le Gouvernement ivoirien d’adresser ses remerciements et ses encouragement aux hommes, aux femmes, aux Organisations de la Société Civile, aux Institutions nationales et internationales, qui travaillent avec abnégation pour l’élimination de toutes les formes de violences à l’égard des femmes et des filles.

Nous voudrions en appeler à la conscience individuelle et collective pour une forte mobilisation contre ces crimes, afin de les réduire voire les éradiquer.

Que chacun joue sa partition avec conscience et rigueur dans le respect des principes directeurs et des principes d’éthiques. Nous devons œuvrer pour l’intérêt de nos populations et particulièrement celles qui sont fragilisées par ces abus. Il nous faut les protéger et penser à leurs mieux-être.


Ivoiriennes, ivoiriens,

Chers compatriotes,

Je voudrais interpeller toutes les forces vives de la lutte contre toutes les formes de violence à s’impliquer activement dans l’organisation de ces 16 jours d’activisme contre les violences.

Oui, forces de l’ordre, travailleurs sociaux, professionnels de la santé, acteurs judiciaires, professionnels de la communication, Organisations de la Société Civile, partenaires techniques et financiers et toutes sensibilités acquises à la cause de la protection des femmes et des filles, nous avons fait du chemin mais les brimades des femmes continuent, les viol des adolescents n’ont pas cessés...

Pour mettre fin à la culture du viol, les auteurs doivent payer pour leurs actes. Femmes de Côte d’Ivoire, sortez de vos peurs de vos torpeurs, bisez le silence et dénoncer. Joignez vos voix à celle du Gouvernement et envoyons un message fort, de tolérance zéro.

Unissons nos forces, parce qu’ensemble, nous constituons le bouclier de prévention et un rempart contre ces violences à l’égard des femmes et des filles.

Ensemble, disons NON au viol !

Disons non aux violences à l’endroit des femmes et des filles !

Soyons tous mobilisés et agissons maintenant !


Ministre Nassénéba Touré




publicité

FIL INFO

25 janvier 2022

Avec Omicron, l’Europe pourrait entrevoir la fin de la pandémie

25 janvier 2022

Côte d 'Ivoire .Ce lundi 24 janvier 2022, 73 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 388 échantillons prélevés soit 5,2 % de cas positifs, 128 guéris et 0 décès.

25 janvier 2022

Burkina : Macron condamne le coup d’état militaire

25 janvier 2022

Sikasso : week-end sanglant, 09 membres du réseaux QNET tués par la foule

25 janvier 2022

Drame à la CAN: Une bousculade au stade d’Olembé fait une dizaine de morts et 40 blessés



Fanico

Mandiaye Gaye 25 janvier 2022
Cette défaite cuisante de Dakar est un sérieux avertissement à Macky Sall pour demain
Mandiaye Gaye 18 novembre 2021
L’Afrique, notamment son unité, est sacrifiée par certains de ses dirigeants.
Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption

publicité