publicité

Politique

Hommage au Professeur Bertrand M’Batchi, Secrétaire Général du CAMES

Publié le :

La disparition brusque du Professeur Bertrand M’Batchi, scientifique émérite, travailleur acharné et manager hors pair a provoqué une profonde consternation dans la communauté scientifique africaine. En effet, celle-ci a perdu l’un de ses plus illustres fils qui, par sa grande vision, son abnégation au travail et sa rigueur, a porté haut le flambeau du Cames au sein des institutions académiques et scientifiques de renommée internationale.

La communauté universitaire des 19 pays membres de notre institution régionale lui est reconnaissante à jamais pour avoir grandement contribué à sa modernisation et à son rayonnement. Les mécanismes et les outils qu’il a mis en place ont impacté positivement la gouvernance de nos universités.

Les différents hommages qui lui ont été rendus par la communauté universitaire africaine, ont largement mis en exergue les innovations qu’il a apportées au sein de l’institution académique panafricaine.

Pour ma part, je voudrais relever succinctement quelques aspects des valeurs que le Prof. Bertrand M’Batchi s’est attelé à promouvoir, à travers notre collaboration.

Pour avoir été Présidente de l’université Félix Houphouët-Boigny et ensuite Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, j’ai pu prendre la pleine mesure de son management de type participatif, de sa capacité d’écoute et de son ouverture d’esprit qui attestent éloquemment que le Professeur M’Batchi était l’humilité faite homme. À cet égard, qu’il me soit permis de révéler que suite à sa prise de fonction, j’ai eu l’honneur de recevoir un coup de fil sa part, parce qu’il voulait mon avis sur sa vision et les actions qu’il se proposait de mener pour donner un souffle nouveau à notre organisation.. Il est important de noter que mes homologues avaient également été consultés.

Les différentes concertations qu’il a initiées ont été fortement appréciées par les Recteurs et Présidents d’Université. Ainsi, de façon inclusive, celles-ci lui ont permis de bâtir le plan stratégique du Cames autour des problématiques de développement de l’Enseignement supérieur dans l’espace. Il s’agit notamment de l’Assurance Qualité, du Numérique Éducatif, des Programmes thématiques de recherche (Ptr) et de l’institution des Journées scientifiques du Cames (Jsdc).

Par ailleurs, le Prof. Bertrand M’Batchi, a toujours su honorer ses collègues enseignements-chercheurs et chercheurs qui l’ont accompagné dans la mise en œuvre des différents programmes du Cames. Permettez-moi, sur ce point, de rappeler l’agréable surprise qui fut la mienne, lorsqu’il m’annonça le double honneur du Cames envers la Côte d’Ivoire et ma modeste personne, à travers l’institution du premier prix Ptr-Santé de la meilleure communication orale dénommée « Prix Professeur Bakayoko-Ly Ramata ».

Dans la même veine, il a également rendu hommage à feu le Professeur Ogobara Doumbo de l’université de Bamako, à travers le 2e prix Ptr-Santé de la meilleure communication orale et au Professeur Jacques Simporé de l’université Thomas D’Aquin du Burkina Faso à travers le 3e prix de la meilleure communication affichée. Ces différents prix sont remis à chaque édition des Journées scientifiques du Cames (Jsdc).

Enfin, dans les différentes discussions que nous avons eues dans le cadre de l’avenir du Cames, le Professeur M’Bachi avait toujours une préoccupation majeure, à savoir, la formation d’un capital humain de qualité et respectueux de l’éthique et de la déontologie. C’est dans ce contexte, qu’il a créé un comité d’éthique et de déontologie du Cames auquel il a accordé les pleins pouvoirs afin que les évaluations des enseignants et des établissements se fassent dans l’équité et la transparence.

On peut ainsi affirmer que le Professeur M’Batchi était un humaniste, parce que par-delà la formation académique, il privilégiait le savoir-être qui est une dimension de l’homme total.

Au total, le Prof. Bertrand M’Batchi a contribué significativement à la construction d’un système d’enseignement supérieur et de recherche de qualité dans l’espace Cames.

Son nom restera gravé, à jamais, dans l’Institution à laquelle il a tant donné et dans la mémoire de chaque Alumni du Cames.

Oui, le Prof. Bertrand M’Batchi a semé la bonne graine qui continuera de germer et de donner des fruits !

C’est pourquoi, je voudrais demander à son épouse, ses enfants, sa famille, ses collaborateurs et à la communauté académique et scientifique africaine de sécher leurs larmes car le Grand Chancelier de l’Ordre international des palmes académiques (Oipa) du Cames a bien rempli sa mission.

Que le Tout-Puissant, dans son infinie miséricorde, l’accueille dans la félicité éternelle.


Professeur Bakayoko-Ly Ramata



publicité

FIL INFO

24 octobre 2021

Beni : 10 morts dans une nouvelle attaque des ADF à Bulongo

24 octobre 2021

Un nouveau lanceur d’alerte accuse Facebook de prioriser ses profits

24 octobre 2021

Forte pluie à Abidjan : 14 victimes dont 6 morts ce vendredi

24 octobre 2021

Macky Sall plaide pour un fonds africain de promotion du Cinéma

24 octobre 2021

Côte-d’Ivoire: La mine d’or de Yaouré vise 500 000 onces pour l’exercice 2022



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité