publicité

Societe

"Échanges Citoyens" du CICG : Gros plan sur le Centre d’accompagnement et de soins en addictologie d’Abidjan (CASA)

Publié le :

Abidjan, le 11 octobre 2021- Le Centre d'Accompagnement et de soins en Addictologie d'Abidjan (CASA) situé à Abidjan-Marcory a accueilli la première édition des "Échanges Citoyens" du Centre d'Information et de Communication Gouvernementale (Cicg), une tribune de discussions à bâtons rompus avec les citoyens sur les projets et actions du gouvernement visant l'amélioration de leur bien-être.

Ce centre a pour objectif d’assurer une prise en charge des usagers de la drogue en vue d'une resocialisation réussie. Ce projet initié par le Programme National de Lutte contre le Tabagisme (PNLTA) et ses partenaires, les ONG Espace Confiance et Médecins du monde obtient des résultats encourageants.

L'ouverture de ce centre en juillet 2018 fait suite à l'élaboration d'un protocole par le ministère en charge de la Santé pour la prise en charge communautaire et la resocialisation des usagers de la drogue dans la pyramide sanitaire.

Ce sont 2 371 usagers de la drogue, dont 9% de femmes qui y sont suivis actuellement.

Pour Tidiane Doumbia, orphelin ayant grandi dans la rue, le CASA est aujourd'hui son refuge. ''Je m'adonnais à toutes sortes de criminalité. J'ai fait la prison à cinq reprises. Mais aujourd'hui, j'ai retrouvé une vie normale grâce au CASA'', a-t-il dit.

Ce Centre offre gratuitement une prise en charge médicale (drogue, dépistage du VIH et de la tuberculose, paludisme, etc.), psychologique et sociale aux pensionnaires. A ce titre, 6 816 pensionnaires ont bénéficié de consultations médicales, 3 541 d’une assistance sociale, 763 d’une assistance psychologique et 17 personnes dont 5 femmes, ont été mises sous méthadone (substance de substitution à la drogue).

Ben Mohamed Touré parle de son expérience avec le CASA: ''Le CASA a fait beaucoup pour moi. Avec l'aide du psychologue du CASA, je me sens de moins en moins tenté par la drogue''.

Des activités de resocialisation telles que les divertissements et la cuisine et des activités occupationnelles comme l’Art thérapie (dessin), l’alphabétisation, l’atelier femme, etc., sont dispensées aux usagers de la drogue. Dans ce cadre, 14 aides ont été attribuées à des pensionnaires pour faciliter leur réinsertion.

''Depuis que j'ai commencé à fréquenter le CASA, je me suis retrouvé. Je prends mes méthadones régulièrement pour éviter de retomber dans la drogue. Ma vie est désormais stable. Aujourd'hui, je suis agent de santé communautaire à Médecins du Monde'', a affirmé Désiré Adou.

Le CASA a également pris en charge huit cas de Violation des Droits de l’Homme(VDH) et 67 cas de Violences Basées sur le Genre (VBG) notifiés.
Toutes ces activités font du Casa une expérience unique en Afrique de l'Ouest.

Le directeur-coordonnateur du PNLTA, Ernest Zotoua, a souligné que le projet mis en oeuvre par l'ONG Espace Confiance est à sa phase pilote. Il s’étendra à l’ensemble du territoire.

Afin de s’imprégner des réalités et communiquer sur les résultats dans l’objectif d’améliorer la mise en œuvre du projet, le Centre d’Information et de Communication gouvernementale (Cicg), à travers son cadre de discussion dénommé ‘‘Echanges Citoyens’’, est allé à la rencontre des pensionnaires du CASA, le samedi 09 octobre 2021.

Le coordonnateur du CASA, Dr Feriole Zahoui, a remercié le Cicg pour l'opportunité offerte aux bénéficiaires du projet de s'exprimer librement sur l'impact de cette initiative gouvernementale dans leur quotidien.

L’ONG Espace Confiance est un espace communautaire créé en 2004 et qui œuvre à la réduction des risques auprès des usagers de drogues.

Source : CICG




publicité

FIL INFO

24 octobre 2021

Beni : 10 morts dans une nouvelle attaque des ADF à Bulongo

24 octobre 2021

Un nouveau lanceur d’alerte accuse Facebook de prioriser ses profits

24 octobre 2021

Forte pluie à Abidjan : 14 victimes dont 6 morts ce vendredi

24 octobre 2021

Macky Sall plaide pour un fonds africain de promotion du Cinéma

24 octobre 2021

Côte-d’Ivoire: La mine d’or de Yaouré vise 500 000 onces pour l’exercice 2022



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité