publicité

Societe

Quel taux d'anticorps me faut-il pour être protégé contre le Covid-19 ?

Publié le :


Une étude menée au CHU de Toulouse précise, en fonction du nombre d'anticorps, votre niveau de protection face au Covid-19.

J'ai eu le Covid-19, suis-je immunisé contre la maladie ? Pour combien de temps ? Et face à quels variants ? Avec la vaccination, comment savoir quels risques persistent de contracter le virus ? L'immunité face au Covid-19 reste l'une des questions en suspens. Certains ne l'attrapent jamais, d'autres, doublement vaccinés le développent. Pour nous aider à y voir plus clair, le laboratoire de virologie du CHU de Toulouse est parvenu à déterminer votre niveau de protection en fonction de votre nombre d'anticorps : il publie ses résultats dans le Journal of infection.


SEUIL MINIMUM SANS VACCIN APRÈS 3 MOIS DE CONTAMINATION

Pour avoir des réponses, 8 758 salariés du laboratoire -dont 80% des femmes d'environ 40 ans- ont participé à l'étude. Leurs types d'anticorps (ainsi que leur nombre) ont été suivis depuis la première vague. Ils ont été divisés en deux : une partie avait déjà eu le virus et a été vaccinée en sus, l'autre partie a simplement été vaccinée. Ils ont été testés à plusieurs reprises, avant et après les doses de vaccin.

L'étude est catégorique : avoir eu la maladie ne prémunit pas à long terme (ni même à court terme) face à une réinfection. Elle souligne que 3 mois après avoir eu le Covid-19, les sujets redescendaient au seuil le plus bas d'anticorps dans 79,3% des cas. Mais quel est ce seuil minimum ?

SEUL MAXIMUM POUR LES ANCIENS MALADES VACCINÉS

Après plusieurs mois de sérologies, 3 niveaux d'anticorps ont été établis.

Si vous avez un taux d'anticorps inférieur ou égal à 141, votre protection n'est que 12,4% explique l'étude : vous êtes au seuil minimum.

Par contre, entre 141 et 1700 (la fourchette est large), on estime que vous êtes protégé aux alentours de 90%, surtout face à une forme grave de la maladie.

Si le taux d'anticorps dépasse 1700, on estime que vous êtes à 100% prémunis de la forme grave, voire de le contracter, car l'étude n'a pas observé le moindre cas d'infection à ce stade.

La protection maximale enregistrée ? Un taux d'anticorps à 147 000. Globalement, ceux qui sont le mieux protégés sont les anciens malades ayant reçu le vaccin, qui sont pour beaucoup rangés dans la catégorie +1700, un mois après la première injection.

Cela dit, la majorité des salariés se trouvait dans l'entre-deux. Et bonne nouvelle, le vaccin a évité à tout le monde de descendre en dessous de la barre des 141.

Cette méthode laisse d'ailleurs penser qu'évaluer le taux d'anticorps (sérologie) du sujet pourrait permettre de décider de lui administrer une dose de rappel de vaccin, ou non.

Source : Journal of infection, 21 septembre 2021.




publicité

FIL INFO

24 octobre 2021

Beni : 10 morts dans une nouvelle attaque des ADF à Bulongo

24 octobre 2021

Un nouveau lanceur d’alerte accuse Facebook de prioriser ses profits

24 octobre 2021

Forte pluie à Abidjan : 14 victimes dont 6 morts ce vendredi

24 octobre 2021

Macky Sall plaide pour un fonds africain de promotion du Cinéma

24 octobre 2021

Côte-d’Ivoire: La mine d’or de Yaouré vise 500 000 onces pour l’exercice 2022



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité