publicité

Economie

États-Unis : l’Ambassadeur Mamadou Haidara reçoit des investisseurs du textile à Washington

Publié le :

Messieurs Faruque Hassan et Miran Ali, respectivement Président et Vice-président de la multinationale BGMEA (Bangladesh Garment Manufacturers and Exporters Association) ont été reçus en audience par SEM Mamadou Haidara, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Côte d’Ivoire aux Etats-Unis, le jeudi 09 Septembre 2021, à Washington D.C.

Au cours de cette audience, l’Ambassadeur Mamadou Haidara était assisté de SEM Aly TOURE, Représentant Permanent de la Cote d’Ivoire auprès des Organisations Internationales de Produits de Base et de Monsieur Assi Hervé (Conseiller Commercial à l’Ambassade de Cote d’Ivoire aux USA) Les entretiens entre l’Ambassadeur Mamadou Haidara et ses hôtes ont tourné autour de l’opportunité d’investir dans le textile en Côte d’IvoireCette multinationale qui est l’Association des Exportateurs et fabricants du Bangladesh, est spécialisée dans l’habillement et les tissus de fibres, vêtements et étoffes tissées, tissage d’articles et d’habillement, ainsi que les vêtements tricotés tissés, exporte vers 150 pays dans le monde.

En Côte d’Ivoire, la filière coton a affiché sur la dernière décennie un rythme de progression soutenue. Le sous-secteur est l’un des plus dynamiques d’Afrique de l’Ouest. La campagne cotonnière 2021/2022 s’annonce historique. Selon l’Association professionnelle des sociétés cotonnières (Aprocot-CI), la récolte d’or blanc atteindra 580 000 tonnes durant ladite saison contre 558 000 tonnes en 2020/2021. Cette production anticipée, qui devrait être la plus forte de l’histoire du pays sera réalisée sur une superficie de 460 000 hectares.

La pandémie mondiale ne semble pas avoir impactée la production de coton en Côte d’Ivoire. La Cote d’Ivoire qui ambitionne de transformer tous ces produits agricoles et matières premières conformément à la vision de SEM Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire entend saisir cette opportunité en vue de l’installation d’usines en vue de transformer l’or blanc ivoirien. Les usines textiles d’Agboville, de Bouaké et de Dimbokro pourraient intéresser ces investisseurs.

En retour, SEM Mamadou Haidara a, quant à lui, remercié ses hôtes de leur visite et pris l’engagement de transmettre leur offre aux autorités compétentes en Côte d’Ivoire.Enfin, il a été convenu d’une visite de travail du Représentant Permanent au Bangladesh.

SERCOM



publicité

FIL INFO

24 octobre 2021

Beni : 10 morts dans une nouvelle attaque des ADF à Bulongo

24 octobre 2021

Un nouveau lanceur d’alerte accuse Facebook de prioriser ses profits

24 octobre 2021

Forte pluie à Abidjan : 14 victimes dont 6 morts ce vendredi

24 octobre 2021

Macky Sall plaide pour un fonds africain de promotion du Cinéma

24 octobre 2021

Côte-d’Ivoire: La mine d’or de Yaouré vise 500 000 onces pour l’exercice 2022



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité