publicité

Fanico

Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption

Publié le :

En ce 7 Aout 2021, au moment ou elle celebre les 61 ans de son acces a l'independance, la Cote d'Ivoire n'a jamais reuni autant de conditions favorables pour la reconciliation de ses filles et fils depuis la crise de 2011. L'acquittement du President Laurent Gbagbo devant la CPI et son retour au pays le 17 Juin dernier ont consacre en meme temps "le retour" de plusieurs de ses partisans "dans la Republique". Les rencontres Gbagbo-Bedie et Gbagbo-Ouattara qui ont suivi ont contribue a decrisper davantage le climat politique. La liberation hier des prisonniers d'opinion, decidee par le President Ouattara est aussi a saluer dans le meme ordre d'idees et a encourager pour la suite.


Que reste t-il a faire maintenant, pour jeter les bases d'une paix definitive pour notre nation et l'engager resolument sur le chemin de sa redemption et du developpement?


Selon mon oeil de Citoyen, apres 3 decennies de guerres fratricides, nos trois grands leaders ont une chance de rentrer ensemble dans l'Histoire en engageant le travail de reconciliation des fils et filles de la Cote d'Ivoire et en les reunissant autour d'institutions consensuelles qui vont regir la vie democratique de notre nation. Je vois 2 grandes etapes dans ce travail sur les 4 ans qui nous separent des prochaines joutes electorales presidentielles.


1. Creer un cadre national d'echanges pour extirper la haine de nos coeurs. Apres les 2 rencontres deja notees, celle annoncee entre les 3 grands doit se faire et ouvrir la voie a un dialogue national qui permette a l'ensemble des sensibilites et des Ivoiriens tout court de se parler a nouveau. Au sortir de ce dialogue, nous devons definitivement mettre fin a la logique de la "competition politique = conflit"; mettre fin a l'idee que la victoire electorale d'un camp signifie l'exil ou la prison pour l'autre camp. Tant que nous entretenons ces logiques destructrices, la peur de la perte du pouvoir par n'importe quel camp sera toujours un frein a toute chance d'alternance democratique.


2. Une fois que le travail de la 1ere etape aura retabli un minimum de confiance entre les Ivoiriens et surtout entre les camps politiques, il faut engager le travail salutaire d'etablissement des institutions qui vont reguler la competition democratique. La 1ere de ces institutions est bien sur une Commission electorale, institution par laquelle nous nous elevons ou nous ecroulons depuis des decennies. Je l'ai deja soutenu publiquement, la Commission electorale qu'il nous faut doit etre en dehors des partis politiques et les membres choisis parmi les Ivoiriens et Ivoiriennes reconnus comme citoyens de haute stature et de grande integrite morale. S'il est definitivement etabli dans l'esprit des candidats aux postes politiques que la victoire de l'adversaire ne signifie pas exil pour soi et exclusion des fonctions publiques pour ses partisans, alors le risque est reduit pour les batailles de controle de la commission electorale, la fraude electorale ou la violence politique.


C'est ce travail ardu mais noble auquel les trois grands leaders et tous les Ivoiriens doivent s'atteler dans les annees a venir. C'est la reussite d'un tel travail de reconciliation et de construction d'institutions credibles et consensuelles qui peut garantir des elections paisibles en 2025 et la paix a long terme a notre pays. Le "risque politique" est le risque majeur qui pese depuis des annees sur la tete de notre nation comme une chape de plomb dans toutes les analyses, qu'elles soient du FMI ou des agences de notations sur les marches internationaux des capitaux. Alors travaillons a eliminer definitivement ce risque pour donner des perspectives heureuses a notre nation.


Dieu fasse que nos trois grands leaders soient a la hauteur de cette tache pour conduire notre peuple a la reconciliation et notre nation sur le chemin de sa redemption. Chacun de ces 3 leaders a dirige la Cote d'Ivoire avec leurs bilans individuels. Mais ils ont l'occasion unique de rentrer collectivement dans l'Histoire de notre nation en creant les conditions pour le renouvellement paisible des elites dirigeantes a venir. Le moment n'a jamais ete aussi favorable pour realiser "l'esperance promise a l'humanite"! Saisissons l'opportunite!


Bonne fete d'independance aux Ivoiriens. Dieu benisse la Cote d'Ivoire 

Koffi Alle




publicité

FIL INFO

29 novembre 2021

Une femme d’affaires et un banquier utilisent le nom de Karim Wade pour voler 44 voitures et détourner 200 millions Fcfa

29 novembre 2021

Côte d'Ivoire.Ce dimanche 28 novembre 2021, 4 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 847 échantillons prélevés soit 0,2 % de cas positifs, 18 guéris et 0 décès.

29 novembre 2021

Covid-19 : Emmanuel Macron a reçu sa troisième dose de vaccin

29 novembre 2021

Gabon : Les pharmaciens n’exigeront pas le vaccin ou le test PCR à leurs usagers

29 novembre 2021

Kwilu : plus de 80% d’habitants de Mukedi et Gungu sont atteints de paludisme (PNLS)



Fanico

Mandiaye Gaye 18 novembre 2021
L’Afrique, notamment son unité, est sacrifiée par certains de ses dirigeants.
Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?

publicité