publicité

Economie

Cherté de la vie : Face à la grogne , Diarrassouba accuse les réseaux sociaux…

Publié le :

Face à la grogne de plus en plus persistante des populations ivoiriennes au sujet de l’augmentation du prix des produits alimentaires de grande consommation, le ministre du Commerce et de l’Industrie Souleymane Diarrassouba a tenu à faire une mise au point au cours d’une conférence de presse, qu’il a animée le dimanche 18 juillet 2021 à son cabinet. « Il convient d’indiquer que les augmentations constatées ne sont pas spécifiques à la Côte d’Ivoire », a révélé de prime abord Souleymane Diarrassouba. Dans des explications plus détaillées, il a déclaré que « partout dans le monde, avec la reprise économique, caractérisée par une demande beaucoup plus forte que prévue, après une année 2020 marquée par la pandémie à coronavirus et les tensions sur les matières premières, l’inflation reprend de la vigueur ». Toutefois, hormis la situation précédemment évoquée, le prix de certains produits, tels que le poisson, la viande, l’huile de palme raffinée, le ciment et des produits vivriers ont subi des hausses, du fait du rationnement des entreprises en électricité, imputable au décalage de la saison des pluies. Conséquence : le niveau d’eau des barrages hydroélectriques, faisant tourner les turbines pour assurer la production du courant, avait fortement baissé. Par contre, le ministre rejette du revers de la main les informations diffusées sur les réseaux sociaux ces temps-ci, tendant à faire croire que les hausses constatées sont très importantes. Alors qu’ il n’en ait rien. Aussi, face à cette situation, le gouvernement s’est-il employé à prendre des mesures, en vue de préserver « le pouvoir d’achat des ménages ». Et ce, tout en protégeant l’outil de production et les emplois.

Souleymane Diarrassouba affirme avoir constaté avec joie, la baisse du prix de certains produits dont les matériaux de construction, consécutivement à la fin du rationnement de l’électricité.

Répondant à une question relative à l’organisation prochaine d’une manifestation d’un groupement de la société civile en vue de dénoncer cette hausse des prix, il a souligné qu’ils ne sont pas connus de ses services. Et qu’en plus, ils n’ont pas approché le ministère pour des échanges à ce sujet. Pourtant, le département ministériel qu’il dirige est ouvert au dialogue. « J’invite les populations au calme et à la sérénité, à ne pas céder à la panique », a -t-il dit pour rassurer les consommateurs ivoiriens


Junior Jeremy




publicité

FIL INFO

2 février 2023

Armée ivoirienne: Un recrutement de sous-officiers et militaires du rang spécialistes ouvert

2 février 2023

Cameroun - Les Prix des carburants revus à la hausse, tout comme les salaires des agents publics.

2 février 2023

Côte d'Ivoire.Ce mercredi 1er février 2023, 3 nouveaux cas de Covid-19 sur 280 échantillons prélevés soit 1,1% de cas positifs, 2 guéris et 0 décès.

2 février 2023

En Californie, des policiers tuent un Afro-Américain amputé des deux jambes

2 février 2023

Russie, Chine : l’OTAN appelle à une union contre l’autoritarisme



Fanico

ABSLOW 21 janvier 2023
Lettre ouverte aux femmes de mon pays
Dr.Issa Sangaré 17 novembre 2022
La nouvelle CNI (carte d’identité nationale)pose 3 problèmes
Ashanti NGORAN 28 octobre 2022
Le complexe de l'expatrié?
Yacouba DOUMBIA 22 octobre 2022
Le restaurant et les gbèlèdromes

publicité