publicité

Politique

Ivoiriens ,continuons de faire du dialogue , notre religion!

Publié le :

États généraux de l’Education nationale ou comment replacer l’Ecole au cœur des préoccupations de la société toute entière. Cérémonie de lancement ce lundi 19 juillet 2021, au Sofitel Hôtel Ivoire à Abidjan. Dialogue.

Coût de la vie, dialogue. Le ministre du Commerce et de l’Industrie et les jeunes initiateurs de la marche contre la cherté de la vie ont échangé. Tant que les Ivoiriens se parlent...

L’idée même des états généraux de l’Education nationale a mal perçue au départ: pour certains, c’était pour les nouvelles autorités de l’Ecole ivoirienne, une manière voilée d’exposer leurs prédécesseurs sur la place publique. Pour d’autres, ce n’était même pas nécessaire, d’autant que « des états généraux de l’Ecole, il y en a eus déjà, quatre au total sont les plus mémorables sont ceux conduits par le ministre Arsène Usher Assouan, en 1977, qui avaient formulé la réforme du système éducatif national. ». Dans certains salons huppés d’Abidjan, l’on a même assimilé la volonté d’organiser les états généraux sur l’Ecole à « un coup d’Etat. ».

Finalement, à force de patience, d’explications et de pédagogie, les nouvelles autorités de l’Ecole ont fini par faire passer l’idée: non, les états généraux n’offriront pas de tribune pour les revendications corporatistes. Non, les états généraux ne seront pas une foire d’attaques ou de dénonciations. Ils sont modèles comme un projet de thèse universitaire, pour dessiner collectivement , l’Ecole du futur. La question principale, « comment faire briller l’Ecole ivoirienne »? Pour faire briller l’Ecole ivoirienne, il faut s’appuyer sur les acquis, regarder le présenter et regarder le futur. Il faut connaître la dynamique de la société, la démographie, les équilibres régionaux, se définir les nouveaux objectifs au regard de l’évolution du monde, du développement des nouveaux métiers et des nouvelles technologies... L’Ecole est le cœur de la société. L’Ecole est le futur.

Toutes les couches sociales seront impliquées dans la recherche des solutions pour une école ivoirienne qui réponde aux besoins de la société. Pendant six mois, les débats vont être menés au niveau régional, départemental, communal. Par internet. Chacun a ainsi son mot à dire sur l’Ecole ivoirienne. Le document-synthèse qui en sortira sera ainsi l’œuvre de la société entière. L’Unesco et les chancelleries accompagnent les états généraux de l’Education en Côte d’Ivoire.

Les Ivoiriens savent se parler. Et chacun sait jusqu’où il ne faut pas tirer sur le cuir. Les jeunes du mouvement social ont porté les frustrations et les souffrances des populations sur la place publique. Ils ont projeté une marche pour ce mercredi 21 juillet 2021. Les autorités ont été sensibles à leurs cris de coeur. Dialogue. Les ivoiriens se parlent. Le ministre du Commerce et de l’Industrie était en concertation avec ces jeunes initiateurs du mouvement de protestation contre la cherté du coût de la vie, ce dimanche 18 juillet 2021. Quelques minutes plutôt, pendant les échanges avec les journalistes, il disait: « Je ne connais pas les organisateurs de la marche du mercredi 21 juillet ». Il a découvert plus tard, des jeunes ivoiriens, fonctionnaires, agents de l’Etat, opérateurs économiques, ingénieurs, informaticiens, doctorants... « Monsieur le ministre, la question revient souvent de savoir, qui est derrière nous. Il n’y a personne qui nous manipule. C’est la faim qui nous manipule. Vous nous avez considérés en nous recevant. Nous sommes un mouvement social. Nous ne sommes pas structurés au sens d’un syndicat. Nous allons rendre compte à nos amis et nous allons aviser. Nous reviendrons vers vous ».

Le ministre venait d’expliquer en long et en large, les réalités du terrain, les actions entreprises par son département et par l’Etat, les dispositions en cours pour maintenir les prix convenables sur les marchés. « « Ce qui n’est pas négociable, la protection du consommateur. Quand le premier ministre se mêle d’une chose, c’est que c’est important. Nous avons un conseil ministériel le lundi sur la question. Sur le sujet, il y a des mesures d’urgence, des mesures structurelles. ».

Je le répète toujours, dans ce pays, apprenons à nous écouter. À nous parler. Faisons du dialogue, notre religion.

Fernand Dédeh




publicité

FIL INFO

24 juillet 2021

Kidnappings à Lubumbashi : les autorités appellent les enfants à la vigilance

24 juillet 2021

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 23 juillet 2021, 87 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 375 échantillons prélevés soit 3,7 % de cas positifs, 69 guéris et 0 décès

24 juillet 2021

Air Afrique : Les ex-agents ivoiriens recevront leur argent le 15 août 2021

24 juillet 2021

La Chine dénonce le « manque de respect » de l’OMS

24 juillet 2021

Des suspects du projet d’assassinat contre le président malgache sont d’origine française



Fanico

Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !
André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?

publicité