publicité

Politique

Le Chef de l’Etat a pris part à la cérémonie de clôture du 59e Sommet ordinaire de la CEDEAO, à Accra

Publié le :

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, le samedi 19 juin 2021, à Accra (Ghana), à la cérémonie de clôture du 59e Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette cérémonie a été marquée par la lecture d’un communiqué final qui a sanctionné les travaux. Dans ce communiqué, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont réaffirmé leur engagement à approfondir le processus d’intégration régionale pour le bien-être des populations de notre sous-région. Evoquant la pandémie de COVID-19 en Afrique de l’Ouest, le Sommet s’est félicité de la vaccination dans tous les pays de la Communauté et de la récente décision du G7 de fournir des vaccins supplémentaires aux pays en développement.

 Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont, en outre, encouragé l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé à intensifier ses efforts en vue de la mobilisation d’un partenariat pour la production de vaccins anti-COVID-19 dans la sous-région. S’agissant de la situation politique dans la sous-région, la Conférence a salué l’évolution positive de la situation au Mali avec la nomination d’un Premier Ministre civil et la formation d’un nouveau Gouvernement, et a invité les Autorités de la Transition à se conformer au calendrier électoral. Concernant la situation sécuritaire, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont réaffirmé leur détermination à lutter contre le terrorisme, et ont condamné fermement la récurrence des attaques terroristes dans les pays de la ligne de front. Ils en ont appelé à la mobilisation des ressources dans la stratégie d’éradication de ce fléau.Au titre des performances économiques, la Conférence a souhaité la mise en place d’un plan de financement important pour les économies de la Région afin de soutenir la relance économique.

 A cet égard, elle s’est félicitée des différentes initiatives du G20 relatives à la restructuration des dettes des pays en développement, et a salué le lancement, par le Groupe de la Banque Africaine de Développement, d’une facilité d’aide aux pays africains, y compris les pays membres de la CEDEAO. Pour ce qui est de la monnaie unique, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont adopté le Pacte de convergence et de stabilité macro-économique entre les Etats membres de la CEDEAO, et ont décidé du lancement de l’ECO à l’horizon 2027. S’agissant de la réforme institutionnelle de la CEDEAO, le Sommet a réitéré son engagement envers les objectifs d’amélioration de la performance et de l’efficacité opérationnelle des institutions de la CEDEAO, et a adopté une Commission de sept (7) membres comme nouvelle structure de la Commission à partir de mars 2022. Les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont, enfin, renouvelé le mandat du Président de la République du Ghana, SEM. Nana Addo Dankwa AKUFO-ADDO, à la tête de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO pour un (1) an. 

Notons qu’au terme des travaux du 59e Sommet ordinaire des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, le Président Alassane OUATTARA a quitté Accra pour un séjour en France.



publicité

FIL INFO

24 juillet 2021

Kidnappings à Lubumbashi : les autorités appellent les enfants à la vigilance

24 juillet 2021

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 23 juillet 2021, 87 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 375 échantillons prélevés soit 3,7 % de cas positifs, 69 guéris et 0 décès

24 juillet 2021

Air Afrique : Les ex-agents ivoiriens recevront leur argent le 15 août 2021

24 juillet 2021

La Chine dénonce le « manque de respect » de l’OMS

24 juillet 2021

Des suspects du projet d’assassinat contre le président malgache sont d’origine française



Fanico

Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !
André Silver Konan 23 juin 2021
Divorce de Gbagbo et Simone : "S’il y a bien un camp qui doit se frotter les mains, c’est bien le pouvoir RHDP"
Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?

publicité