publicité

Politique

Ouattara : “Pourquoi nous créons de nouveaux districts”

Publié le :

La Côte d’Ivoire compte de nouveaux districts autonomes. L’information a été donnée, hier, au palais par le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie. En plus les districts autonomes d’Abidjan et de Yamoussoukro, l’on a maintenant ceux du Bas-Sassandra, de la Comoé, du Denguélé, du Gôh-Djiboua, des Lacs, des Lagunes, des Montagnes, du Sassandra-Marahoué, des Savanes, de la Vallée du Bandama, du Woroba et du Zanzan. Ces districts autonomes englobent dans leurs ressorts territoriaux au moins deux régions. 

Ces entités suprarégionales ainsi créées vont porter le développement et le progrès social dans des aires géographiques beaucoup plus étendues. Sur ce point, le Chef de l’État Alassane Ouattara, à l’ouverture du Conseil des ministres, dans une adresse, a expliqué le bien-fondé de cette décision. ‘’La loi N°2014-451 du 05 août 2014 sur l'organisation générale de l'administration territoriale prévoit la création du district autonome. L'objectif de cette loi est de renforcer le maillage territorial de l'administration.

 Ainsi, le district autonome est un véritable pôle de développement local regroupant au moins deux régions. Il obéit dans son fonctionnement à la fois aux règles de la déconcentration et de la décentralisation. La création du district vise à renforcer l'efficacité de l'action du Gouvernement, notamment en ce qui concerne la coordination, l'évaluation ainsi que le suivi de la bonne exécution du programme et des projets de développement pour le bien-être de nos compatriotes. Par ailleurs, il est chargé de susciter et d'examiner, en liaison avec les services techniques des ministères et les organismes publics d'une part, et les collectivités territoriales d'autre part, la réalisation d'études prospectives. Ces études permettront l'établissement d'un schéma directeur et le livre blanc de district autonome pour le développement du district, et ceux-ci seront donc approuvés et suivis par le gouvernement’’, a indiqué le Président de la République. 

Les districts autonomes exerceront leurs missions dans le strict respect des attributions dévolues aux autres collectivités territoriales et aux entités des services déconcentrés. Le Chef de l’État a également fait savoir que dans le cadre de l’optimisation des dépenses de l’État, il a instruit le Premier ministre à l’effet de prendre toutes les dispositions pour que la création de ces nouveaux districts n’ait pas d’impact budgétaire important cette année. Dans ce cadre, la répartition des impôts initialement rétrocédée aux districts autonomes d'Abidjan et de Yamoussoukro sera étendue aux 12 nouveaux districts. Ces efforts de rationalisation viendront en complément des marges déjà réalisées avec la réduction de la taille du gouvernement. Dans son adresse, le Président de la République s’est aussi prononcé sur les recrutements dans les nouveaux districts autonomes. Ils seront composés de 2/3 de fonctionnaires mis à disposition. Le 1/3 restant sera comblé dans un cadre organique des emplois qui sera fixé par décret en Conseil des ministres. Autre décision du Conseil des ministres d’hier, la convocation des collèges électoraux pour les élections partielles des sénateurs. Elles auront lieu le 31 juillet 2021 dans les régions des Grands-ponts, du Kabadougou, du Bounkani de la Nawa et du Gontougo. 

Ces élections permettront de pourvoir les 5 sièges de sénateurs vacants dans ces régions, soit pour décès (Grands-Ponts et Kabadougou), soit pour démission (Bounkani, Gontougo et la Nawa). Le scrutin sera ouvert à 8 heures et clos à 18 heures. Signalons que c’est un scrutin indirect avec comme collège électoral les élus locaux et nationaux. Le gouvernement a aussi annoncé, hier, la construction de nouveaux lycées d’excellence destinés aux filles. ‘’Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt d’un montant de huit millions de dinars koweïtiens, soit environ quinze milliards sept cents millions de Francs CFA, conclu le 31 mars 2021 entre le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (Fkdea) et la République de Côte d’Ivoire, en vue du financement du Projet de construction et d’équipement de trois lycées d'excellence pour filles’’, a indiqué le porte-parole du gouvernement.

 Le projet objet de cet accord de prêt, a-t-il dit, ‘’vise à soutenir le développement socio-économique de la Côte d'Ivoire en améliorant l'efficacité du système éducatif. Il permettra plus spécifiquement d’accroître la scolarisation des filles et la qualité de l'éducation avec la construction et l'équipement de trois lycées d'excellence pour filles dans les régions de la Bagoué, de la Mé et du Sud-Comoé, pour une capacité d’accueil global de 1000 élèves et 800 lits de dortoirs par lycée’’. Le gouvernement a également annoncé pour le mois d’octobre 2021 la rentrée académique à l’université de San-Pedro. Cette autre université publique issue de la vision prospective du Président de la République permettra d’augmenter la capacité d’accueil des universités publiques pour faire face au nombre de plus en plus croissant de bacheliers, de développer des offres de formation adaptées aux besoins de l’économie nationale et plus spécifiquement de valoriser les potentialités économiques régionales. L’Université de San-Pedro est notamment chargée d’assurer la formation initiale et continue ainsi que la recherche scientifique et technologique dans les domaines des Sciences de la Mer et de la Construction Navale ; de l’Agriculture, des Ressources Halieutiques et de l’Agro-Industrie; du Bâtiment et des Travaux publics ; du Tourisme et de l’Hôtellerie ; des Transports et de la Logistique.

Laurent Digbeu




publicité

FIL INFO

20 juin 2021

Un carambolage tue 10 personnes, dont neuf enfants, en Alabama

20 juin 2021

Libye : Haftar ferme la frontière algérienne

20 juin 2021

Religion: Laurent Gbagbo devient catholique militant, le cardinal Kutwa lui confie une mission

20 juin 2021

Un haut cadre de l’État islamique au Grand Sahara tué par les forces spéciales françaises

20 juin 2021

RDC : Félix Tshisekedi séjourne de nouveau à Goma



Fanico

Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !

publicité