publicité

Politique

Rentrée académique de l’institut Amadou Gon Coulibaly (IFPAGC):Vagondo Diomandé : « Ayez des prestations de qualité pour honorer la mémoire de Amadou Gon Coulibaly »

Publié le :

Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, le général de corps d’Armées Vagondo Diomandé a au nom du Premier ministre Patrick Achi lancé un appel solennel le vendredi 4 juin 2021 à l’hôtel Ivoire a l’occasion de la rentrée académique de l’institut de formation politique Amadou Gon Coulibaly (IFPAGC). « Ayez des prestations de qualité pour honorer la mémoire de Amadou Gon Coulibaly », dira-t-il au nom de Patrick Achi, parrain de la cérémonie aux personnes retenues pour la formation, mais qui sont en activité. Quant aux jeunes de cette première promotion, il leur dira de bien suivre la formation. Car pour lui, ils seront les ambassadeurs de cette jeunesse dont le président de la République, Alassane Ouattara, a toujours rêvé, A savoir une jeunesse qui sera en mesure d’assurer la relève pour une bonne gestion de la nation.

Prenant la parole, le ministre Mamadou Touré, le président de l’IFPAGC après avoir remercié toutes les personnes qui ont aidé à la mise en place de l’institut, a fait savoir que l’une des qualités qui a caractérisé l’homme est la conviction. Et qu’il agissait toujours avec conviction. Pour celui-ci, la conviction est l’une des valeurs que celui aspire à faire la politique doit cultiver. C’est principalement d’ailleurs cette valeur que les intervenants du haut panel, qui a eu lieu pour la circonstance, ont mentionné. Ces intervenants que sont les ministres Anne-Désirée Ouloto, Raymonde Goudou Coffi, Amadou Koné et Zoro Bi Ballo Epiphane.

L’IFPAGC selon les propos tenus par son directeur, en l’occurrence Dr Yao Bertin, a pour objectif de contribuer au renouvellement du débat public par la formation des citoyens aux outils de communication et de défense de leurs convictions. Afin de permettre aux apprenants de disposer d’outils de renforcement de leurs capacités leur permettant de s’engager dans l’espace politique avec responsabilité et détermination. Il est ouvert à tous les citoyens, tous les partis et groupements politiques, ainsi que l’ensemble des mouvements et associations de la société civile. Il propose 2 types de formation : une pour les jeunes de 18 à 35 ans, et une autre pour les cadres et les dirigeants. Aussi, en dehors de ces formations, l’institut compte organiser des rencontres thématiques, des grandes conférences publiques. Puis accorder des bourses et des subventions à la recherche, et contribuer à la publication de tout support pouvant aider à la formation politique. Les 200 personnes retenues pour cette première promotion suivront une formation de 6 mois.


Junior Jeremy







publicité

FIL INFO

20 juin 2021

Un carambolage tue 10 personnes, dont neuf enfants, en Alabama

20 juin 2021

Libye : Haftar ferme la frontière algérienne

20 juin 2021

Religion: Laurent Gbagbo devient catholique militant, le cardinal Kutwa lui confie une mission

20 juin 2021

Un haut cadre de l’État islamique au Grand Sahara tué par les forces spéciales françaises

20 juin 2021

RDC : Félix Tshisekedi séjourne de nouveau à Goma



Fanico

Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !

publicité