publicité

Economie

A Ougadougou, 1ère Réunion du Comité Régional de Pilotage du Dispositif Talents Africains à l’International (TAI)

Publié le :

Guy Mbengue, président du Réseau des Organismes de Promotion du Commerce des Etats membres de l’UEMOA (ROPC/UEMOA.

Dans le cadre de la dynamisation des échanges commerciaux intracommunautaires au sein de l’espace UEMOA, le Réseau des Organismes de Promotion du Commerce des Etats membres de l’UEMOA (ROPC/UEMOA) présidé par Monsieur Guy M’BENGUE, vient de tenir, avec Business France, son partenaire technique et sous l’égide de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de l’Ambassade de France au Burkina Faso, Point Focal de la Coopération française en Afrique de l’Ouest, la 1ère réunion du Comité Régional de Pilotage du Dispositif Talents Africains à l’International (TAI).

La cérémonie d’ouverture de cette réunion a été présidée le Professeur Filiga Michel SAWADOGO, Commissaire chargé du Département du Marché Régional et de la Coopération, représentant du Président de la Commission, Monsieur Abdoulaye DIOP. L’Ambassadeur de France au Burkina Faso, son Excellence Luc HALLADE et Monsieur Christophe LECOURTIER ont personnellement pris part à cette cérémonie. Ce mécanisme vise à mettre en place dans l’espace UEMOA un instrument original, inspiré de l’expérience du Volontariat International en Entreprise (VIE) français, mais adapté aux réalités de l’Afrique de l’Ouest. Il permettra d’appuyer les politiques gouvernementales d’emploi des jeunes, de leurs intégrations dans le tissu économique et au développement à l’international des Grandes, Moyennes et Petites Entreprises (PME) et des Organisations Professionnelles intermédiaires. Le Dispositif TAI offrira aux institutions économiques et aux jeunes en quête d’expériences professionnelles en à l’international, un creuset pour se valoriser à l’étranger et contribuer à l’intégration régionale dans l’Espace UEMOA, par extension, à la CEDEAO et finalement, au niveau de la ZLECAf. Cette opportunité est devenue concrète grâce à la subvention du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères acquise par l’entremise de l’Ambassade de France au Burkina Faso et à la faveur de l’engagement personnel de l’Ambassadeur Luc HALLADE pour la phase d’amorçage du projet qui est prévue pour 18 mois.

Cette subvention faite dans le cadre du Fonds Solidaire pour les Projets Innovants (FSPI) est un tremplin qui permettra de mobiliser d’autres ressources additionnelles pour maximiser l’utilisation du volontariat économique en entreprise dans l’espace UEMOA pour l’emploi des jeunes et le développement des marchés des entreprises à l’international. Dans ce cadre et à très court terme, il sera mis en place une plateforme pour l’enregistrement et la sélection des candidats (entreprises et jeunes volontaires) pour leurs placements sur les marchés cibles des pays voisins au sein de l’espace UEMOA. Tous les Etats membres sont concernés, toutefois, pour la phase pilote, le Bénin, le Burkina Faso, le Côte d’Ivoire et le Sénégal seront les pionniers. Il est attendu qu’au cours du 1er trimestre 2022, les premiers Jeunes volontaires TAI soient déployés sur le terrain, pour une durée de deux ans. Pour la période 2022-2023, il est escompté l’extension du dispositif pilote à tous les Etats membres de l’UEMOA et en 2024, l’extension future des missions des Jeunes Volontaires Tai au-delà de l’Espace UEMOA.

Afin de faire de ce « rêve » une réalité concrète, Business France, un organisme français de promotion des exportations et de développement à l’international de l’économie française est l’agence d’exécution pour mettre en œuvre ce projet dont le Réseau des organismes de Promotion du Commerce des Etats membres de l’UEMOA (ROPC/UEMOA) est le maître d’ouvrage. La Commission de l’UEMOA qui assure la tutelle du ROPC/UEMOA apporte d’abord sa caution morale en attendant d’y apporter des ressources financières pour ce projet très prometteur pour l’emploi des jeunes et l’expansion économique à l’international des PME. D’autres partenaires techniques y apportent également leurs expertises. Il s’agit de l’Agence Inter-Gouvernementale de la Francophonie (OIF), du Centre du Commerce International (CCI/ITC), de l’Organisation Internationale des Volontaires (OIV)..

Financialafrik



publicité

FIL INFO

20 juin 2021

Un carambolage tue 10 personnes, dont neuf enfants, en Alabama

20 juin 2021

Libye : Haftar ferme la frontière algérienne

20 juin 2021

Religion: Laurent Gbagbo devient catholique militant, le cardinal Kutwa lui confie une mission

20 juin 2021

Un haut cadre de l’État islamique au Grand Sahara tué par les forces spéciales françaises

20 juin 2021

RDC : Félix Tshisekedi séjourne de nouveau à Goma



Fanico

Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !

publicité