publicité

Societe

Côte d’Ivoire. Bouaké : attention aux jeunes cavaliers de la mort ! (Enquête express)

Publié le :

La deuxième ville ivoirienne, Bouaké, ne finira pas de surprendre. La nouvelle trouvaille de certains habitants de cette ville, est le rodéo. De vrais rodéos à cheval. En effet, depuis quelques années, après les élevages de bœufs, moutons et cabris dans presque tous les quartiers et dans les cours, les chevaux ont fait leur entrée sur la scène urbaine. Les quartiers les plus touchés par ce nouveau fléau sont entre autres, Dar-Es-Salam, Habitat de la Caisse, Gonfreville, Maroc, etc.

Il y a quelques jours, dans l'après-midi, nous avons aperçu deux jeunes gens montant chacun un cheval sur la voie qui passe devant la pouponnière de Dar-Es-Salam. Plusieurs personnes évitent de justesse de se faire renverser par ces jeunes « fous » lancés au galop. Ils n’en ont cure et poursuivent leur folle course en poussant les chevaux à fond. Ce ne sont pas les klaxons des véhicules et les cris des passants qui les feront changer de comportement ou d’attitude. L’objectif de cette course de chevaux est de prouver à l’autre que son cheval est plus "pur sang" que le sien.

Face à un tel incivisme notoire, les populations préfèrent se résigner et éviter ces donneurs de mort. Approché, un responsable de la Mairie reconnaît ces faits et avoue son impuissance. « Certes, nous avons un espace où parquer ces animaux en divagation, mais rien n’est fait pour mettre fin au fléau dont vous parlez. Bouaké est une ville compliquée », estime notre interlocuteur

Beaucoup de Bouakeens souhaitent que cette situation prenne fin. Ces chevaux nous font peur. Malheureusement, personne n’en parle. Renseignez-vous bien et vous apprendrez qu’ils ont déjà fait un mort au quartier Maroc », confie Félix Koffi Konan, un habitant de Gonfreville. Selon lui, l’enseignant qui aurait trouvé la mort était sur sa moto lorsqu’il est tombé nez à nez avec le cavalier qui avait lancé son cheval à vive allure. De cette violente collision, l’enseignant ne s’est plus relevé.

Pour vérifier cette information, nous avons rencontré l’un de ces jeunes gens qui s’adonnent au rodéo. Sa réponse est sans appel : « Vieux Père (aîné) peut-être que c’est vrai, moi je sais pas hein. Mais nous, on s’en fout la loi » (comprenez : nous ne respectons pas la loi), a-t-il lancé à notre endroit. En attendant, les populations n’ont que leurs yeux pour pleurer.

Koffi Koffi




publicité

FIL INFO

20 juin 2021

Un carambolage tue 10 personnes, dont neuf enfants, en Alabama

20 juin 2021

Libye : Haftar ferme la frontière algérienne

20 juin 2021

Religion: Laurent Gbagbo devient catholique militant, le cardinal Kutwa lui confie une mission

20 juin 2021

Un haut cadre de l’État islamique au Grand Sahara tué par les forces spéciales françaises

20 juin 2021

RDC : Félix Tshisekedi séjourne de nouveau à Goma



Fanico

Michel Tagne Foko 10 juin 2021
« Claude est mort. »
Mandiaye Gaye 5 juin 2021
Une Société civile, pourquoi faire si elle n’est pas au service des déshérités?
Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !

publicité