publicité

Politique

Côte d'Ivoire. Analyse. Et si Tidjane Thiam visait le fauteuil de Ouattara ?

Publié le :

Le banquier Tidjane Thiam ambitionne-t-il d’être un jour président de la Côte d’Ivoire ? S’y prépare-t-il ? Voilà des interrogations que ne manque pas de susciter l’activisme de certains admirateurs de l’homme sur les réseaux sociaux. De fait, ces partisans de l’ex-patron du Crédit Suisse ont créé une page Facebook, baptisée « Les amis de Tidjane Thiam » sur laquelle, ils s’adonnent à un marketing politique agressif au profit de celui-ci.

L’initiative a-t-elle été suscitée par Tidjane Thiam ou un de ses proches ? En a-t-il été informé ? Pour l’heure, on n’en sait pas plus. Tout au plus sait-on que cette plateforme numérique semble être à l’initiative d’une certaine Fifi Ndeye, qui se réclame de la « Section Europe » des « Amis de Tidjane Thiam ». Le moins qu’on puisse dire, c’est que les informations qui y sont diffusées s’inscrivent globalement dans un marketing politique visant à vendre le « produit » Tidjane Thiam, dans la perspective d’une présidentielle. Mais laquelle ?

Des messages et visuels sans équivoque

Tout porte à croire que ce battage médiatique, via le digital, visait, initialement à positionner Tidjane Thiam comme potentiel candidat à la dernière présidentielle d’octobre 2020. Mais, le leader auquel étaient adressés ces appels du pied n’a pas répondu favorablement.


Objectif 2025 ?


Il n’empêche, « les amis de Tidjane Thiam » semblent avoir mis le cap sur la prochaine présidentielle, celle de 2025. « Nous devons intensifier notre communication pour rassurer M. Tidjane Thiam, notre brillant homme d’influence mondiale, qu’il y a des femmes et des hommes acquis à sa cause, qui sont prêts, qui se mobilisent pour le soutenir à tout instant », écrivaient-ils le 24 janvier 2021. Et de renchérir : « Notre choix, c’est vous et c’est vous qui incarnez l’espoir d’une nouvelle génération, de faire la politique autrement… ».

Dans une publication plus récente, datant du 11 avril 2021, ils présentent l’éminent financier comme étant le messie à même d’assurer la relève de la génération Bédié - Ouattara - Gbagbo, que l’ex-Dg des douanes, Gnamien Konan, taxait de BOG. « Qui réellement pourra redorer le blason de ce pays moribond, sous perfusion financière et sans unité nationale ?... C’est quoi le remède approprié ou encore c’est qui le remède approprié ? », interrogent-ils. Avant d’ajouter : « Si nous sommes véridiques…il va sans dire que l’homme de la situation, le « remède approprié » est le jeune bélier de Yamoussoukro, le manager Tidjane Thiam… ». Et comme pour lever toute équivoque quant au but de cette communication politique, ces pro-Thiam associent aux textes des visuels digitaux semblables à des affiches de campagne électorale.

A intervalles réguliers, ils diffusent ces affiches numériques aux messages sans équivoque. « Tidjane Thiam / Le président qu’il nous faut », est-il inscrit sur une « créa ». « Tidjane Thiam / La meilleure relève pour une Côte d’Ivoire réconciliée », lance encore une autre affiche. « Tidjane Thiam / Le peuple désespéré a le regard tourné vers toi », clame une autre. D’autres insistent sur les forces du « produit » Thiam. « Tidjane Thiam / Le paladin de la réconciliation » ou encore « Tidjane Thiam / Le trait d’union pour une cohésion sociale forte ». Ces affiches, on le voit, participent d’un marketing à visée électoraliste. En d’autres termes, elles préparent le terrain pour une éventuelle candidature à la présidentielle de 2025, de l’ex-ministre du Plan et du Développement sous Bédié.


Des précédents


Outre ces affiches, des textes retraçant l’historique de l’homme et des vidéos relatives à ses activités professionnelles sont diffusés sur la même plateforme. Toujours avec pour dessein inavoué de mieux vendre « le produit » Thiam aux Ivoiriens qui auront à choisir un nouveau président dans quatre années. Ces « griots du roi », qui annoncent l’arrivée dans l’arène politique de Tidjane Thiam, ont-ils sa caution dans cette entreprise ? Difficile de le dire. Toujours est-il qu’il pourrait avoir une sorte de fil d’Ariane qui relie le banquier aux auteurs de ce marketing politique.

De fait, la méthode utilisée par « les amis de Tidjane Thiam » ressemble, à quelque nuance près, à celle explorée par nombre d’acteurs politiques ivoiriens, par le passé. L’exemple le plus récent est celui de l’ex-préfet d’Abidjan, Toh Bi Vincent, dont un dossier de candidature a été déposé par ses admirateurs lors de la dernière présidentielle de 2020. Interrogé sur cette initiative, l’ex-préfet avait admis qu’elle était l’œuvre de citoyens qui disent voir en lui une alternative à la classe politique actuelle.

Il y a quelques années, la même approche avait été utilisée par l’entourage de l’ex-Gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), Charles Konan Banny, quand il lorgnait le fauteuil présidentiel. Des sources bien informées rapportent, en effet, que son entourage avait discrètement approché des journalistes pour qu’ils lancent une campagne médiatique visant à préparer les esprits à une candidature de Banny à la présidentielle de 2010. Finalement, l’ex-Premier ministre a officialisé son intention le moment venu.

La même approche a été explorée par l’ex-Directeur général des douanes, Gnamien Konan, quand il aspirait lui aussi à se présenter à la présidentielle de 2010 alors qu’il était encore en fonction. De bonne source, il avait réuni secrètement un pool de journalistes dans un hôtel à Yamoussoukro, pour qu’ils lancent une campagne médiatique pour sonder le terrain. C’est bien plus tard, après cette campagne, que Gnamien Konan s’est finalement décidé à officialiser son intention de candidature.

Ce sont là autant d’exemples qui montrent que Tidjane Thiam, affectueusement appelé « Tithi » par ses partisans, peut ne pas être étranger à ce battage médiatique de ses « amis ». Affaire à suivre donc.

Karine Koré






publicité

FIL INFO

12 mai 2021

Tanitoluwa Adewumi : le nigérian de 10 ans devient « maître national » des échecs aux USA

12 mai 2021

Côte d’Ivoire.Ce mardi 11 mai 2021, 41 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 884 échantillons prélevés soit 2,2 % de cas positifs, 36 guéris et 1 décès.

12 mai 2021

Casamance : les militaires démentent avoir eu un accrochage avec des individus armés

12 mai 2021

Côte d’Ivoire : La communauté musulmane célèbre la fête du Ramadan, ce mercredi 12 mai 2021

12 mai 2021

Kalemie : au moins 10 morts dans l’attaque de deux villages de Nyunzu par les Twa



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité