publicité

Politique

Côte d’Ivoire. Lassiné Ouattara député de Korhogo commume « La nouvelle législature vient consolider la démocratie ivoirienne »

Publié le :

Quel est le sentiment qui vous a animé, lorsque pour la toute première fois, vous avez franchi l’entrée de l’hémicycle, en tant que député ?

J’ai éprouvé un sentiment de joie immense. En me remémorant surtout, mes années de galère. Car, je n’ai pas eu une vie facile. J’ai commencé au bas de l’échelle sociale. J’ai été planton à la mairie de Korhogo. Ensuite, je me suis débrouillé pour aller aux Etats Unis où, je me suis battu pour m’en sortir. Mon courage et ma persévérance dans la recherche d’un bien- être social ont payé. Le Président de la République Alassane Ouattara que je considère comme mon papa, m’a fait confiance et m’a appelé auprès de lui. Mon grand frère Amadou gon Coulibaly, paix à son âme m’a adopté. J’ai beaucoup appris auprès d’eux, et je continue de bénéficier des conseils du Président de la République. C’est donc ce parcours qui est subitement remonté à la surface, quand je me suis vu à l’Assemblée nationale. Dieu merci, je suis en vie pour témoigner et je lui rends grâce.

Quels commentaires pouvez-vous faire du discours du président Amadou Soumahoro, à l’ouverture de la première session ordinaire de cette nouvelle législature ?

C’était un très grand discours. Et cela n’est guère étonnant de sa part. Puisque Amadou Soumahoro est un homme rompu au leadership. Nous allons continuer à l’aider, afin qu’il réussisse pleinement sa mission. Les actions qu’il a déjà menées à la tête de cette institution sont remarquables. Il est à féliciter.

Existe-t-il pour vous, une signification particulière qu’il faut donner à cette nouvelle législature ? Si oui, laquelle ?

Cette législature s’ouvre dans un contexte particulier. Nous avons perdu deux Premiers ministres, un ministre de l’intérieur et de grands hommes. Puisse Dieu les couvrir de sa miséricorde. En plus, l’opposition est désormais présente dans l’hémicycle. Il va sans dire que les débats seront contradictoires et enrichissants. Mais, au Rhdp, nous sommes prêts à relever les défis à venir. Cette législature vient consolider la démocratie en Côte d’Ivoire. Et j’espère bien qu’elle pourra aussi aider le gouvernement à aller encore plus de l’avant, dans sa quête quotidienne du bien- être économique et social des Ivoiriens. Une noble tâche, dans l’exécution de laquelle les députés sont aussi engagés. Ou devraient l’être.

Comment entendez-vous traduire devant vos paires, les préoccupations de vos électeurs ? Et quelles pourraient être les plus importantes d’entre elles ?

Une fois élu, le député appartient au peuple et non à ses seuls électeurs. Il n’y a pas d’intérêt à défendre uniquement pour Korhogo, Bondoukou, Bouna, Vavoua et j’en passe. Mais pour les populations de toutes les régions ou contrées de la Côte d’Ivoire. Je compte contribuer à l’enrichissement du patrimoine législatif ivoirien, de par mon expérience. Je compte faire voter des lois si toutefois cela s’avère nécessaire, pourvu qu’elles soient utiles, à toute la Côte d’Ivoire, sans exclusion aucune.

Quelle est votre opinion sur le nouveau gouvernement qui vient d’être mis en place, croyez-vous qu’il saura répondre aux exigences et préoccupations des Ivoiriens ?

Là-dessus, je n’ai aucun doute à me faire. C’est un véritable creuset de compétences diversifiées ce gouvernement, tout comme les précédents d’ailleurs. Le Premier ministre lui-même est un bel exemple en la matière, que nous avons eu l’occasion de voir et apprécier à la tâche dans ce pays. Les ministres qui sont restés au sein de ce gouvernement ont largement fait leurs preuves, comme ceux qui sont partis aussi et auxquels le Chef de l’Etat envisage de confier à juste titre, de nouvelles responsabilités. Les nouvelles têtes dudit gouvernement ont aussi démontré leur savoir-faire, dans les différents domaines professionnels d’où ils sont issus. En plus, c’est un jeune gouvernement dont la moyenne d’âge des membres est la cinquantaine. C’est dire qu’ils ont encore suffisamment d’énergie, pour mener à bien le programme de société du Président Alassane Ouattara. Tous ont aussi à cœur de poursuivre l’œuvre de reconstruction de la Côte d’Ivoire si bien engagée, voilà déjà une décennie par le Président Ouattara. Une œuvre dont toute la Côte d’Ivoire est à ce jour fière et qui s’en trouve fort bien auréolée à l’international, par les excellents résultats enregistrés aujourd’hui.

Propos recueillis par Moussa Ben Touré





publicité

FIL INFO

25 septembre 2021

Sénégal.Covid-19 : 1 décès, 9 cas positifs et 9 patients admis en réa

25 septembre 2021

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 24 septembre 2021, 98 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 052 échantillons prélevés soit 4,8 % de cas positifs, 76 guéris et 3 décès.

25 septembre 2021

Santé animale : La grippe aviaire menace 50 000 emplois en Côte d’Ivoire

25 septembre 2021

Un soldat français tué au combat au Mali (présidence française)

25 septembre 2021

La Côte-d’Ivoire table sur une « croissance de 7% ou plus en moyenne d’ici 2025 », selon son gouvernement



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité