publicité

Politique

Niger : le fils de l’ex-président Mahamadou Issoufou nommé ministre

Publié le :

Il y a quelques semaines, le Niger a connu sa première passation de pouvoir entre élus depuis l’indépendance de la France en 1960. Le 21 février, le candidat du parti au pouvoir, Mohamed Bazoum, a remporté le second tour de l’élection présidentielle du pays. En obtenant 55,75% des suffrages exprimés, M. Bazoum a obtenu le privilège de recevoir le témoin des mains du président sortant Mahamadou Issoufou qui a volontairement démissionné après deux mandats de cinq ans. Et justement l’ancien président verra son fils occuper dans le gouvernement de Bazoum, l’un des postes ministériels les plus en vue.


Mahamane Sani Mahamadou, ministre du Pétrole

Vendredi dernier, après la confirmation du résultat des votes par la Cour constitutionnelle le 21 Mars, le nouveau président nigérien prêtait serment. Une cérémonie très attendue, parce que c’était elle qui allait enfin consacrer, Bazoum dans toutes ses prérogatives de chef d’Etat. Une cérémonie historique parce que la première après une transition démocratique depuis 1960.


Bien entendu pour ce qui était de relever l’économie de l’un des pays les plus pauvres du continent, le président Bazoum savait pouvoir compter sur l’équipe qu’il avait installé ce Jeudi. Une équipe de 33 ministres, composés selon la presse, de certaines valeurs sures des régimes précédents, mais également de jeunes « technocrates » déterminés à marquer leur temps et à impacter le plus de nigériens possible. Mahamane Sani Mahamadou, 37 ans, et fils du président sortant, en fait partie.


Mahamadou Sani Mahamadou, ‘‘Abba’’ pour les intimes est un ancien étudiant en sciences politiques à la Harvard Business School et un diplômé en nouvelles technologies de l’information et de la communication de grandes universités en Grande Bretagne. Un technocrate pur et dur qui n’est cependant pas un novice des arcanes du pouvoir.


Son père en 2016, l’avait nommé « conseiller principal à la communication de la présidence ». Le président Bazoum choisissait lui de lui confier plus de responsabilité en le nommant à la tête du ministère du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables. Une marque de confiance, étant donné le caractère éminemment stratégique de ce portefeuille.

Rodrigue Gozoa




publicité

FIL INFO

12 mai 2021

Tanitoluwa Adewumi : le nigérian de 10 ans devient « maître national » des échecs aux USA

12 mai 2021

Côte d’Ivoire.Ce mardi 11 mai 2021, 41 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 884 échantillons prélevés soit 2,2 % de cas positifs, 36 guéris et 1 décès.

12 mai 2021

Casamance : les militaires démentent avoir eu un accrochage avec des individus armés

12 mai 2021

Côte d’Ivoire : La communauté musulmane célèbre la fête du Ramadan, ce mercredi 12 mai 2021

12 mai 2021

Kalemie : au moins 10 morts dans l’attaque de deux villages de Nyunzu par les Twa



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité