publicité

Politique

Bénin : préoccupé par le taux d’abstention, Talon motive ses électeurs et modifie les règles

Publié le :

Depuis le début de la campagne pour la présidentielle du 11 avril 2021 au Bénin, Patrice Talon, candidat à sa propre succession et ses alliés sont préoccupés par le taux de participation. Cette préoccupation vient de l’expérience des législatives de 2019. Après avoir écarté l’opposition de ces législatives, le président de la République a pu constater comme tout le monde que le taux de participation a été très faible, un faible score jamais connu au Bénin. Alors, pour la présidentielle, Patrice Talon ne cesse de motiver ses troupes pour éviter un scénario similaire.

A Lokossa le mercredi 31 mars et à Ouidah le 1er avril 2021, le candidat Patrice Talon a été clair et a insisté sur un point : la nécessité d’avoir un taux de participation élevé lors de la présidentielle de ce mois d’avril. Alors, le chef de l’Etat motive sans cesse les électeurs pour qu’ils sortent en masse pour le scrutin présidentiel. «Le vrai KO, ce n’est pas que quelques-uns sortent et sur les quelques-uns là, 80% votent Talon-Talata. Non, c’est pas bien. Il faut que tous les Béninois, tous ceux qui sont en âge de voter qui sont sur la Liste électorale sortent », a précisé le candidat.


Autoriser tout type de pièces d’identité pour y parvenir

Pour être sûr de rassembler un maximum de volontaire, il avait annoncé sa volonté de motiver bien au-delà de ceux qui ont les traditionnels sésames autorisés pour le vote. «Carte Lépi périmée ou pas périmée, avec ça on peut voter, je vous le dis ». «Les cartes Lépi que vous avez sont valables pour aller voter. Ceux qui n’ont pas carte Lépi, qui ont une carte d’identité, vous allez voter avec ça. Ceux qui ont le certificat d’identification, passeport, tous ces documents, on peut aller voter avec. Permis de conduire, on peut aller voter avec. (…) tous ceux qui sont en âge de voter qui ont un papier qui s’appelle permis, carte d’identité, carte Lépi périmée, même périmée, je répète hein. Tout ça c’est bon pour aller voter. Les cartes d’identité scolaires (…) si la carte d’identité scolaire permet aux enfants d’aller composer pour la Bac, pour le Bepc, et que avec la carte d’identité scolaire, on certifie que c’est l’enfant qui est présent, qui veut composer, qui est l’enfant concerné, mais qui peut le plus peut le moins. Donc nos enfants avec la carte d’identité scolaire, si l’Etat reconnait leur identité par cela, c’est valable pour aller voter », insiste-t-il.


Et il indique : «le gouvernement va confirmer que la carte d’identité scolaire est une pièce d’identification formelle. Et ce sera valable pour aller voter. Je ne suis pas en train de décider ici parce que c’est la logique. Et il me semble que quand on commence par citer les documents, quand le ministre de l’intérieur a cité les documents, il semble qu’il a oublié la carte d’identité scolaire. Il va l’inscrire. Que tout le monde aille voter ». C’est donc après ces déclarations que le ministre de l’Intérieur, Sacca Lafia a pris, ce 1er avril 2021, un arrêté pour entériner les propos du chef de l’Etat à la quête d’une réélection mais avec une forte participation, du moins, il l’espère. Il est donc évident que le taux de participation est une préoccupation qui fait courir la rupture. Et elle cherche tous les moyens pour que ce taux soit le plus élevé possible lors du scrutin du 11 avril prochain.


Prince Amassiko



publicité

FIL INFO

11 avril 2021

Cameroun . Chief Fon Victor Mukete, 103 ans, s'en est allé !

11 avril 2021

Côte d’Ivoire.Ce samedi 10 Avril 2021, 56 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 902 échantillons prélevés soit 1,9 % de cas positifs, 276 guéris et 1 décès.

11 avril 2021

Les autorités maliennes ont décidé vendredi de suspendre toutes les festivités et manifestations et de fermer tous les lieux de loisirs pendant deux semaines en raison d’une progression “inquiétante” du Covid-19.

11 avril 2021

Ituri : environ 2 millions de déplacés vivent sans assistance humanitaire dans 65 sites, alerte la société civile

11 avril 2021

L’ONUSIDA pose les jalons pour éradiquer le sida d’ici 2030



Fanico

Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive
Dr. Mehenou Amouzou 22 janvier 2021
La Nouvelle Afrique!
DR ISSA SANGARÉ YERESSO. 19 janvier 2021
La Côte d’Ivoire perdra le Zahouli de l’Unesco si...

publicité