publicité

Politique

Honorable Woï Méla (Biankouma) : Une histoire d’amour entre les femmes et l’UDPCI

Publié le :

À l’issue des élections législatives du 6 mars 2021, l’UDPCI a raflé les deux sièges dans le département de Biankouma. Dans la région du Tonkpi, le parti de Mabri Toikoeuse passe de deux à huit députés élus. Cette élection a donné lieu à un engagement remarquable et à une participation massive des femmes. Woï Méla Gaston Aimé, député élu de la circonscription électorale 191 (localités de Gbonné, Gbangbégouiné et Gouiné) explique les raisons profondes de l’engagement des femmes de Biankouma. Entretien.

Lebanco.net :Quels sont les sentiments qui vous animent après votre élection comme député de la circonscription 191 ?

Ce sont des sentiments de fierté et de joie qui m'animent. Je suis particulièrement heureux de constater que les parents ont adhéré massivement à notre programme. Ils ont reconnu la proximité que nous avons eue avec eux. C’est un sentiment de joie de reconnaître que j’ai été compris par les parents et que les parents ont adhéré à mon discours et à celui du président Albert Mabri Toikeusse.

Vous avez été élu sous la bannière de l’UDPCI. Comment va l’UDPCI à Biankouma et par extension dans la région du Tonkpi ?

L'UDPCI à Biankouma se porte bien. À en juger par les résultats que nous venons d’enregistrer, l’UDPCI a raflé huit postes sur douze. Partout, où l’UDPCI avait présenté un candidat, il l'a remporté. C’est le cas à Biankouma, Gbonné, Logoualé, Danané, Zouan-Hounien et Bin-Houyé. Nous totalisons huit députés au niveau de la seule région du Tonkpi. C’est une grande satisfaction pour nous, quand nous savons qu’à la dernière législature, nous n’avions eu que deux élus. Donc, l’UDPCI se porte très bien.


De deux députés élus à huit

Honorable, comment expliquez-vous la grande participation et surtout la mobilisation des femmes de Biankouma pour l'UDPCI pendant la récente élection législative ?

Les femmes ont simplement été choquées par le comportement de certains de nos frères, qui étaient proches du président de l’UDPCI et qui aujourd’hui se répandent sur les réseaux sociaux et dans les journaux pour l'insulter. La population ne peut pas accepter cela. Cette population se reconnaît en Mabri Toikeusse, comme le leader de cette région. Par ailleurs, les femmes sont heureuses de savoir que l’UDPCI reste leur propriété et elles sont massivement sorties pour aller voter les candidats de l'UDPCI. Pour les femmes de Biankouma, l’UDPCI est et reste leur chose.

Honorable Woï Méla Gaston, un message à la population de Biankouma et de la Côte d’Ivoire !

Ce que nous voulons demander à la population de Biankouma c’est : l’entente et l’harmonie. Nous qui avons été élus à la tête de nos circonscriptions électorales respectives, nous avons le devoir de leur dire qu'il faut absolument l'entente, si nous voulons un développement harmonieux de notre région. À la Côte d’Ivoire, nous souhaitons la paix et l’éradication des maladies telles que la Covid-19 pour que les populations puissent vaquer librement à leurs occupations.

Entretien réalisé par Honoré Droh

Correspondant régional à Man




publicité

FIL INFO

11 avril 2021

Cameroun . Chief Fon Victor Mukete, 103 ans, s'en est allé !

11 avril 2021

Côte d’Ivoire.Ce samedi 10 Avril 2021, 56 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 902 échantillons prélevés soit 1,9 % de cas positifs, 276 guéris et 1 décès.

11 avril 2021

Les autorités maliennes ont décidé vendredi de suspendre toutes les festivités et manifestations et de fermer tous les lieux de loisirs pendant deux semaines en raison d’une progression “inquiétante” du Covid-19.

11 avril 2021

Ituri : environ 2 millions de déplacés vivent sans assistance humanitaire dans 65 sites, alerte la société civile

11 avril 2021

L’ONUSIDA pose les jalons pour éradiquer le sida d’ici 2030



Fanico

Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive
Dr. Mehenou Amouzou 22 janvier 2021
La Nouvelle Afrique!
DR ISSA SANGARÉ YERESSO. 19 janvier 2021
La Côte d’Ivoire perdra le Zahouli de l’Unesco si...

publicité