publicité

Sport

Côte d'Ivoire.FIF:Le comité de normalisation veut faire de la reprise du championnat sa priorité

Publié le :

Désigné par la FIFA le 14 janvier dernier, le Comité de normalisation de la Fif a été officiellement installé le jeudi 21 janvier 2021, au siège de l’instance à Treichville. Présidant cette cérémonie, le représentant du ministre des Sports Allah Yao, a réaffirmé que la position de son ministère, est d’accompagner le processus imposé à tous les acteurs du football. « Le choix des personnes qui composent le Comité de normalisation de la Fif, nous réconforte et nous laisse espérer beaucoup de ce qui va être fait. Nous attendons beaucoup des acteurs du football. Si aujourd’hui nous sommes arrivés là, c’est parce qu’il y a quelque chose qui n’allait pas. Un point sur lequel nous ne nous sommes pas entendus », a relevé le directeur de cabinet du ministre Danho Paulin et d’ajouter : « le succès de leur mission sera notre succès à tous. C’est pourquoi, les acteurs du ballon rond doivent se mettre à la disposition du Comité de normalisation ».

M. Allah a par ailleurs rappelé que, les échéances qui attendent la Côte d’Ivoire notamment l’organisation de la CAN 2023, les éliminatoires de la CAN 2021, ainsi que le mondial de 2022, devraient emmener tous les acteurs à taire les querelles et profiter de l’expertise des personnalités désignées, pour conduire la normalisation. « Dans tous les cas, le dernier mot revient aux clubs, parce que c’est à vous de décider des textes qui seront proposés », conclu-t-il.

Pour sa part, Mme Dao Gabala Mariam, présidente du Comité de normalisation, a indiqué que son équipe est en mission. « Les enjeux qui nous attendent nécessitent que nous soyons tous rassemblés autour de la famille du football. Nous avons tous le devoir de défendre la réputation de la Côte d’Ivoire. C’est un enjeu national, quand on sait la place du football ivoirien sur l’échiquier mondial et particulièrement africain. Nous n’avons pas le droit d’échouer. Ne nous laissons pas prendre dans les palabres qui nous empêchent d’avancer. Car, cet enjeu est trop important », a exhorté la sénatrice.

Mme Gabala a par ailleurs, dévoilé la priorité de son Comité, qui est la reprise du championnat national, arrêté depuis 10 mois, à cause de la pandémie du Coronavirus. « Nous devons être capables de remettre rapidement le championnat en route. Ce championnat est d’une importance capitale pour la cohésion, pour la détection des talents et pour permettre aux jeunes de s’exprimer sainement à travers le sport, c’est l’une de nos priorités », soutient-elle.

Concernant les missions dévolues par la FIFA au Comité de normalisation, la présidente a fait savoir qu’elles se résument à la gestion des affaires courantes de la Fif, à la revue des textes et surtout à la mise en place d’une Commission électorale, pour l’élection d’un nouveau président de la Fif, avant la fin de leur mandat fixé au 31 décembre 2021. « On ne peut pas aller à la CAN 2023 en étant sous normalisation, cela n’a pas de sens », a fait remarquer Mme Dao Gabala, qui rassure que son équipe remplira correctement sa mission.

Boubakar Barry






publicité

FIL INFO

9 mai 2021

Côte d'Ivoire.Ce samedi 8 mai 2021, 41 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 980 échantillons prélevés soit 2,1 % de cas positifs, 21 guéris et 0 décès.

9 mai 2021

Mali.Violence en milieu universitaire : des étudiants du campus de l’IPR/IFRA de Katibougou expulsés

9 mai 2021

Emploi des jeunes: Macky demande le lancement des premiers recrutements dès la semaine prochaine

9 mai 2021

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle

9 mai 2021

Devant la chefferie à Anyama Damana Pickass réitère son message de paix et réconciliation en Côte-d’Ivoire



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité