publicité

Kibarou

Pour un nouveau bond en avant !

Publié le :

L’histoire politique de la Côte d’Ivoire moderne s’enrichit ce matin d’un nouvel élément qui est l’investiture du Président Alassane Ouattara, pour un nouveau mandat. Considéré à juste du reste, par ses partisans comme le premier mandat de la troisième République, il est plutôt perçu par ses adversaires politiques, comme le troisième mandat du Chef de l’Etat. Se basant en cela sur les deux premiers qu’il avait déjà assurés, pour lui refuser cette autre reconduction à la magistrature suprême, qu’ils ont qualifiée d’anticonstitutionnel. Quoiqu’il en soit, la réalité est que, les Ivoiriens ont offert le 31 octobre dernier, l’opportunité d’une nouvelle gouvernance au leader du RHDP. Qui à son tour, a tendu une main réconciliatrice à l’opposition.

De cette nouvelle gouvernance, il n’y a raisonnablement pas lieu de nourrir des craintes ou des inquiétudes majeures, si toutefois l’on s’en tient aux résultats des précédentes. Et c’est bien à ce niveau que devrait se situer tout l’enjeu de ces agitations politiques. Et non dans cette propension criminelle, dont il a été donné au peuple de vivre les affres, à vouloir coûte que coûte parvenir à une alternance, avec des acteurs ayant suffisamment étalé toutes leurs incompétences dans la gestion du pouvoir d’Etat. Les résultats de leurs exercices ne parlent -ils pas d’eux- mêmes ?

C’est donc à un nouveau bond en avant que l’on devrait espérer, après l’évènement de ce matin au palais présidentiel, où Alassane Ouattara s’engagera de nouveau sur l’honneur et l’honnêteté qui lui sont caractériellement chers, de conduire et maintenir la Côte d’Ivoire, sur la voie du progrès. Un progrès partout visible à travers le pays. Mais qui reste à démultiplier davantage. Et ce, par l’entremise des différentes réalisations qui le composent. En les répartissant plus équitablement, afin que ledit progrès profite au plus grand nombre de ses compatriotes. Pour réduire par ce fait même, les disparités régionales. Lesquelles affichent encore des poches assez préoccupantes, dans l’arrière- pays. Noble engagement et lourde responsabilité dont Alassane Ouattara a hautement conscience. Lui qui sait, ce qu’il convient d’entreprendre de plus, pour non seulement assurer la continuité des changements notables déjà opérés sous sa houlette. Mais mieux encore, en vue d’imprimer une coloration nouvelle et impressionnante à la fois, au développement de cette Côte d’Ivoire qu’il transforme depuis 2011.

Moussa Ben Touré






publicité

FIL INFO

11 avril 2021

Cameroun . Chief Fon Victor Mukete, 103 ans, s'en est allé !

11 avril 2021

Côte d’Ivoire.Ce samedi 10 Avril 2021, 56 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 902 échantillons prélevés soit 1,9 % de cas positifs, 276 guéris et 1 décès.

11 avril 2021

Les autorités maliennes ont décidé vendredi de suspendre toutes les festivités et manifestations et de fermer tous les lieux de loisirs pendant deux semaines en raison d’une progression “inquiétante” du Covid-19.

11 avril 2021

Ituri : environ 2 millions de déplacés vivent sans assistance humanitaire dans 65 sites, alerte la société civile

11 avril 2021

L’ONUSIDA pose les jalons pour éradiquer le sida d’ici 2030



Fanico

Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive
Dr. Mehenou Amouzou 22 janvier 2021
La Nouvelle Afrique!
DR ISSA SANGARÉ YERESSO. 19 janvier 2021
La Côte d’Ivoire perdra le Zahouli de l’Unesco si...

publicité