publicité

Sport

C'est arrivé un 13 décembre 1998 , l'historique triomphe de l'ASEC Mimosa !

Publié le :

22 ans que l'Asec s'imposait en ligue africaine des champions essuyant les larmes causées par les pirates d'Orlando en 1995 .

Ce dimanche 13 décembre 1998 restera pour l'ASEC mimosa un jour inoubliable ,oui un jour qui contraste avec le fameux samedi noir de décembre 1995 où le peuple jaune et noir avait connu les affres d'une douloureuse défaite face à Orlando Pirates.

En réussissant le 28 novembre 1998 un nul vierge au national sports stadium de Harare face au Dynamos Guel Tchiressoa Moussa et ses coéquipiers doivent confirmer au retour dans un stade Félicia encore hanté par un souvenir douloureux de 95!

Dimanche jour du match une grosse pluie s'abat sur Abidjan de 5 h du matin à 11 h les actionnaires eux sont déjà dans les travées du plateau.

La cité administrative ivoirienne vibre aux sons des grelots, klaxons et autres tambours.

PRUDENCE LA DÉFAITE DE 1995 IMPOSE DE LA MESURE PAS D'EXCÈS

En 1995 pendant la finale aller au First national bank stadium de Johannesburg l'équipe de Zaré Mamadou avait contraint les pirates d'Orlando au nul 2-2 .

Tous étaient euphoriques et ont pensé à une facile consécration la suite on la connaît coup de théâtre et désillusion avec la douleur.

Certains supporters avaient oublié leur voitures au Plateau , d'autre y ont passé la nuit...

Le soleil est réapparu sur la capitale économique ivoirienne !

Le stade Félix Houphouët-Boigny affiche complet environ 50 milles spectateurs.

L'ASEC s'y présentera dans ses habits de lumière .

Le Dynamos tout de blanc vêtu avec tous ses titulaires dont Ernest Chirambarade le bon gardien de buts de la race des Bruce Grobelaard, , Pasuwa Callisto, Memory Mucherewa, Vint Fulawo, Shereni Arlington, Desmond Maringwa, Soma Phiri Makwengue, Georges Owusu, Lovemore Ncube, Shamounoda Musanu...

Côté Asec mimosa, la surprise de Louis Oscar Fullone sera Kamara Vassanogo!

Diarra Seydou dans les buts , Diomandé Ibrahim Abougôh, Boti Bi Irie Charles, Sam Abouo, Guel Tchiressoa, Baloki Milandou, John Zaki, Sie Donald, Blaise Kouassi ,Siby Badara Aliou...

La presse est là bien présente les radios Nostalgie avec Nasser El Fadel, Africa n°1 Jean Louis Farah Touré , Brou Bertin Konan, Idriss Konaté et Daniel Compaore pour radio Côte d'Ivoire ,radio Yopougon , BBC , RFI Philip Zigraaf...

La partie commence clameur dans les tribunes. Gnahouan Kpin , Vieux Diaby , Mademoiselle Kouadio , Maréchal Bassole et les autres bouffons font monter le mercure.

La première décharge d'électricité est envoyée par les zimbabwéens après une hésitations de la Charnière Sam Abouo Sylla Zakaria ! Heureusement pour l'ASEC pas de dégâts.

Roger dans la loge officielle grille les cigarettes excellences.

Tous ses lieutenants sont là Lamine Djibo, Koné Mamadou, Francis Ouegnin...

Les tentatives de l'ASEC sont stoppées net un Ernest Chirambadaré des grands jours.

Il pliera néanmoins face à Kamara Vassanogo lancé dans l'espace par Boti bi Irie charles à la 30 ème minute sur un ballon taclé .

Le gardien touché sur cette occasion sera remplacé par Brice Mudzazi.

Huit minutes plus tard une autre réalisation de Vassanogo le grand bonhomme de cette finale !

Juste avant la mi-temps Sie Donald va enfoncer le clou.

La seconde mi-temps verra un autre but mimosa inscrit par le nigérian John Zaki le quatrième de la soirée.

Fouettés dans leur amour propre les zimbabwéens réduiront la marque à 4-2 par le truchement de Soma Phiri Makwengue et Georges Owusu.

Plus rien ne sera marqué jusqu'à ce que l'arbitre Tunisien Daami Mourad mette un terme à la rencontre !

L'ASEC venait de réaliser l'exploit an offrant à la Côte d'Ivoire un trophée qu'elle attendait depuis 1966 et la victoire du Stade d'Abidjan.

Les larmes de tristesse de décembre 1995 ont laissé la place à une soirée d'ivresse .

C'est fait l'ASEC tient enfin son premier trophée continental .

Pour Roger Ouegnin président du conseil d'administration du club jaune et noir depuis 1989 les échecs face à Iwanyanyu national d'Oweri en 91, Wac 92 , Kotoko en 1993 et Orlando Pirates en 1995 sont aujourd'hui des vieux souvenirs...




publicité

FIL INFO

7 mai 2021

Entre AQMI l’armée française au Mali, la guerre est désormais totale

7 mai 2021

Côte d'Ivoire .Ce jeudi 6 mai 2021, 84 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 227 échantillons prélevés soit 3,8 % de cas positifs, 31 guéris et 0 décès.

7 mai 2021

Attentat à la bombe : l’ex-président des Maldives Mohamed Nasheed blessé

7 mai 2021

Haine en ligne : Des chiffres en baisse mais un bilan mitigé

7 mai 2021

Côte-d’Ivoire: Gbagbo a « instruit (de) célébrer sa libération avec modestie » (Katinan)



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité