publicité

Internationale

Les États-Unis agissent contre ceux qui violent la liberté religieuse

Publié le :

La liberté de culte est un droit inaliénable, c’est le socle sur lequel les sociétés libres sont bâties et prospèrent. Aujourd’hui, les États-Unis – une nation fondée par des gens qui fuyaient les persécutions religieuses, comme l’a fait remarquer le rapport récemment publié par la Commission des droits inaliénables – agissent une fois de plus pour défendre ceux qui veulent simplement exercer cette liberté essentielle.

Les États-Unis désignent la Birmanie, la Chine, l’Érythrée, l’Iran, le Nigeria, la Corée du Nord, le Pakistan, l’Arabie saoudite, le Tadjikistan et le Turkménistan comme étant des pays particulièrement préoccupants (Countries of Particular Concern) en vertu de la loi amendée sur la liberté religieuse internationale de 1998, parce qu’ils commettent ou tolèrent « des violations systématiques, flagrantes et toujours en cours de la liberté religieuse ».

Nous plaçons par ailleurs les Comores, Cuba, le Nicaragua et la Russie sur une liste de vigilance spéciale (Special Watch List), celle des États qui commettent ou tolèrent « de graves violations de la liberté religieuse ». En outre, nous désignons les Chabab, al-Qaïda, Boko Haram, Hayat Tahrir al-Cham, les Houthis, Daech, l’État islamique dans le grand Sahara, l’État islamique en Afrique de l’Ouest, le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans, ainsi que les Talibans, comme entités particulièrement préoccupantes (Entities of Particular Concern) en vertu de la loi Frank R. Wolf sur la liberté religieuse internationale de 2016.

Nous n’avons pas replacé dans cette liste al-Qaïda dans la péninsule Arabique, ni l’État islamique dans le Khorasan, précédemment désignés comme entités particulièrement préoccupantes, car ces organisations terroristes ont totalement perdu les territoires qu’elles contrôlaient. Même si ces deux groupes ne répondent plus aux critères statutaires de la désignation, nous n’aurons de cesse jusqu'à ce que nous ayons totalement éliminé la menace des atteintes à la liberté religieuse commises par les groupes extrémistes violents et terroristes.

Nous pouvons par ailleurs faire part d’évolutions positives. J’ai le plaisir d’annoncer que le Soudan et l’Ouzbékistan ont été retirés de la liste de vigilance spéciale, eu égard aux progrès significatifs et concrets accomplis par leurs gouvernements respectifs l’année écoulée. En réformant courageusement leurs lois et leurs pratiques, ils montrent l’exemple aux autres nations.

Pourtant notre tâche est loin d’être terminée. Les États-Unis continueront à œuvrer sans relâche pour faire cesser les abus et persécutions à motif religieux dans le monde entier et contribuer à garantir que chaque personne, partout et à tout moment, ait le droit de vivre en accord avec ce que lui dicte sa conscience.




publicité

FIL INFO

7 mai 2021

Entre AQMI l’armée française au Mali, la guerre est désormais totale

7 mai 2021

Côte d'Ivoire .Ce jeudi 6 mai 2021, 84 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 227 échantillons prélevés soit 3,8 % de cas positifs, 31 guéris et 0 décès.

7 mai 2021

Attentat à la bombe : l’ex-président des Maldives Mohamed Nasheed blessé

7 mai 2021

Haine en ligne : Des chiffres en baisse mais un bilan mitigé

7 mai 2021

Côte-d’Ivoire: Gbagbo a « instruit (de) célébrer sa libération avec modestie » (Katinan)



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité