publicité

Politique

Présidentielle ivoirienne: Le Réseau ouest africain pour l’édification de la paix, en appelle à des élections sans violences

Publié le :

Depuis le mercredi 14 octobre, le réseau ouest africain pour l’édification de la paix section Côte d’Ivoire ( WANEP-CI), est en mission de sensibilisation des populations sur l’importance de la préservation de la paix en périodes électorales.

Selon, Carine Elélé Bamouni, une des responsables de WANEP-CI, avec le soutien financier de Open Society Initiative For West Africa ( OSIWA), de l’Union Européenne (UE) et la commission électorale indépendante (CEI), 132 agents de sensibilisation sont en mission dans 11 localités de la Côte d’Ivoire ( Abobo, Yopougon,Kothogo, Ferké, Adzopé, Aboisso, Bangolo, Bondoukou, Daloa, Duékoué et Gagnoa).

Non sans difficultés, car selon Mme Bamouni, des agents ont été menacés dans des localités, notamment à Aboisso, Yopougon et Bangolo. Ce que regrette d’ailleurs WANEP-CI, mais ne l’empêche pas de conduire sa mission de rencontres et d’échanges avec les commununautés, à l’effet de maintenir un climat de paix et confiance en cette période électorale où les tensions sont vives.


Ibrahim.Sékou Koné





publicité

FIL INFO

1 décembre 2020

Le RHDP vise une « majorité confortable » à l’Assemblée pour soutenir Ouattara

1 décembre 2020

Cameroun - Insécurité: Un conducteur de camion abattu par des combattants de Boko Haram à l’Extrême-Nord

1 décembre 2020

Université Houphouët-Boigny: Du matériel médical et non médical pour l’Ufr sciences médicales

1 décembre 2020

Mali : Des attaques coordonnées ce lundi contre les camps des forces maliennes et étrangères

1 décembre 2020

Ecobank Côte d’Ivoire : Michel Aka-Anghui, nouveau président du Conseil d’Administration



Fanico

Yao Noël 16 novembre 2020
Le Forum des Houphouetistes appelle tous les acteurs politiques à l’apaisement
Koné Seydou 14 novembre 2020
Côte d’Ivoire : la mauvaise lecture politique des médias occidentaux
AKO Essan Emile 5 novembre 2020
Et si Houphouët-Boigny n’était pas l’homme de paix que l’on a voulu nous faire croire ?
Mandiaye Gaye 4 novembre 2020
Idrissa Seck, en désespoir de cause, jette honteuse l’éponge !

publicité