publicité

Societe

L’Enquête du jeudi : Ces interdictions très peu respectées en Côte d’Ivoire(1/2)

Publié le :

De belles recettes pour des vendeurs de cigarettes dans les bars et maquis de koumassi

En dépit des nombreuses campagnes de sensibisation, dans des restaurants de Koumassi et bars de la commune du même nom, des clients ne se gênent pas de fumer.

Pourtant, tout le monde sait qu’il est interdit de fumer dans les lieux publics. Des affiches collées au mur indiquant l’interdiction de fumer dans ces lieux publics, ne freinent nullement l’ardeur des amateurs du tabac. C’est le cas de ce maquis très populaire ( Tapis Rouge) de la commune.

Tous les soirs à partir de 19 heures, en plus de la boisson alcoolisée qui est servie aux clients, les vendeurs de cigarettes font également recette. « En tout cas, moi je peux vendre 30 paquets de cigarettes chaque nuit. Et toute les nuits, j’ai au moins 15000 F CFA » se réjouit Armand Bolabi.

Qui insiste sur le fait qu’il n’est pas un fumeur, mais plûtot un vendeur pour tenter de se dédouanner.

Cette nuit du dimanche 11 octobre, un homme sort de son véhicule avec une cigarette allumée à la bouche. Il prend allègrement place en compagnie de ses amis, au sein du maquis, dèrrière une table. Et tous ceux qui y étaient avant lui, tiennent également, une cigarette au « bec ». Bien que sachant qu’il est formellement interdit de fumer dans les lieux publics.

Outre ce lieux populaire de Koumassi, dans la quasi totalité des cafés, cette mesure n’a jamais été respectée.

Adama Koné, propriétaire d’une pâtisserie et d’une cafétariat au quartier Remblais, ne ménage aucun effort pour convaincre ses clients, à s’éloigner des lieux s’ils veulent fumer.

« Ce n’est pas facile de convaincre ses jeunes que vous voyez.

Mais chez moi ici, il est bel et bien mentionné qu’il est interdit de fumer dans ce lieu. Et c’est clair. Je suis le propriétaire et je veille strictement au respect des lois de la République » nous fait il savoir. Les dangers du téléphone portable en situation de conduite ne sont plus à démontrer à travers le monde.

En Côte d’Ivoire, téléphoner au volant est donc devenu ‘’ normal’’.

Surtout en ces périodes d’embouteillages dans la circulation, rare sont les conducteurs qui respectent cette mesure, qui il faut le souligner constituait, il y a quelques années près de 7 % des accidents en France. Nous n’avons cependant pu vérifier le taux de ces dégats en Côte d’Ivoire.

Idem pour les nuisances sonores.

Les personnes dont les habitations sont contigues aux maquis et lieux de cultes ( Chrétiens évangéliques), notamment au quartier Remblais Koumassi et Marcory passent des nuits sans sommeil.

Pour Bakary Traoré, agent du ministère de l’Economie Numérique et de la Poste qui habite un immeuble près d’un maquis de Marcory, chaque nuit est un cauchemard.

« Y en a marre ! Et nous vivons cette situation depuis 5 ans.

C’est vrai que l’Etat a pris une loi qui interdit les nuisances sonores, mais vous constatez que l’application est un véritable échec. D’ici la fin de l’année, j’ai décidé de quitter ce lieux » affirme notre interlocuteur ce lundi soir.

L’on est en droit alors de se poser la question de savoir pourquoi voter ces lois, s’il n’ y a aucun suivi de leur application ? La sensibilisation a montré ses limites.

La phase de répression qui reste ultime recours serait donc envisageable. C’est vraiment dommage de toujours recourir aux forces de défense et de sécurité, pour l’intérêt des populations elles mêmes.

Ibrahim Sékou Koné





publicité

FIL INFO

23 octobre 2020

Nigeria. Une prison incendiée à Lagos, la ville toujours sous couvre-feu

23 octobre 2020

Côte d’Ivoire :Ce jeudi 22 octobre 2020, 27 nouveaux cas de Covid-19 sur 1665 échantillons prélevés soit 1,6 % de cas positifs, 18 guéris et 0 décès.

23 octobre 2020

Présidentielle 2020 au Burkina : Le Conseil constitutionnel valide 13 candidatures

23 octobre 2020

Nord-Kivu : 25 présumés criminels arrêtés par l’armée à Goma

23 octobre 2020

Côte d’Ivoire/Dabou: « La ville est sécurisée » selon le commandant supérieur de la gendarmerie



Fanico

Marie Paule Ackah 12 octobre 2020
Côte d’Ivoire :Qui est donc Marcel Amon Tanoh ?
Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?

publicité