publicité

Internationale

Assassinat Thomas Sankara : 33 ans après ,le dossier est toujours sur la table des juges

Publié le :

A l’occasion de la célébration du 33e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara, ancien président du Burkina, le Balai citoyen a tenu le mercredi 14 octobre 2020 une conférence de presse au siège de l’organisation à Ouagadougou. Deux points étaient au menu des échanges : l’évolution du dossier judiciaire y relatif et l’institution de bourses doctorales au nom du capitaine.

C’est en présence de Valentin Sankara, frère de l’ancien président burkinabè Thomas Sankara, assassiné le 15 octobre 1987, que le Balai citoyen a tenu sa conférence de presse pour discuter de l’évolution du dossier judiciaire relatif à l’assassinat du capitaine mais aussi de l’institution de bourses doctorales en son nom. Plus de trois décennies après ce drame, les responsabilités n’ont toujours pas été situées. « Pourtant, 33 ans, c’est suffisant pour que lumière soit faite sur cette affaire », a déclaré Eric Ismaël Kinda, porte-parole de cette OSC. En effet, selon lui, même s’il y a une avancée dans le dossier depuis sa réouverture, leur satisfaction n’est pas à 100% ; donc « le plus grand hommage que l’on puisse faire à l’ex-président est de lui rendre justice », a ajouté Eric Kinda.

Pour lui, le combat que la Balai citoyen mène à propos de Thomas Sankara est à deux niveaux : perpétuer sa mémoire à travers un certain nombre d’activités mais aussi pour qu’il ait la vérité et la justice suite à son assassinat. Par conséquent, l’un n’exclut pas l’autre, dira-t-il. Relativement à l’institution des bourses Thomas Sankara, le Balai citoyen a expliqué qu’il s’agit de 12 bourses doctorales qui seront octroyées chaque année par le Global Partnership Network (GPN) ou le Réseau de partenariat mondial logé dans la « prestigieuse » université de Kassell en Allemagne pour les présents domaines que sont la coopération au développement, les partenariats dans l’économie mondiale et la production de connaissances. Cependant, pour les niveaux de master 1 et 2, l’étudiant aspirant doit être issu de l’une des universités partenaires du GPN.

Il faut noter que pour la célébration du 33e anniversaire de la disparition du capitaine Thomas Sankara, le Balai a prévu une série d’activités au nombre desquelles il y a, entre autres, la projection à Ouagadougou du film Baraka, l’homme intègre ainsi que d’autres projections dans les villes où le Balai est présent, la remise d’une lettre à la justice militaire déplorant les lenteurs dans le dossier Sankara et des initiatives au lieu du mémorial Thomas Sankara.

Roukiétou Soma

Bela Néfertari Ouédraogo

(Stagiaires)




publicité

FIL INFO

21 octobre 2020

Côte d’Ivoire :Ce mardi 20 octobre 2020, 18 nouveaux cas de Covid-19 sur 699 échantillons prélevés soit 2,6 % de cas positifs, 15 guéris et 0 décès.

21 octobre 2020

RDC : les députés de Lamuka participeront à la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels (Christophe Lutundula)

21 octobre 2020

Lutte contre le Covid-19 : «Je ne reculerai devant aucune décision», prévient Ali Bongo

21 octobre 2020

Guinée : La police se déploie aux alentours de la maison de Cellou Dalein Diallo

21 octobre 2020

Daloa : La LONACI inaugure sa nouvelle agence



Fanico

Marie Paule Ackah 12 octobre 2020
Côte d’Ivoire :Qui est donc Marcel Amon Tanoh ?
Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?

publicité