publicité

Politique

Point de vue : Simple rappel

Publié le :

L’actualité politique ivoirienne n’a enregistré aucune nouvelle donne ces jours-ci. Dominée qu’elle demeure, par le renouvellement programmé du mandat présidentiel, le 31 octobre prochain. En même temps qu’on appelle ici et là de tous les vœux, la tenue de cet évènement majeur, on ne reste pas moins embarrassé par les multiples menaces de perturbations qui planent quotidiennement sur son organisation. Sentiment que les tenants du pouvoir s’emploient à minimiser et évacuer surtout des esprits. D’où, cette propension d’Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession d’assurer et réassurer à chacune de ses adresses aux Ivoiriens, que le scrutin aura bel et bien lieu à la date indiquée, dans un climat apaisé. En clair, les velléités de déstabilisation qu’agite l’opposition sur les réseaux sociaux et autres médias traditionnels, ne sauraient bloquer l’organisation du processus électoral qui suit plutôt son petit bonhomme de chemin.

A preuve, la Commission électorale indépendante dont la dissolution est réclamée à cor et à cri par la Plate- forme des partis d’opposition, désormais opposés en bloc à cette présidentielle, vient de publier la liste électorale définitive, comportant 7.495.082 personnes, qui devront élire le futur Président de la République. Une avancée attendue et qui vient conforter les assurances données par Alassane Ouattara à ses compatriotes sur le sujet. Ainsi donc, si tout continue d’aller pour le mieux, ce scrutin opposera, le Chef de l’Etat sortant à Kouakou Konan Bertin, un candidat indépendant, « rebelle » du Pdci, qui a du reste convaincu sur sa détermination d’aller à cette présidentielle, par son investiture hier au palais de la culture de Treichville. Voilà un cas de figure auquel nul ne s’attendait. Mais qui ne débride en rien, l’intérêt du scrutin. Tant il est vrai que le droit revient à quiconque le veut, d’occuper le fauteuil présidentiel, face ou non à Alassane Ouattara.

De plus, il rappelle beaucoup l’année 1995, où le boycott actif initié par une coalition de l’opposition de l’époque, appelée Front républicain, avec des partis comme le Fpi et le Rdr, contre le scrutin présidentiel, n’a nullement empêché Francis Wodié, candidat du Pit, d’affronter sans complexe aucun, Henri Konan Bédié. Candidat du Pdci, Président sortant, qui négociait son propre mandat, après avoir achevé celui d’Houphouët Boigny, décédé le 7 décembre 1993. Le Front républicain aura tenté le tout pour le tout, en vue discréditer et partant compromettre cette présidentielle, en empêchant les électeurs de sortir de chez eux, pour aller voter. Des actes d’intimidation de diverses natures, des barrages routiers et bien d’autres actions perturbatrices de la paix sociale, n’ont pas eu raison de cette élection.

Certes pourrait-on nous rétorquer que, comparaison n’est pas raison. Mais, il apparait que, 25 ans après, l’histoire semble tout simplement se répéter, avec certains des acteurs de l’époque ayant changé de rôle. Les arguments et raisons explicatives peuvent bien être autres, que ceux ayant motivé le boycott actif. Pour autant, l’objectif qui les sous-tend n’est guère différent. A savoir, empêcher la tenue du scrutin tant qu’on n’est pas sûr d’y avoir pour son compte. Autant dire que ce mauvais climat politique que connait la Côte d’Ivoire depuis quelques temps, n’est pas nouveau en soi. C’est du déjà vu et entendu. Donc, si les Ivoiriens le veulent bien, ils iront aux urnes quoiqu’on fasse, pour l’avoir déjà fait dans les mêmes conditions. Et cela, nos acteurs politiques devraient pouvoir s’en souvenir, pour gérer au mieux leurs conflits d’intérêts, afin que triomphe de toutes ces divergences de vue et intérêts égocentriques, une Côte d’Ivoire toujours paisible. Qui soit un havre de paix, ainsi qu’aimait à le dire et œuvrer dans ce sens, son premier Président, Félix Houphouët Boigny.


Moussa Ben Touré




publicité

FIL INFO

27 octobre 2021

Médias: Radio Côte d’Ivoire célèbre ses 60 ans

27 octobre 2021

Bénin : arrestation de 4 personnes soupçonnées de terrorisme

27 octobre 2021

Côte d'Ivoire.Ce mardi 26 octobre 2021, 13 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 201 échantillons prélevés soit 0,6 % de cas positifs, 29 guéris et 1 décès.

27 octobre 2021

Prorogation de la transition au Mali : Le Conseil de Sécurité des Nations unies soutiendra la Cédéao

27 octobre 2021

Plus de 3 millions de doses de vaccins anti covid-19 administrées en Côte-d’Ivoire



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité