publicité

Economie

2011 – 2020 : Comment Alassane Ouattara a transformé la Côte d’Ivoire : Le nouveau boom des infrastructures

Publié le :

De pays fragile et exsangue qu’il était en 2011, la Côte d’Ivoire a accompli des progrès remarquables pour devenir un pays pré-émergent, avec des performances économiques saluées de par le monde.(1/2)

Le nouveau boom des infrastructures

Sous la présidence Ouattara, la Côte d’Ivoire a fait de nombreuses avancées sur le plan macro-économique, mais également en matière de construction d’infrastructures pour réaliser la transformation structurelle de l’économie et améliorer les conditions de vie des populations dans toutes les régions du pays.

La transformation structurelle est désormais engagée et produit ses premiers résultats, comme en témoignent l’émergence d’une transformation locale de matières premières et la diversification des exportations. La consommation privée et les investissements – encore surtout publics mais de plus en plus privés – sont les principaux contributeurs à la croissance, relève une note du Trésor français. D’ailleurs, poursuit la note, « l’économie ivoirienne bénéficie encore d’un effet de rattrapage après la période de faibles investissements des années 2000, qui lui a permis de réduire le déficit en infrastructures ; ainsi, le pays disposerait d’environ 50% du réseau routier de l’UEMOA ».

Au plan des infrastructures routières, ce sont 40 000 km de routes et de pistes rurales qui ont été réhabilitées en 8 ans. De plus, 22 ponts ont été construits à travers le pays, 545 kilomètres de routes neuves interurbaines ont été bitumés, 115 kilomètres d’autoroutes et 245 kilomètres de voiries réalisés. La Côte d’Ivoire est désormais dotée d’infrastructures modernes, qui changent le visage des villes et villages, et améliorent le quotidien des populations. La voirie urbaine n’est pas en reste dans ce vaste programme d’investissement routier, comme en témoignent les travaux de réhabilitation de la voirie d’Abidjan et de plusieurs localités à l’intérieur du pays ; l’objectif étant d’améliorer les conditions de circulation urbaine.

Dans le District autonome d’Abidjan, de nombreux projets sont en cours de réalisation, notamment, le quatrième et le cinquième ponts d’Abidjan, l’aménagement d’un giratoire au carrefour de l’Indénié, les travaux d’élargissement du Boulevard de Marseille, de la traversée de Bingerville et de la voie d’Abatta.

Sont également en préparation, les travaux de trois nouveaux échangeurs sur le boulevard Mitterrand. Un autre échangeur est prévu au carrefour Akwaba ; à cela s’ajoutera bientôt le démarrage des travaux des voies de sorties Est (Route d’Adzopé) et Ouest (Route de Dabou) d’Abidjan, et la construction de la voie express de contournement dénommée Y4.

En outre, d’autres projets structurants visant à l’amélioration des conditions de circulation dans le District autonome d’Abidjan seront lancés à court terme. Il s’agit notamment des deux projets de transport en commun, que sont le métro et le Bus rapide de transport (BRT), qui devraient permettre d’améliorer l’offre de transport public de masse et aider, à terme, à stabiliser la demande croissante en infrastructures.

Enfin, le gouvernement a adopté un schéma directeur d’urbanisme du Grand Abidjan, qui prévoit des infrastructures structurantes en vue d’apporter une réponse durable à la problématique de la mobilité urbaine dans les agglomérations de notre pays et dans le District autonome d’Abidjan en particulier.

De 2011 à 2020, que de progrès réalisés en matière d’accès à l'eau potable et à l'électricité ! Le bilan fait état de près de 80% des populations ayant accès à l’eau potable dans nos villes et dans nos villages, contre 55% en 2011. Pour l’électricité, tous les villages de plus de 500 habitants seront électrifiés d’ici la fin de cette année 2020 ; et le taux de couverture, qui était de 69% en 2019, sera de 80 % en 2020, contre 33% en 2011. Ainsi, le nombre d’abonnés à l’électricité est passé de 1 à 2,4 millions de 2011 à 2019.

S’agissant des infrastructures sanitaires, plusieurs nouveaux établissements ont vu le jour. 10 hôpitaux généraux ont été construits, 22 Centres Hospitaliers Régionaux (CHR) ont été réhabilités, de même que 78 hôpitaux généraux et 233 centres de santé urbains et ruraux.

Le pays a été doté de Centres spécialisés offrant des plateaux techniques uniques dans la sous-région. Il s’agit, notamment, du Centre national de radiothérapie, pour le traitement des cancers et de l’Hôpital Mère-Enfant de Bingerville. Le taux d'accès aux services de santé est ainsi passé de 44% en 2012 à 69% en 2019.

7 universités fonctionnelles

Au niveau éducatif, plusieurs établissements ont été construits. A ce jour, soulignait le chef de l’Etat en mars dernier devant les deux chambres du parlement réunies, sept universités sont fonctionnelles. Il s’agit des universités de Cocody, d’Abobo-Adjamé et de Bouaké qui ont été réhabilitées ; des Unités de Recherches et d’Enseignement supérieur (URES) de Daloa et de Korhogo qui ont été transformées en universités ; de l’université de Man et de l’université virtuelle d’Abidjan qui ont été ouvertes.

Les universités de San Pedro et de Bondoukou sont en construction. Les travaux de la ville universitaire d’Adiaké et de l’université d’Odiénné seront lancés cette année. Enfin, les procédures sont en cours pour la nouvelle université à Abengourou.

Par la loi du 17 septembre 2015, l'école est désormais obligatoire en Côte d'Ivoire pour les enfants de 6 à 16 ans. L’école gratuite et obligatoire jusqu'à l'âge de 15 ans est désormais une réalité. Ainsi près de deux millions de jeunes ivoiriens seront préservés de l’analphabétisme et du travail des enfants.

De plus, l’État a accompagné cette mesure par la gratuité totale et la distribution de kits scolaires jusqu’à la fin du primaire ainsi que la construction de 33 698 salles de classes du primaire et de 277 collèges et lycées, entre 2011 et 2019, sur toute l’étendue du territoire.

Episode 1: 2011 – 2020 : Comment Alassane Ouattara a transformé la Côte d’Ivoire : Dans le Top 10 des meilleures performances économiques au monde

René Tiécoura





publicité

FIL INFO

9 mai 2021

Côte d'Ivoire.Ce samedi 8 mai 2021, 41 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 980 échantillons prélevés soit 2,1 % de cas positifs, 21 guéris et 0 décès.

9 mai 2021

Mali.Violence en milieu universitaire : des étudiants du campus de l’IPR/IFRA de Katibougou expulsés

9 mai 2021

Emploi des jeunes: Macky demande le lancement des premiers recrutements dès la semaine prochaine

9 mai 2021

Attaque contre l’agent collecteur de Lonaci à Vridi-Zimbabwe: Les auteurs dans les filets de la police criminelle

9 mai 2021

Devant la chefferie à Anyama Damana Pickass réitère son message de paix et réconciliation en Côte-d’Ivoire



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité