publicité

Politique

L’Enqête du jeudi : Les visites d’Etat, véritables levains du développement local(1/3)

Publié le :

En 9 années d’exercice du pouvoir, le Chef de l’Etat , Alassane Ouattara a réussi le pari de visiter les 31 régions de la Côte d’Ivoire. Ainsi qu’il en avait fait la promesse aux populations ivoiriennes. Il a répondu aux nombreuses attentes des différents habitants de ces régions. Le bilan des visites d’Etat est globalement satisfaisant selon les populations des 31 régions régions qui traversent presque les mêmes difficultés que sont l’accès à l’eau potable, à l’électricité, à des soins de qualité, à l’éducation, aux infrastructures routières. Des besoins de base dont la satisfaction a fait l’objet d’importants programmes de déveleoppement estimés à des milliards de Fcfa. Lesquels programmes sont constitués de projets de réalisations, conçus sur la base des besoins exprimés


Du Gontougo au Folon, Kabadougou et Tonkpi, les mêmes réalités


Débutées par les régions du Gontougo et Bounkani en novembre 2012, le Président de la République, Alassane Ouattara a pu vivre durant quatre jours les difficultés auxquelles ces populations étaient confrontées.

Depuis des décennies, l’accès à des villes comme Bouna ( chef-lieu de la région deBounkani) était un véritable parcours du combattant.

La ville de Doropo, en plus des coupures fréquentes d’électricité était en proie à un manque d’eau potable.

La quasi totalité de la population s’approvisionnait dans les fleuve et rivières. Les centres de santé également étaient eux aussi dans un état de délabrement total.

Le passage du Chef de l’Etat dans le département de Bouna ( le 28 novembre 2012) aura été pour ses populations, une ‘’ renaissance’’.

A Bouna, le Chef de l’Etat a pris l’engagement d’électrifier toutes les villes de la Côte d’Ivoire ainsi que tous les villages dont la population est estimée à 500 habitants.

Idem pour les villes de Téhini, Transua, Nassian, Koun Fao, Tanda, Sandégué ainsi que Bondoukou, Chef –Lieu de Région du Gontougo

Du 1er au 4 mai 2013, le Président de la République a visité la région du Tonkpi dont le Chef –Lieu de Région est Man.

Même constat. En plus des difficultés d’accès à l’eau potable, à l’électricité et au manque d’infrastructures sanitaires et routières, la région du Tonkpi était aussi une zone d’insécurité du fait des effets de la crise post-électorale de 2010.

Les mêmes réalités ont été constatées dans les régions du Tchologo, du Folon, Kabadougou, Tchologo et Hambol.


Des réponses concrètes aux difficultés des populations


Dans ces différentes régions visitées, le Président de la République a tenu à apporter le développement . Dans son programme de gouvernement , il a toujours rappelé que les fruits de la croissance du pays devraient profiter aux populations de toutes les régions.

8 ans en arrière, les promesses faites ont –elles été respectées ?

Nous pouvons répondre par l’affirmative si l’on s’en tient aux propos de personnalités de ces régions visitées.

Dans le Bounkani, selon le maire de Bouna, Ouattara Bourahima, la ville et tous les villages du département ont électrifiés et reçoivent de l’eau potable grâce au projet PEP ( Projet Eau Pour Tous), le plateau technique de l’hôpital a été renforcé et la ville a été désenclenvée avec le bitûmage de l’axe Bondoukou- Bouna long de 168 km.

« Ce sont plus de 400 milliards de F CFA qui ont été investis après sa visite d’Etat dans nos régions du Bounkani et Gontougo. Il démontré qu’il est un homme de parole. Nous ne pouvons quêtre fiers de lui » se réjoui le maire Ouattara qui a toutefois rappelé qu’il appartient aux populations de préserver ces acquis de la visite d’Etat, bien que les attentes demeurent nombreuses.

Réactions similaires du Président du Conseil Régional du Folon, Sindou Cissé . « Le Président de la République nous a apporté le développement . Les routes reliant nos différentes villes ( Minignan, Goulia, Tienko, Tiémé) avec le Kabadougou qui étaient impratiquables depuis toujours ont toutes été bit^mées ou reprofilées . Nos hôpitaux qui étaient des ‘’ mouroirs ‘’ ont été réhabilités » nous apprend Cissé.

Aussi depuis 2016, tous les villages du Folon et du Kabadougou ont bénéficié d’eau potable et ont été raccordés au réseau électrique.

Dans la ville d’Odienné, un lycée des jeunes filles a été ouvert grâce à la visite d’Etat qui a également permis le bitumage des axes Boundiali- Odienné –Gbéléban .

Dans les régions du Tchologo et du Hambol, le Chef de l’Etat a constaté les difficultés des populations. 
Comme dans les autres régions visitées, les attentes sont les mêmes. Et le Chef de l’Etat a tenu ses promesses.

Ces deux régions dont les populations n’avaient pas accès aussi aux infrastructures de première nécessité et aux commodités ( eau potable, électricité, écoles, centres de santé, routes) sont désormais les plus heureux. 
Et le maire de Katiola, Thomas Camara ne cache d’ailleurs pas sa joie et sa reconnaissance à l’endroit du Président de la République.

« Le Chef de l’Etat est véritablement un acteur de développement . Nous attendions cette visite d’Etat et elle est arrivée.Pendant 4 jours ( du 27 au 30 novembre 2019), il a partagé le quotidien des populations. Je peux dire qu’un an après cette mémorable visite, le Hambol a pris le train du développement » se réjoui le maire Camara.
D’importants investissements avoisinant 500 milliards F CFA ont été faits pour les deux régions.

L’axe Korhogo- Ferké a été entièrement réhabilité quand ceux de Ferké- Nassian- Kong et Bouaké- Ferké sont en pleine réhabilitation, nous apprend Thomas Camara.


Le Président de la République aura surement marqué de son emprunte ces visites d’Etat dans les 31 régions de la Côte d’Ivoire.

Plusieurs responsables de ces régions ( notamment le Moronou et la Marahoué) ont même avoué que ceci est une première dans l’histoire de la Côte d’Ivoire qu’un Chef d’Etat en exercice visite en 9 années, toutes les régions du pays pour y apporter le développement.

Le Président de la République l’a même précisé que ces visites d’Etat seront régulières, reconnaissant par ailleurs que les difficultés sont nombreuses et que les attentes des populations sont également grandes.


Ibrahim Sékou Koné








publicité

FIL INFO

23 octobre 2021

Cameroun: Neuf députés du RDPC sont (déjà) décédés depuis le début de la 10e législature

23 octobre 2021

Félix Tshisekedi instruit l'IGF de faire la lumière sur un présumé détournement des primes des Léopards U-20

23 octobre 2021

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 22 octobre 2021, 13 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 792 échantillons prélevés soit 0,7 % de cas positifs, 41 guéris et 0 décès.

23 octobre 2021

Un Américain ayant commis un meurtre il y a 30 ans exécuté en Alabama

23 octobre 2021

CPI – Le procureur Karim Khan nomme « d’éminents experts » aux postes de conseillers spéciaux



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité