publicité

Politique

Visite d’Etat dans la Marahoué :Ouattara : ‘’L’élection c’est une compétition et le peuple est juge’’

Publié le :

Le Président Ouattara a lancé, samedi à Bouaflé capitale de la Marahoué, lors de son dernier meeting de clôture d’une visite d’Etat de quatre jours dans cette zone, un nouvel appel à certains acteurs politiques de l’opposition. ‘’La violence doit être bannie définitivement des élections dans notre pays. Il faut arrêter de faire peur aux ivoiriens. L’élection, ce n’est pas des palabres. L’élection c’est une compétition et le peuple est juge. Je sais que les appels à la désobéissance civile n’iront nulle part’’, a-t-il indiqué. Le Chef de l’Etat a appelé à la responsabilité et au civisme de tous les acteurs politiques. ‘’Pour terminer, je voudrais indiquer que le peuple ivoirien va élire, le 31 octobre prochain son Président de la République. Le Conseil Constitutionnel a validé quatre candidatures dont la mienne ; le jeu démocratique est donc ouvert et lancé. Comme je l’ai dit à maintes fois, toutes les dispositions seront prises pour que ces élections soient apaisées et transparentes. J’invite les candidats et la classe politique à faire preuve de retenue, à respecter les règles du jeu démocratique et à accepter le verdict des urnes. La violence doit être bannie définitivement des élections dans notre pays. J’en appelle à la responsabilité et au civisme de tous les acteurs de la vie politique ivoirienne. Je suis confiant, car je sais pouvoir compter sur l’amour de notre patrie, qui anime chacun d’entre nous’’, a-t-il dit.

Il a aussi annoncé, hier, la création des départements de Bonon et de Gohitafla ‘’Je peux d’ores et déjà vous annoncer que les sous-préfectures de Bonon et de Gohitafla seront érigées en Département. C’est un vœu cher aux populations et cela va accélérer le développement de ces deux localités. Je demande au Premier Ministre et au Ministre de l’Administration de présenter les décrets portant nomination de ces deux Départements au Conseil des Ministres du 30 septembre prochain’’

Au cours de ce dernier meeting, le Président Ouattara a aussi parlé du développement de la région de la Marahoué qui est déjà entamé. Il a fait un point sur les actions menées et en cours dans les différents secteurs. ‘’Ces visites d’Etat, à caractère hautement républicain, sont des moments de communion avec les populations. Elles sont aussi l’occasion de faire le bilan des acquis en matière de développement, d’évaluer les besoins des populations et d’y apporter des réponses pour leur bien-être. Dans ce cadre, d’importants investissements ont été réalisés dans la région de la Marahoué depuis 2011 dans le secteur des infrastructures mais également dans les secteurs de l’eau, de l’électricité, de la santé, de l’éducation, de la salubrité urbaine et de nombreux autres domaines’’, a-t-il fait remarquer. Parlant de l’électricité, il a indiqué que le taux d’électrification dans la région est passé de 39% en 2011 à 65% à fin août 2020. Ce sont 77 localités qui ont été électrifiées. Le Cher de l’Etat a fait savoir que son gouvernement et lui comptent pousser jusqu’à atteindre un taux de 82,3% à fin 2020 soit 242 localités sur les 294. Il a également évoqué la question de l’eau potable : ‘’En matière d’eau, d’importants travaux d’adduction en eau potable ont été réalisés dans la région, avec notamment la construction de 19 châteaux d’eau. Le système d’alimentation en eau potable en milieu rural s’est accru grâce à la construction de forages, de 8 nouvelles pompes hydrauliques villageoises, à la réparation de 310 pompes et au remplacement de 108 pompes. En dépit de tous ces investissements, l’on constate encore des déficits importants. Pour combler le déficit de la ville de Bouaflé et des localités environnantes, une unité de production d’eau est en cours d’achèvement. Les villes de Sinfra et de Zuénoula ont également bénéficié de projets de renforcement du système d’alimentation en eau potable afin de régler, de manière définitive, le problème de déficit en eau potable dans la région’’, a-t-il-dit.

Pour ce qui est de l’éducation, le Chef de l’Etat a rappelé que ce sont 714 écoles au niveau du préscolaire et du primaire, 9 établissements au niveau du secondaire qui ont été construits dans la région entre 2011 et 2020. Il a annoncé que Bouaflé disposera, dès ce mois d’octobre, d’un centre d’Enseignement Technique d’un coût de 1 milliard 350 millions de F CFA.

Dans le domaine de la santé, la région de la Marahoué, a-t-il a bénéficié d’investissements massifs entre 2012 et 2019 pour la réhabilitation, la construction et l’équipement de centres de santé ainsi que pour le renforcement du plateau technique des hôpitaux généraux. Un budget de 5 milliards de F CFA a été dégagé pour la période 2020-2025 afin de poursuivre ces travaux.Dans le secteur des infrastructures, des efforts ont été également fait selon le Chef de l’Etat. ‘’Tout le monde sait que la Marahoué est le coeur du vivrier de la Côte d’Ivoire. Les routes sont donc nécessaires pour l’évacuation des produits vers les autres régions de la Côte d’Ivoire. Dans ce cadre, nous avons procédé au reprofilage de plusieurs kilomètres de routes dans les Départements de Bouaflé, Sinfra et de Zuénoula. La ville de Bouaflé a bénéficié de 6 km de voirie ; les axes stratégiques de Yamoussoukro- Bouaflé, Daloa-Bouaflé, Bouaflé-Zuénoula et Yamoussoukro-Sinfra ont été entièrement réhabilités. Hier, nous avons lancé les travaux de bitumage de la route Bouaflé-Sinfra’’.

Le Chef de l’Etat a eu aussi une adresse particulière à la jeunesse ‘’Je voudrais, à présent, m’adresser aux jeunes et vous dire que vous êtes une priorité pour nous car vous êtes l’avenir de notre pays : 1698 jeunes de la Région de la Marahoué ont déjà bénéficié de financements dans le cadre des programmes d’aide à l’insertion. Ce projet se poursuivra et au terme de l’année 2020, 900 jeunes supplémentaires seront bénéficiaires, soit au total 2600 jeunes. De plus, 3573 jeunes de la Marahoué seront pris en compte dans le cadre du Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel’’.

Les femmes également verront une aide plus accrue pour leur autonomisation. Tout sera mis en œuvre dans le cadre du Fonds d’aide aux femmes de Côte d’Ivoire.

Laurent Digbeu envoyé spécial dans la Marahoué




publicité

FIL INFO

23 octobre 2020

Nigeria. Une prison incendiée à Lagos, la ville toujours sous couvre-feu

23 octobre 2020

Côte d’Ivoire :Ce jeudi 22 octobre 2020, 27 nouveaux cas de Covid-19 sur 1665 échantillons prélevés soit 1,6 % de cas positifs, 18 guéris et 0 décès.

23 octobre 2020

Présidentielle 2020 au Burkina : Le Conseil constitutionnel valide 13 candidatures

23 octobre 2020

Nord-Kivu : 25 présumés criminels arrêtés par l’armée à Goma

23 octobre 2020

Côte d’Ivoire/Dabou: « La ville est sécurisée » selon le commandant supérieur de la gendarmerie



Fanico

Marie Paule Ackah 12 octobre 2020
Côte d’Ivoire :Qui est donc Marcel Amon Tanoh ?
Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?

publicité