publicité

Politique

Démenti du Professeur Wodié: A chacun son devoir !

Publié le :

Ne voulant rien dire ou faire de nature à aggraver la crise sociopolitique actuelle, je me suis fait un devoir, face à toutes les incompréhensions qui nous assaillent, de ne point alimenter par certains propos ou agissements la tension et le conflit politiques dont nous devinons aisément les conséquences sur tous les plans.

Toutefois, pour ne pas paraître cautionner ou couvrir des écrits et propos qui ne me sont guère imputables et contribuer à rétablir la vérité, je me sens en devoir de m'exprimer, car ne rien dire dans le sens de la rectitude morale et juridique ce serait contribuer à alourdir le climat sociopolitique et encourager ainsi le mensonge et la violence. C'est ce devoir, politique et éthique, qui m'oblige en ce moment même à intervenir pour m'inquiéter et inviter chacun à descendre en lui-même.

En effet, je découvre avec étonnement et consternation, que des individus établissent et diffusent, sur les réseaux sociaux, des textes donnés comme émanant de moi. Or, depuis un certain temps, je me suis librement, volontairement, abstenu d'intervenir dans le débat qui a cours, ayant déjà souligné qu'en l'espèce, l'intérêt national devrait prévaloir.

Je note, avec plaisir, que certains ont pu comprendre par eux-mêmes, que les textes diffusés ne procèdent pas de moi ainsi que le laissent voir tant la méthode utilisée, qui est loin d'être la mienne, que certaines monstruosités contenues dans les textes.

L'erreur sur l'orthographe de mon nom ;

La qualité de fondateur du PIT qui m'est reconnue, alors même que le PIT a été créé par un groupe d'hommes et de femmes auquel j'appartenais ;

L'erreur sur la dénomination du parti que j'ai dirigé de 1990 à 2011, qui n'est pas le Parti ivoirien du travail, mais plutôt le Parti ivoirien des travailleurs.

Les monstruosités, que voilà, auraient pu conduire à douter de l'authenticité des textes diffusés et à s'abstenir, en conséquence, de tout propos désobligeant.

Protestant avec indignation contre cette façon d'agir en s'abritant derrière ma personne, je ne manquerai pas, en cas de récidive, de recourir à des poursuites judiciaires.

Ainsi, saisissant l'occasion, je lance un appel solennel aux Ivoiriennes et aux Ivoiriens et en particulier aux pouvoirs publics pour que nous puissions, tous, marcher résolument sur la voie de la paix.

Fait à Abidjan, le 18 septembre 2020

Francis WODIE

Professeur titulaire des universités

Ancien doyen de la faculté de droit de l'université d'Abidjan

Ancien président du Conseil Constitutionnel




publicité

FIL INFO

23 octobre 2021

Cameroun: Neuf députés du RDPC sont (déjà) décédés depuis le début de la 10e législature

23 octobre 2021

Félix Tshisekedi instruit l'IGF de faire la lumière sur un présumé détournement des primes des Léopards U-20

23 octobre 2021

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 22 octobre 2021, 13 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 792 échantillons prélevés soit 0,7 % de cas positifs, 41 guéris et 0 décès.

23 octobre 2021

Un Américain ayant commis un meurtre il y a 30 ans exécuté en Alabama

23 octobre 2021

CPI – Le procureur Karim Khan nomme « d’éminents experts » aux postes de conseillers spéciaux



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité