publicité

Internationale

Présidentielle en Guinée : 12 candidats s'affronteront le 18 octobre…

Publié le :

Les guinéens se rendront dans les unes le 18 octobre 2020 pour élire leur prochain président de la République. Alpha Condé, le président sortant qui brigue un troisième a signé un décret mercredi soir convoquant le corps électoral. Ledit décret précise que les bureaux de vote ouvriront à 8heures et fermeront à 18 heures.

Cette présidentielle sera plus ouverte que celle de 2015 qui n'avait enregistré que 8 candidats dont une femme. Quelques heures avant le décret convoquant le corps électoral, la Cour Constitutionnelle a publié la liste définitive des candidats retenus. Sur un effectif de treize postulants, douze (12) candidats dont deux femmes ont été retenus pour être dans la course à l'élection présidentielle du 18 octobre 2020.

La Cour a invalidé la candidature d'Edouard Zotomou Kpogomou, jugeant son dossier non conforme aux dispositions de l'article 42 de la Constitution. Par contre l'institution a validée 12 candidatures dont celle du président sortant Alpha Condé et de son principal opposant Cellou Dalein Diallo. Ce sont les deux plus grandes figures des candidats en compétition, car s'étant déjà affrontés dans les urnes à trois reprises. L'ancien premier ministre (66 ans) espère obtenir sa revanche sur l'actuel chef de l'Etat, après ses défaites de 2010 et de 2015.

Les autres candidats sont à leur première expérience pour certains. Parmi eux, figurent deux anciens ministres d'Alpha Condé. Il s'agit de l'avocat Maitre Abdoul Kabélé Camara, (RGD), ancien ministre de la Défense, Madame Makalé Camara (FAN), ancienne ministre des affaires étrangères. Le reste des candidats sont : Ousmane Doré (MND), Mandjouf Mauro Sidibé (AFC), Ibrahima Abé Sylla (NFR) candidat malheureux de la présidentielle de 2010, Madame Makalé Traoré (PACT, Ousmane Kaba (PADES), M. Bouya Konaté (UDIR), M. Laye Souleymane Diallo (PLP), Abdoulaye Kourouma (RRD).

Le FNDC dans la fébrilité…

A l'opposé le FNDC, la coalition hétéroclite d'opposants qui lutte contre le troisième mandat est plus que jamais divisée. La candidature du principal opposant Cellou Dalein Diallo a créé une scission au sein du mouvement. Réunis ce mercredi en plénière, les leaders du FNDC ont réaffirmé leur détermination à poursuivre la lutte contre le troisième mandat, sans pour autant donner de date pour une prochaine manifestation. Ils ont également annoncé l'exclusion du FNDC de tous les partis politiques (dont l'UFDG le parti de Cellou Dalein Diallo) ayant décidé de participer à l'élection présidentielle.

De notre correspondant à Conakry , Ben Ismaël



publicité

FIL INFO

29 septembre 2020

Les gouverneurs du Haut-Katanga et du Kasaï invitent les communautés de deux provinces à la cohabitation pacifique

29 septembre 2020

Un premier débat risqué pour Donald Trump

29 septembre 2020

Madagascar: Les cas de Covid-19 importés augmentent

29 septembre 2020

Côte-d’Ivoire: L’université de Man lance les épreuves orales pour le recrutement 2020 des enseignant-chercheurs

29 septembre 2020

Sénégal :Covid-19 : 10 nouveaux tests positifs et 118 patients guéris



Fanico

Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?
Adi Isac 4 septembre 2020
Hélas la Côte d’Ivoire ne vaincra pas une fois de plus son "signe indien

publicité