publicité

Politique

Mon regard :Ma Patrie de la vraie fraternité : Où est tu ?

Publié le :

Que se passe- t-il réellement dans la tête de ces personnes dites intellectuelles qui, pour leurs intérêts personnels enflamment les médias et particulièrement les réseaux sociaux. Appelant des pauvres et enfants de pauvres à descendre dans les rues et à s’en prendre à leurs biens, ainsi qu’aux biens de tous ceux qui ne sont pas de leur obédience politique, ou même de leur communauté.

Pendant ce temps, ces politicards et leurs enfants sont bien à l’aise chez eux.

A quoi sert -il de brûler un véhicule de transport en commun de la Sotra, qui nous est utile à tous

Pourquoi faut-il couper des arbres et mettre le feu à des pneus usagés sur le bitume, provoquant ainsi la destruction de cette infrastructure publique, qui est donc un bien commun.

Diantre ! C’est cela faire la politique ?

Ma belle Côte d’Ivoire, pays de la vraie fraternité, je te ne reconnais plus.

Pays de brassage ethnique, de communautés venues d’horizons divers, je ne te reconnais plus.

Dans des villes, des communautés qui ont toujours vécu en parfaite harmonie depuis plusieurs décennies, se regardent désormais en chiens de faïence.

Que se passe -t-il ? Que se passe -t-il ?

Côte d’Ivoire, ma Patrie. Côte d’Ivoire, pays de la vraie fraternité, je suis encore inquiet.

Si pour une élection présidentielle, l’on doit tout détruire et se tuer, je me demande si nous avons vraiment tiré les leçons des différentes crises que nous avons connues, particulièrement celle de fin décembre 2010 et début 2011.

Si tant est que, toute manifestation est autorisée par la Constitution, il faut aussi que tous les acteurs et leurs commanditaires (certainement des hommes politiques), répondent devant la justice, quand ces actes sensés être de simples moyens d’expression démocratique, deviennent des exutoires pour des casses, des saccages ainsi que, des pratiques du vandalisme, perpétrés volontairement sur les biens d’autrui.

Car ma belle Côte d’Ivoire qui a fait un important bond économique depuis 9 ans, ne saurait accepter de reculer de plusieurs décennies, pour le compte d’un groupuscule d’assoiffés du pouvoir, qui n’ont d’yeux que pour leurs intérêts égoïstes.

Que ces hommes politiques présentent des projets de société cohérents aux populations, au lieu de s’adonner à une instrumentalisation honteuse de personnes désœuvrées et des enfants de gagne petits sociaux, pour brûler et détruire les biens publics et privés.

Qu’ils acceptent d’aller aux urnes. Le pouvoir ne se trouve et se trouvera jamais dans la rue en détruisant ce que le contribuable ivoirien a construit à force de travail.

Arrêtez donc de défigurez ma belle patrie, ma belle Côte d’Ivoire toujours hospitalière.

I. Sékou Koné




publicité

FIL INFO

24 octobre 2021

Beni : 10 morts dans une nouvelle attaque des ADF à Bulongo

24 octobre 2021

Un nouveau lanceur d’alerte accuse Facebook de prioriser ses profits

24 octobre 2021

Forte pluie à Abidjan : 14 victimes dont 6 morts ce vendredi

24 octobre 2021

Macky Sall plaide pour un fonds africain de promotion du Cinéma

24 octobre 2021

Côte-d’Ivoire: La mine d’or de Yaouré vise 500 000 onces pour l’exercice 2022



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité