publicité

Politique

Mes vérités du 18 juillet 2020 : Pour AGC

Publié le :

Au moment où vous lirez ces lignes, notre Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly (AGC), notre Lion, sera à jamais couché sous la terre de ses ancêtres. Cette terre qui l’a vu naître.

Notre Lion ne rugira plus. On ne verra plus sa silhouette tous les mercredis au Conseil des ministres. On ne le verra plus animer avec brio des conférences de presse pour faire le point sur l’évolution de la Côte d’Ivoire. Celui qui, ces dix dernières années, y a pris une part active aux côtés du Président Alassane Ouattara nous a devancé dans le ventre de la nuit. Mais aurait-il voulu qu’on reste indolent, amorphe, qu’on baisse les bras après son départ vers le Père céleste ? Nous ne le croyons pas et nous sommes conforté par les révélations du directeur exécutif, Adama Bictogo, sur les dernières heures du Premier ministre avant son rappel à Dieu : ‘’Je m’en irai. Je voulais poursuivre l’œuvre du père. Mais Adama, je reviens vers toi. Retourne à mon père ce qu’il m’a donné. Parce qu’il doit continuer l’œuvre qu’il m’avait confiée. Demande à mes frères de sécher leurs larmes parce que où que je sois, l’honneur du père doit être sauf. Où que je sois, vous devez triompher ! Où que je sois, je vous demande d’être tous ensemble, comme je l’ai dit quand je suis revenu. Où que je sois, les valeurs de fraternité et de solidarité doivent prévaloir autour du chef, du grand frère, du père’’.

Ces dernières recommandations du Lion doivent résonner dans l’esprit de tous. Dans la dernière ligne droite de la présidentielle de 2020, Amadou Gon Coulibaly qui était le candidat du Rhdp veut voir, de là où il se trouve, les Houphouétistes aller en rangs serrés, dans la cohésion, autour du Président Ouattara qui, s’il le faut, devrait se lancer dans la bataille. Ce ne serait pas renier sa parole, ce serait plutôt sauver la Côte d’Ivoire. Les Houphouétistes ont le devoir de surmonter toutes leurs divergences internes. Le plus important, ce n’est pas de faire prévaloir son point de vue, mais de faire triompher l’idéal houphouétien, à savoir, l’amour, l’union, la solidarité. Dans ces temps difficiles, les Houphouétistes de tout bord doivent se retrouver autour du Président Ouattara, comme l’a recommandé le Lion dans ses dernières volontés. Chacun des enfants de Félix Houphouët-Boigny doit cultiver l’humilité qui a caractérisé ce grand homme pour aborder en toute sérénité le scrutin présidentiel d’octobre. La Côte d’Ivoire a besoin des ‘’fils’’ et ‘’filles’’ de Félix Houphouët-Boigny pour poursuivre l’œuvre de développement entamée depuis 2011. Dans ce processus de raffermissement des liens et de cohésion indispensable pour la victoire à la présidentielle d’octobre, il serait bon que les ‘’enfants’’ du premier Président de la Côte d’Ivoire soient des adeptes de la politique de la ‘’tabula rasa’’. Faire table rase de ce qui s’est passé, c’est l’attitude à avoir par tout un chacun. Ceux qui sont demeurés dans la vaste maison du père, dont les fondations ont été posées le 18 mai 2005 et la livraison en 2018, doivent aller vers ceux qui ont quitté la demeure, en particulier vers les derniers partis. C’est vrai qu’en trois mois, le temps est court pour réussir une telle mission. Mais rien n’est impossible à celui qui croit. Ne dit-on pas que la politique, c’est l’art de l’impossible ?

Ceux qui sont partis ne doivent pas eux aussi attendre de ‘’dilapider tout l’héritage’’, comme l’enfant prodigue dans la parabole ‘’du fils’’ prodigue, avant de revenir. Ils ne doivent pas se lancer dans une sorte de chantage. Chacun doit y mettre du sien. Comme nous l’avons signifié plus haut, il s’agit de sauver la Côte d’Ivoire. Notre pays est sur une bonne pente. Le laisser entre les mains inexpertes de ceux qui l’ont géré avant 2011 et qui ont fait de ce pays un lupanar à ciel ouvert équivaudrait à nous condamner à redescendre dans le tartare du sous-développement. Est-ce ce que nous voulons ? Les Houphouétistes accepteraient-ils d’avoir travaillé très dur pour ensuite voir tous leurs efforts fondre comme beurre au soleil pour des divergences de vues ? Houphouétistes, Amadou Gon Coulibaly, descendant du patriarche Péléforo Gon Coulibaly qui était en alliance avec Félix Houphouët-Boigny, vous appelle à poursuivre l’œuvre, main dans la main, autour du chef, Alassane Ouattara, qui, pour nous, incarne le mieux la vision du Président Félix Houphouët-Boigny. Unissez-vous pour ne pas nous faire revivre la galère qui a eu pour point de départ la mort d’Houphouët-Boigny en 1993 et qui s’est achevée en 2011. Houphouétistes reprenez-vous. Préparez la victoire d’octobre. Faites-le pour Amadou Gon Coulibaly ! Faites-le pour AGC ! Faites-le pour votre Lion ! De là où il se trouve, il vous regarde.

ETIENNE ABOUA






publicité

FIL INFO

21 octobre 2020

Côte d’Ivoire :Ce mardi 20 octobre 2020, 18 nouveaux cas de Covid-19 sur 699 échantillons prélevés soit 2,6 % de cas positifs, 15 guéris et 0 décès.

21 octobre 2020

RDC : les députés de Lamuka participeront à la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels (Christophe Lutundula)

21 octobre 2020

Lutte contre le Covid-19 : «Je ne reculerai devant aucune décision», prévient Ali Bongo

21 octobre 2020

Guinée : La police se déploie aux alentours de la maison de Cellou Dalein Diallo

21 octobre 2020

Daloa : La LONACI inaugure sa nouvelle agence



Fanico

Marie Paule Ackah 12 octobre 2020
Côte d’Ivoire :Qui est donc Marcel Amon Tanoh ?
Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?

publicité