publicité

Politique

Hommage à AGC : Korhogo a refusé du monde et respecté les mesures sanitaires

Publié le :

Korhogo, capitale du Poro, n’a pu contenir toutes ces populations venues des 31 régions de la Côte d’Ivoire et même de l’extérieur pour accompagner le ‘’ Lion’’ Amadou Gon Coulibaly à sa dernière demeure.

Depuis le lundi 13 juillet, tous les hôtels de la ville de Korhogo avaient déjà été réservés pour les autorités ainsi que les invités étrangers.

A la faveur de la cérémonie d’hommage des populations du jeudi 16 juillet, ce sont plus de 70.000 personnes qui ont emprunté le chemin de Korhogo.

Certains invités ont passé la nuit dans les cars de transports, quand d’autres ont trouvé logis dans certaines villes environnantes, comme Ferké, Tafiré, Sinématiali, Tongon.

Ce jeudi à la veille de l’ultime séparation, malgré la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville, Korhogo ressemblait à la bouillante commune d’Adjamé, grouillant d’hommes, de femmes, de jeunes gens qui n’évoquaient que les qualités de l’illustre disparu. « Nous ne sommes pas venus pour dormir, mais pour consacrer cette nuit au Premier ministre. Même Abidjan ne peut contenir tout ce monde. C’est du jamais vu en Côte d’Ivoire. Feu le père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Houphouet Boigny n’a pas eu cet honneur d’Amadou Gon Coulibaly » assure Tia Foua Rodrigue à la tête d’une forte délégation de la Marahoué.

De l’entrée à la sortie de la ville, des centaines de cars étaient stationnés. Le maire de la commune Lazana Coulibaly ,a même offert l’espace de la mairie pour accueillir des délégations venues des régions du pays.

Le service médical mis à rude épreuve

La pandémie du coronavirus n’a en rien entamé l’amour des populations pour leur Premier ministre brusquement arraché à l’affection de tous le 8 juillet dernier en plein conseil des ministres.

Mais le gouvernement a déployé pour l’occasion d’importants moyens pour prévenir la covid-19.

Tous les services médicaux de la région ont été mis à contribution durant ces deux jours.

Des médecins et des infirmiers avec l’appui des forces de l’ordre postés aux principales artères de la ville exigeaient le port obligatoire du masque.

Ce que l’on a effectivement constaté durant cet hommage même si parfois la distanciation d’un mètre n’a pu être observée au stade municipal jeudi et vendredi à la grande mosquée.

Dans l’ensemble, les mesures barrières ont pu être observées malgré la présence de plus 70.000 personnes présentes pour le dernier hommage à AGC.

En tout cas la ville de Korhogo s’est trouvée trop exiguë pour accueillir toutes ces foules.

Qui ont commencé à rejoindre leur région d’origine après l’inhumation du ‘’ Lion’’ .

I.Sékou Koné ( Envoyé spécial à Korhogo)





publicité

FIL INFO

21 octobre 2020

Côte d’Ivoire :Ce mardi 20 octobre 2020, 18 nouveaux cas de Covid-19 sur 699 échantillons prélevés soit 2,6 % de cas positifs, 15 guéris et 0 décès.

21 octobre 2020

RDC : les députés de Lamuka participeront à la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels (Christophe Lutundula)

21 octobre 2020

Lutte contre le Covid-19 : «Je ne reculerai devant aucune décision», prévient Ali Bongo

21 octobre 2020

Guinée : La police se déploie aux alentours de la maison de Cellou Dalein Diallo

21 octobre 2020

Daloa : La LONACI inaugure sa nouvelle agence



Fanico

Marie Paule Ackah 12 octobre 2020
Côte d’Ivoire :Qui est donc Marcel Amon Tanoh ?
Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?

publicité