publicité

Politique

Coronavirus : En Guinée, Alpha Condé prolonge l’état d’urgence pour un mois

Publié le :

En Guinée, l’état d’urgence sanitaire décrété en mars dernier pour freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19 a été reconduit pour une durée d’un mois, par le président Alpha Condé. 
Dans une adresse à la Nation ce vendredi 15 mai, le dirigeant guinéen a annoncé la levée du couvre-feu dans les villes de l’intérieur du pays, tandis que pour la zone du Grand Conakry, le couvre-feu a été assoupli, passant de 22 heures à 05 heures du matin. La mesure relative au rassemblement des personnes à l’Intérieur du pays est allégée avec les regroupements passant de 20 à 30 personnes au maximum. 
Les autres dispositions relatives à l’état d’urgence sanitaire restent en vigueur. Il s’agit principalement de la fermeture des établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire, professionnel et universitaire, le port obligatoire de masques, l’isolement de la Capitale Conakry, épicentre de l’épidémie du reste des autres villes du pays. 
« Tout le monde doit accepter ces mesures qui sont dures mais qui sont les seuls moyens de nous en sortir, de faire progresser notre économie et de faire réduire la pauvreté », a appelé le président guinéen.
Alpha Condé était très attendu sur la fermeture des lieux de culte. Malgré la défiance constatée ces derniers jours avec la réouverture de certaines mosquées, le chef de l’Etat s’est montré intransigeant. La mesure reste en vigueur. 
« L’acuité du combat contre la pandémie nous amène à des choix difficiles au regard des contraintes qui pèsent sur la vie sociale et économique. Comment concilier la conduite du combat sanitaire avec l’exigence de la préservation de la liberté des citoyens et de la poursuite des activités économiques ? C’est le dilemme qui se pose aujourd’hui à tous les Etats du monde », a fait observer Alpha Condé.
La Guinée a enregistré son premier cas de Covid-19 le 16 mars. Le pays comptabilise à date 2.531 cas positifs soit 23 %, 1.094 guéris et 15 patients décédés en milieu hospitalier. Des chiffres qui confirment que le combat n’est pas encore gagné, a averti le dirigeant guinéen.
« Notre politique actuelle est de procéder à un dépistage massif, afin d’isoler tous les cas positifs éventuels et en même temps éviter qu’ils ne contaminent les personnes ayant d’autres maladies graves ainsi que les vielles personnes et les femmes enceintes », annonce Alpha Condé.
De notre correspondant à Conakry, Ben Ismaël 



publicité

FIL INFO

23 septembre 2021

Enseignement supérieur : L’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa réalise 100% au CAMES

23 septembre 2021

Espace aérien fermé: l’Algérie punit encore le Maroc

23 septembre 2021

Samuel Eto'o candidat à la présidence de la Fédération camerounaise de football

23 septembre 2021

Transport urbain : La Sotra bientôt à Yamoussoukro, San Pedro et Korhogo, annonce le gouvernement

23 septembre 2021

La dette publique de la Côte-d’Ivoire en hausse de 6,6 milliards de dollars sur un an (risque modéré de surendettement)



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité