publicité

Politique

En Guinée, Condé se débarrasse de son ministre de l’Energie sur fond de troubles meurtriers dans le pays

Publié le :

Alpha Condé, le président guinéen a remercié mardi soir son ministre de l’Energie, Cheick Taliby Sylla sur fond de tensions sociales dans le pays. Au moins sept personnes sont mortes la journée d’hier, dans de violentes manifestations survenues à Coyah, Dubreka, villes proches de Conakry la capitale et Kamsar, ville industrielle située dans le nord Est. 
Le départ du ministre de l’Energie n’a guère surpris les guinéens harassés par des sempiternelles coupures d’électricité. Depuis quelques semaines, Cheick Taliby Sylla, le ministre déchu était en fait sur le gril. Cité dans de nombreux scandales dont celui de la surestimation du plan de riposte économique  de la pandémie de Covid-19, à plus  de 40 millions de dollars, le ministre de l’Energie n’avait pratiquement aucune chance pour rester. 
En effet, l’une des mesures phares dudit plan concerne la prise en charge par l’Etat des factures d’électricité et de l’eau pendant trois mois pour soulager les ménages. La Banque Mondiale qui a passé récemment au peigne fin le coût du plan Marshall du gouvernement guinéen face l’épidémie de Coronavirus qui continue de se propager dans le pays, a décelé une surestimation monumentale, de 40 millions de dollars. Cheick Taliby Sylla est mis à l’index par la primature. Le scandale a mis le Gouvernement dans un profond embarras, provoquant même une crise au sommet de l’Etat, entre le premier ministre, Kassory Fofana et la ministre du Plan et du Développement Economique, Mama Kanny Diallo. 
En Guinée, la fourniture de l’Electricité est un véritable casse-tête pour les autorités guinéennes en période d’étiage. Malgré un investissement de plus de 3 milliards de dollars dans le secteur énergétique, l’accès au courant demeure encore un luxe pour de nombreux guinéens. A Kamsar, ville minière située dans la région bauxitique de Boké, les populations manifestent depuis le week-end contre le manque de courant. Ce mardi, un jeune garçon a été tué dans des émeutes anti-délestage, alors qu’à Conakry et dans d’autres villes du pays, les délestages sont devenus insupportables. La goutte de trop ! Cette fois-ci Alpha Condé a décidé de couper des têtes. Mais cela résout-il le problème ? De nombreux guinéens restent sceptiques. Pour eux, le mal est beaucoup plus profond. La Guinéenne de l’Electricité (EDG) sous perfusion fait face à des difficultés de paiement vis-à-vis de ses fournisseurs privés. 
De notre correspondant à Conakry ,  Ben Ismael



publicité

FIL INFO

23 septembre 2021

Transport urbain : La Sotra bientôt à Yamoussoukro, San Pedro et Korhogo, annonce le gouvernement

23 septembre 2021

La dette publique de la Côte-d’Ivoire en hausse de 6,6 milliards de dollars sur un an (risque modéré de surendettement)

22 septembre 2021

Les États-Unis menacés par une «pandémie de non-vaccinés»

22 septembre 2021

Côte d'Ivoire.Élection à la Fif : Les présidents de clubs mettent la pression

22 septembre 2021

Affaire 39 ha au Bénin: Georges Bada écope de 6 ans de prison



Fanico

Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption
Soumarey Pierre Aly 2 août 2021
La cohésion sociale: Préoccupation politique ou demande sociale?
Koffi Alle 26 juin 2021
Stop aux détournements de deniers publics !

publicité