publicité

Culture

Bilan du Masa 2020 : Satisfaction globale des organisateurs

Publié le :

Le bilan de l’édition 2020 du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (Masa) , est jugé globalement satisfaisant, comparativement à la précédente édition selon le Pr Yacouba Konaté, directeur général dudit Marché.
Il a exprimé cet avis, au cours de la conférence de presse qu’il a animée le samedi 14 mars, au palais de la culture à Treichville, cadre ayant abrité la plupart des spectacles qui ont meublé le temps de ce Masa 2020. La satisfaction du directeur général est motivée par des faits précis  qu’il a tenus  à énumérer au cours de son intervention. 
Il  s’est notamment  réjoui de la présence de 231 groupes qui ont au total livré  202 spectacles. Le conférencier a également salué la présence de 1 735 artistes, 247 professionnels des arts et de la culture, originaires de 41 pays. La présence de 437 hommes de médias, au nombre desquels 90 internationaux, font aussi partie de ses motifs de satisfaction. 
Le Pr Yacouba Konaté dit avoir été fortement marqué par le spectacle dénommé ‘’Abidjan danse parade’’, qui a eu lieu l’après-midi du samedi 7 mars au rond-point de la mairie d’Abobo. Même si ce spectacle, selon ses propos, a coûté  100 000 millions de Fcfa au comité d’organisation. Un montant qui  qui n’était pas prévu dans le budget de ce Masa 2020, initialement évalué à  840 millions de Fcfa. 
Par ailleurs il a  vivement remercié toutes les personnes qui ont apporté leur expertise à l’organisation de ce grand évènement culturel. 
Une mention spéciale a été faite au Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, pour l’appel qu’il a lancé a l’endroit des mécènes et des philanthropes, afin  qu’ils aident les artistes, de sorte à ce que ceux-ci puissent vivre de leurs activités.    
Cette 11eme édition du Masa a été marquée par une innovation de taille, qui a consisté à décerner des prix à des artistes. 
Ainsi, le 1er prix de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) pour l’humour, a été remporté par Philomène Naméma. De nationalité burkinabè, elle a reçu une enveloppe de 1 650 000 Fcfa.  
Le 2eme prix de la même organisation sous régionale d’Afrique de l’ouest a été attribué à l’ivoirienne Amé, pour le Slam. La somme  1 100 000 Fcfa, lui a été remise à cet effet. 
Il y a également le prix «  Ismaël Diaby »,  décerné par l’Organisation Internationale de la Francophonie (l’OIF), qui est revenu  à un autre ivoirien. En l’occurrence Yao Elisée N’Guessan. Elle a obtenu un séjour de 3 mois, tous frais payés à Bruxelles, évalué à 6 500 000 Fcfa. 
Pour laisser des traces à la postérité, les organisateurs du Masa avec à leur tête le directeur général de l’institution, ont planté 20 arbres dans la cours du palais de la culture à  la  fin de la conférence de presse.    
Jeremy Junior            
 



publicité

FIL INFO

29 septembre 2020

Les gouverneurs du Haut-Katanga et du Kasaï invitent les communautés de deux provinces à la cohabitation pacifique

29 septembre 2020

Un premier débat risqué pour Donald Trump

29 septembre 2020

Madagascar: Les cas de Covid-19 importés augmentent

29 septembre 2020

Côte-d’Ivoire: L’université de Man lance les épreuves orales pour le recrutement 2020 des enseignant-chercheurs

29 septembre 2020

Sénégal :Covid-19 : 10 nouveaux tests positifs et 118 patients guéris



Fanico

Pierre Soumarey 22 septembre 2020
Lorsque l’ambition rend “fou “ et méprise le peuple
Robert-Patrice Zouhou 21 septembre 2020
Mon rêve pour une Côte d’Ivoire réconciliée
Dr. Issa Sangare Yeresso 15 septembre 2020
La politique : Quel sport Machiavélique ?
Adi Isac 4 septembre 2020
Hélas la Côte d’Ivoire ne vaincra pas une fois de plus son "signe indien

publicité