publicité

Economie

Relance du projet aquacole de Dompleu : Une production annuelle de 150. 000 tonnes de tilapia attendue

Publié le :

La Banque africaine de développement vient de relancer dans la région du Tonkpi, l’important projet aquacole de Dompleu,  qu’elle avait financé en 2000, avant que la crise politique et militaire que le pays a traversée, ne vienne interrompre son exécution. Aujourd’hui, ledit projet s’inscrit  dans  la composante «  Appui à l’autonomisation des femmes et des jeunes », de l’institution bancaire.
 « La Banque revient dans la région pour réactiver la station aquacole de Dompleu. La réussite du projet justifiera des moyens plus importants par la suite. Aussi appelons-nous les populations à s’approprier pleinement le projet », explique Raymond Kitandala , expert en Energie de la Bad. Il ajoute que, la composante autonomisation des femmes et des jeunes est financée à hauteur de 1,07 million de dollars par la Bad.
D’une superficie de quatre hectares, la station de Dompleu sera exploitée par une centaine de jeunes de la région. Elle produira, chaque année, 500 000 alevins de tilapia au niveau de la station d’alevinage et 150  milles tonnes de poissons tilapia par an,  pour le marché  national, voire sous-régional. D’autre part, des groupements de femmes et de jeunes seront encadrés pour mettre en place des activités agricoles, notamment la culture du manioc et du riz. Ils produiront annuellement 600 tonnes d’attiéké et de farine de manioc, 400 tonnes de riz décortiqués.
« C’est une opportunité pour nos populations. Elles doivent saisir cette occasion pour renforcer la cohésion sociale en développant les revenus des femmes et des jeunes. De nombreux étangs ont été créés dans la région. Il y a eu des problèmes par le passé. Maintenant, il s’agit de relancer ces activités», a indiqué Karim Diarra, préfet de Danané.
Il faut dire que ce projet  prend aussi en compte le renforcement des réseaux électriques du District des Montagnes piloté par Côte d’Ivoire Énergies et mis en œuvre par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao). A ce sujet, Samy Gaiji, le représentant résident de la Fao en  Côte d’Ivoire a souligné qu’il était « plus facile d’investir en faveur des femmes. L’investissement est plus rentable, c’est un catalyseur pour les communautés locales. ».
 
Paul de Kouamé
 
 
 



publicité

FIL INFO

7 mai 2021

Entre AQMI l’armée française au Mali, la guerre est désormais totale

7 mai 2021

Côte d'Ivoire .Ce jeudi 6 mai 2021, 84 nouveaux cas de Covid-19 sur 2 227 échantillons prélevés soit 3,8 % de cas positifs, 31 guéris et 0 décès.

7 mai 2021

Attentat à la bombe : l’ex-président des Maldives Mohamed Nasheed blessé

7 mai 2021

Haine en ligne : Des chiffres en baisse mais un bilan mitigé

7 mai 2021

Côte-d’Ivoire: Gbagbo a « instruit (de) célébrer sa libération avec modestie » (Katinan)



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité