publicité

Politique

France : La BAS interpelle Emmanuel Macron sur le climat socio-politique au Cameroun et David Eboutou analyse

Publié le :

Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, le commandant en chef de la Brigade Anti-Sardinards (BSA), Calibri Calibro, interpelle le président Français, Emmanuel Macron, sur le « génocide » au Cameroun.
La crise anglophone et la situation des droits de l’homme sont au menu de ce bref échange qui ne dure que 5 minutes.
Macron a laissé entendre qu’il va continuer à accentuer la pression sur Yaoundé pour une solution pacifique à cette guerre fratricide qui a déjà fait, selon certaines sources 12000 morts. Il préconise notamment la libération des détenus anglophone et confirme que c’est lui qui a demandé au président Paul Biya de libérer Maurice Kamto, comme condition pour prendre part à la sixième Conférence de Reconstruction des Ressources du Fonds Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, qui s’est tenue le 08 octobre 2019.

Les leçons de David Eboutou

L’analyste politique et consultant média sur Facebook le samedi 22 février 2020 fait une analyse panafricaniste de cet échange entre Macron et Calibri Calibro. Il note l’attitude paternaliste de la France sur le Cameroun et la résurgence de la françafrique. « À LA LUMIÈRE DE CETTE VIDEO-ENTRETIEN ENTRE UN ACTIVISTE CAMEROUNAIS ET LE PRÉSIDENT FRANÇAIS EMMANUEL MACRON NOUS, PANAFRICANISTES TIRONS AU MOINS DEUX LEÇONS :
1- Le PATERNALISME français vis-à-vis des pays francophones et spécifiquement d'un pays comme le Cameroun est encore plus prégnant contrairement à ce que certains affabulateurs ont voulu faire croire à travers une propagande abjecte.
2- La génération de dirigeants africains au pouvoir depuis les lendemains de nos indépendances factices n'a pas muté de logiciel dans le relationnel Afrique-France. Ce sont les mêmes paradigmes bien que subtiles aujourd'hui qui continuent à régir nos rapports.
Je termine en disant que cette vidéo, notamment les réponses du Président français renseignent à suffisance sur ce qu'est LA FRANÇAFRIQUE au sens de VERCSHAVE...
En tant que panafricaniste, je conclu que le travail de décolonisation est encore long !! », écrit David Eboutou sur sa page Facebook officielle.            

La perpétuation du système colonial

Mariane Simone-Ekane abonde dans le même sens que David Eboutou et voit dans cette vidéo une perpétuation du système colonial et que ceux qui se réjouissent ne sont pas différent de l’actuel locataire d’Etoudi, meilleure élève de la France. « Voilà le problème fondamental du kamerun : la perpétuation du système néocolonial. Quelle tristesse ! Pauvres kamerunais. Vouloir sortir d'un aquarium pour rentrer dans un autre aquarium !!! Biya lui-même l'a affirmé qu'il est le "MEILLEUR ÉLÈVE DE LA FRANCE" et aucun Kamerunais ne l'ignore. Où est donc la différence entre vous qui lorgne sur Etoudi et Biya qui y est ? Puisque vous faites comme lui, prendre des ordres de VOS "maîtres blancs", allez supplier vos maitres. Et Vous dites changement ? Vous êtes les enfants d'un même sein, vous faites partie de ce système néocolonial et vous voulez la perpétuer », écrit-elle sur son mur Facebook.



publicité

FIL INFO

12 mai 2021

Tanitoluwa Adewumi : le nigérian de 10 ans devient « maître national » des échecs aux USA

12 mai 2021

Côte d’Ivoire.Ce mardi 11 mai 2021, 41 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 884 échantillons prélevés soit 2,2 % de cas positifs, 36 guéris et 1 décès.

12 mai 2021

Casamance : les militaires démentent avoir eu un accrochage avec des individus armés

12 mai 2021

Côte d’Ivoire : La communauté musulmane célèbre la fête du Ramadan, ce mercredi 12 mai 2021

12 mai 2021

Kalemie : au moins 10 morts dans l’attaque de deux villages de Nyunzu par les Twa



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité