publicité

Economie

Point de vue : Crédibilité réaffirmée

Publié le :

Qu’on se le tienne pour dit. En dépit de tout ce qui se raconte de superstitieux et de hautement pessimiste sur le futur immédiat du pays d’Houphouët Boigny,  par rapport surtout à la présidentielle à venir, la Côte d’Ivoire se porte bien et continue de se conforter dans  cet état de bien- être.  Il n’était pas du tout évident que les réactions des uns et des autres, notamment à l’international soient celles que le pays a enregistrés ces temps -ci et continue de le faire. Tant, les partisans du chao, affabulateurs de tout bord et de toute tendance, tapis dans l’ombre s’emploient au quotidien à persuader l’extérieur du contraire.  La Côte d’Ivoire demeure un pays crédible quoiqu’on dise, ainsi que le montre suffisamment l’intérêt grandissant à elle accordé chaque jour qui passe, par-  delà le monde. La considération vouée à la délégation ivoirienne, lors du somment Grande Bretagne- Afrique  le 20 janvier dernier, plus exactement aux différentes interventions du Président Alassane Ouattara, assorties d’intentions et volontés manifestement affirmées par plusieurs entreprises anglaises de venir investir en terre d’Eburnie, l’attestent.  Ainsi, le domaine des énergies renouvelables dont le développement en Côte d’Ivoire semble encore battre de l’aile, va certainement connaître, des financements de  belles factures de la part d’entreprises britanniques au cours des mois à venir. Ce sont là, des engagements motivés par plusieurs facteurs que renferme le renouveau tous azimuts de la Côte d’Ivoire, avec une place prépondérante accordée à la stabilité et à l’économie. Surtout cette dernière, qui place le pays dans le top dix mondial des pays jouissant des meilleurs taux de croissance, avec plus de 7%. Un taux doublé en seulement huit ans de gestion rigoureuse de l’économie, qui aura surtout subi des réformes et restructurations profondes. Ainsi que  la mise en place de stratégies nouvelles de développement, servant tous les secteurs de production économique.  
La réaffirmation internationale de la crédibilité politique et économique de la Côte d’Ivoire se traduit aussi par,  la décision de l’Union Postale universel (l’UPU) de venir tenir sur les bords de la lagune Ebrié, sa prochaine rencontre mondiale, en août prochain. Ce fait est d’autant plus symptomatique de la crédibilité des institutions ivoiriennes, de leur efficacité, de la stabilité tous azimuts du pays, que déjà en 2004, l’UPU avait  finalement renoncé à  y tenir cette même rencontre, après en avoir  pourtant pris l’engagement des années avant. Et ce, malgré toutes les actions de persuasion marquées notamment par d’importants investissements, que les gouvernants d’alors avaient menées, à leur égard.  C’est que le climat politique et économique assez délétère ne le permettait pas en réalité. Cette année aura bel et bien lieu  ce grand rendez-vous de tous les postiers du monde entier à Abidjan. La capitale économique a pris toutes les dispositions idoines, telle qu’exigées par l’UPU, afin d’accueillir les  3000 représentants  des 192 pays membres de cette organisation. Le challenge en la matière est pour les pouvoirs publics ivoiriens noble : d’autant plus qu’il s’agira de réussir l’organisation de ce 27e congrès mondial de l’UPU, comme ils l’ont fait avec le sommet Union Africaine –Union Européenne en 2018, ainsi que les derniers Jeux de la Francophonie.
De plus,  il y a qu’aucun Ivoirien à ce jour, bien en possession de toutes ses facultés, n’entend œuvrer au sein de la population, afin que ce pays sombre à nouveau, à l’occasion de la présidentielle à venir.  Les apparitions télévisées de la multitude d’organisations  nationales de la société civile, portant sur leur refus de cautionner tout acte et autres manipulations de nature à susciter la chienlit, convainquent chaque jour davantage,  les chancelleries présentent à Abidjan, sur la pleine détermination des Ivoiriens à dé diaboliser la présidentielle d'octobre  prochain. En fait, il ne faut point se leurrer. C’est avec beaucoup de rigueur et de considérations que ces observateurs internationaux suivent l’évolution de la situation politique nationale. Laquelle semble fort heureusement avoir réussi à se dépouiller de ces déclarations incendiaires, injurieux et séditieuses qui avaient commencé à l’infecter  progressivement, il y a peu. Pour tout dire, la Côte d’Ivoire sous la houlette d’Alassane Ouattara, reste crédible tout simplement.
Moussa Ben Touré
 



publicité

FIL INFO

18 mai 2021

Paul Kagame soutient l’état de siège décrété dans l’est de la RDC

18 mai 2021

Côte d'Ivoire.Ce lundi 17 mai 2021, 5 nouveaux cas de Covid-19 sur 171 échantillons prélevés soit 2,9 % de cas positifs, 36 guéris et 0 décès.

18 mai 2021

Église catholique : Mgr Bruno Kouamé est décédé

18 mai 2021

Un prêt de 500 milliards de fcfa du FMI à la Côte–d’Ivoire «pour relancer son économie et créer des emplois»

18 mai 2021

Retour de Gbagbo en Côte-d’Ivoire: Katinan n’a «aucune raison de douter de la bonne foi de Ouattara»



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité