publicité

Culture

Profanation de la tombe de D J Arafat : La foule a contourné l’entrée principale pour prendre d’assaut le cimetière

Publié le :

Le samedi 31 août, aux environs de 9 heures,  après l'ultime séparation, la mise en terre de l'artiste du coupé Décalé, Houon Ange Didier dit Dj Arafat, au cimetière de Williamsville (Adjamé), une foule de jeune, se réclamant comme « des Chinois » (appellation des fans de l'artiste), ont pris d'assaut le caveau, profané le corps du défunt. Quel désastre !
« On pouvait tout imaginer, sauf ce qui vient de se passer », s'étonne un témoin oculaire, qui a même échappé au lynchage. Mais, selon elle, « les Chinois se sont sentis trahis » et la mauvaise communication entre l'organisation et les fans est pour beaucoup dans cette triste scène vécue après l’inhumation. Tombe envahie, cercueil en endommagé, défunt déshabillé, vols, pillages des accessoires et objets de décoration posés sur la stèle.
Déjà, après la sortie du Stade Félix Houphouet Boigny, le corbillard a eu du mal à rallier le  cimetière. La dépouille est restée bloquée, pendant trente minutes, dans la circulation, avec les ministres et la famille,. « Les forces de l'ordre ont réussi à disperser les fans, à l’aide des gaz lacrymogènes. C'était horrible. C'est suite à cela que les ministres et la famille du défunt ont pu atteindre le cimetière », raconte notre témoin. En effet, à la vue de ce trajet, le samedi, aux environs 10 heures, on constate effectivement que ce boulevard a été le théâtre de scènes de violences : feux tricolores esquintés, des projectiles et autres objets dispersés sur la chaussée, des vitres de voitures  brisées un peu partout, ce qui démontre de la barbarie dont ont fait montre des jeunes, difficiles à étiqueter,  mais se disant être des « Chinois ». La raison ? L'accès au cimetière leur aurait été refusé et la dépouille conduite à sa dernière demeure ne serait pas celle de leur idole.
Des membres du comité d'organisation avaient admis l'idée de faire rentrer ces mélomanes déchaînés pour ne pas se faire lapider par des projectiles, comme ce fut le as des obsèques de Douk Saga en 2006, mais il était déjà trop tard. Les Chinois avaient déjà regagné le lieu de l'enterrement par l'arrière. Et ce qui devait arriver arriva. Mais, pour certains observateurs, c'était prévisible.
Issouf  Kamagaté
 



publicité

FIL INFO

11 mai 2021

RDC : les Nations unies sont en train de déployer les unités de réaction rapide supplémentaires, annonce Jean-Pierre Lacroix

11 mai 2021

Côte d'Ivoire.Ce lundi 10 mai 2021, 01 nouveau cas de Covid-19 sur 151 échantillons prélevés soit 0,7 % de cas positifs, 27 guéris et 0 décès.

11 mai 2021

Sénégal.Macky officialise la date des élections locales

11 mai 2021

Transition au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, à Bamako pour évaluer la situation

11 mai 2021

Audiences de l’audiovisuel ivoirien : La Rti en tête du peloton !



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité