publicité

Culture

Profanation de la tombe de D J Arafat : La foule a contourné l’entrée principale pour prendre d’assaut le cimetière

Publié le :

Le samedi 31 août, aux environs de 9 heures,  après l'ultime séparation, la mise en terre de l'artiste du coupé Décalé, Houon Ange Didier dit Dj Arafat, au cimetière de Williamsville (Adjamé), une foule de jeune, se réclamant comme « des Chinois » (appellation des fans de l'artiste), ont pris d'assaut le caveau, profané le corps du défunt. Quel désastre !
« On pouvait tout imaginer, sauf ce qui vient de se passer », s'étonne un témoin oculaire, qui a même échappé au lynchage. Mais, selon elle, « les Chinois se sont sentis trahis » et la mauvaise communication entre l'organisation et les fans est pour beaucoup dans cette triste scène vécue après l’inhumation. Tombe envahie, cercueil en endommagé, défunt déshabillé, vols, pillages des accessoires et objets de décoration posés sur la stèle.
Déjà, après la sortie du Stade Félix Houphouet Boigny, le corbillard a eu du mal à rallier le  cimetière. La dépouille est restée bloquée, pendant trente minutes, dans la circulation, avec les ministres et la famille,. « Les forces de l'ordre ont réussi à disperser les fans, à l’aide des gaz lacrymogènes. C'était horrible. C'est suite à cela que les ministres et la famille du défunt ont pu atteindre le cimetière », raconte notre témoin. En effet, à la vue de ce trajet, le samedi, aux environs 10 heures, on constate effectivement que ce boulevard a été le théâtre de scènes de violences : feux tricolores esquintés, des projectiles et autres objets dispersés sur la chaussée, des vitres de voitures  brisées un peu partout, ce qui démontre de la barbarie dont ont fait montre des jeunes, difficiles à étiqueter,  mais se disant être des « Chinois ». La raison ? L'accès au cimetière leur aurait été refusé et la dépouille conduite à sa dernière demeure ne serait pas celle de leur idole.
Des membres du comité d'organisation avaient admis l'idée de faire rentrer ces mélomanes déchaînés pour ne pas se faire lapider par des projectiles, comme ce fut le as des obsèques de Douk Saga en 2006, mais il était déjà trop tard. Les Chinois avaient déjà regagné le lieu de l'enterrement par l'arrière. Et ce qui devait arriver arriva. Mais, pour certains observateurs, c'était prévisible.
Issouf  Kamagaté
 



publicité

FIL INFO

21 juin 2024

Classement FIFA : Le Cameroun gagne deux points et devient 49e au niveau mondial

21 juin 2024

42e fête de la musique : La Côte d’Ivoire offre une plateforme pour le soutien des talents émergents

21 juin 2024

Des températures au-dessus de la normale prédites aux États-Unis cet été

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité