publicité

Sport

Côte d'Ivoire-Maroc: Des retrouvailles qui promettent

Publié le :

Les deux premiers du Groupe D croisent le fer, ce vendredi 28 juin (à partir de 16 H Gmt), dans la capitale égyptienne.
Eléphants de Côte d’Ivoire-Lions de l’Atlas, le choc entre les deux leaders (3 points +1 chacun) du Groupe D, polarise l’attention des amoureux du ballon rond. Les deux équipes se connaissent bien car elles se sont affrontées plusieurs fois. Lors de leur dernier face à face en 2017, à Abidjan, les Marocains s’étaient imposés et avaient barré la route de la qualification pour la phase finale du Mondial 2018 aux Ivoiriens. Une pilule que le peuple ivoirien a eu du mal à avaler. Deux années après, les deux pays se retrouvent, cette fois, sur le sol égyptien. Dans les deux camps, l’on a fourbi ses armes. Le sélectionneur ivoirien, Kamara Ibrahim, a tout son monde sous la main de même que son homologue marocain, Hervé Renard. Ce dernier, rappelons-le, connaît parfaitement le football ivoirien pour avoir remporté la Can 2015 avec les Eléphants, en Guinée-Equatoriale. Pour ces retrouvailles qui s’annoncent épiques, impitoyables, les deux équipes ont, à défaut d’une victoire, besoin d’un nul pour s’ouvrir les portes du second tour. Seule une défaite mettrait l’une ou l’autre dans une situation difficile. Ce sera donc une bataille tactique qui demande, au-delà de la force physique et technique, des ressources morales, de l’intelligence. «L’équipe qui gagnera la bataille du milieu aura de réelles chances d’empocher les trois points de la victoire (…) » soulignaient hier, Oumar Ben Salah et Kassy Kouadio Lucien Jésus, champions d’Afrique avec les Eléphants en 1992, au Sénégal.

 Sur le papier et en tenant compte des derniers résultats, le Maroc, mondialiste 2018, est plus expérimenté que la Côte d’Ivoire qui est en phase de reconstruction, donc une sélection jeune. Dans ce tournoi, les Marocains (selon des observateurs avertis) font partie des favoris contrairement aux Ivoiriens, considérés comme des outsiders. Mais, dans le camp ivoirien, les joueurs entendent jouer crânement pour obtenir un bon résultat. L’entraîneur Kamara Ibrahim va sûrement reconduire l’équipe qui a battu l’Afrique du Sud (1-0), lundi dernier, sur la même pelouse. Ainsi, dans le bastion défensif, les latéraux Serge Aurier et Wonlo Coulibaly se joindront aux centraux Wilfried Kanon et Ismaël Traoré pour protéger la cage du gardien Gbohouo Sylvain. Quand Serey Dié (le bûcheron) Franck Kessié et Jean Michaël Seri se chargeront d’assurer la liaison entre la défense et l’attaque. Une attaque qui sera l’affaire de Jonathan Kodjia, Nicolas Pépé et Max Gradel. Le sélectionneur ivoirien affectionne beaucoup ce système de 4-3-3. Mais, en fonction de l’adversaire, il pourrait changer de stratégie en densifiant, par exemple, son secteur médian avec quatre éléments pour mieux empêcher les Lions de l’Atlas de développer leur jeu. Dans ce cas (4-4-2), le jeune Jean-Philippe Gbamin (qui possède à la fois des qualités défensives et offensives) pourrait remplacer Jean Michaël Seri, peu en vue contre les Bafana Bafana. En tout cas, Kamara Ibrahim qui connaît les forces et les faiblesses de l’adversaire, saura faire le bon choix pour empêcher les Lions d’Hervé Renard (ce fin tacticien) de rugir grâce notamment à des éléments valeureux tels que Hakim Ziyech (Ajax d’Amsterdam/ Pays-Bas), Younès Belhanda (Galatasaray/Turquie), Sofiane Boufal (Celta Vigo /Espagne) et Medhi Benatia (Al-Duhail Sport /Qatar), le capitaine-défenseur au métier consommé qui ne tarde pas souvent à créer le surnombre au milieu et en attaque.

En somme, les Eléphants, dans la solidarité, la discipline et l’humilité, doivent mettre le pied à l’étrier pour faire plaisir au peuple ivoirien qui attend beaucoup d’eux.

De notre Envoyé spécial en Egypte, JEAN-BAPTISTE BEHI



publicité

FIL INFO

11 mai 2021

RDC : les Nations unies sont en train de déployer les unités de réaction rapide supplémentaires, annonce Jean-Pierre Lacroix

11 mai 2021

Côte d'Ivoire.Ce lundi 10 mai 2021, 01 nouveau cas de Covid-19 sur 151 échantillons prélevés soit 0,7 % de cas positifs, 27 guéris et 0 décès.

11 mai 2021

Sénégal.Macky officialise la date des élections locales

11 mai 2021

Transition au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, à Bamako pour évaluer la situation

11 mai 2021

Audiences de l’audiovisuel ivoirien : La Rti en tête du peloton !



Fanico

Mandiaye Gaye 23 avril 2021
Les agences nationales, des gouffres à milliards inutiles pour la Nation!
Michel Tagne Foko 16 avril 2021
Liberté jolie !
Mandiaye Gaye 31 janvier 2021
Au Sénégal, l’insécurité, comme la corruption, règne partout et dans tous les domaines d’activité
Eugene Nyambal 28 janvier 2021
Réguler les médias sociaux pour une croissance plus inclusive

publicité