Pour protéger du VIH, une injection de cabotegravir tous les deux mois
AFP - Publié le: 21-05-2020 - Mise-à-jour le: 21-05-2020 - Auteur: AFP
Pour protéger du VIH, une injection de cabotegravir tous les deux mois
Ce médicament en injection, le cabotegravir, serait plus efficace que les comprimés de PrEP qui réduisent déjà à 99% le risque d'être infecté par le VIH.
 
L'injection d'un médicament appelé cabotegravir toutes les huit semaines permet de prévenir la contamination par le VIH, responsable du sida, encore plus efficacement que les comprimés quotidiens de PrEP qui ont déjà révolutionné la prévention contre le virus, ont annoncé ce lundi 18 mai les Instituts américains de santé (NIH).
Les NIH ont communiqué les résultats préliminaires d'un grand essai clinique lancé il y a plus de trois ans dans sept pays dont les États-Unis, le Brésil, la Thaïlande et l'Afrique du Sud, auprès d'hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes ainsi que de femmes transgenres, la plupart de moins de 30 ans. Ce sont les groupes les plus à risque de l'épidémie de VIH. Un autre essai est en cours sur les femmes.
Actuellement, le seul médicament préventif homologué est un comprimé baptisé PrEP, pour prophylaxie pré-exposition, des marques Truvada et Descovy aux États-Unis. Les personnes n'ayant pas le VIH doivent le prendre tous les jours, et voient leur risque d'être infectées lors de rapports non protégés réduit de 99%, selon les Centres de prévention des maladies américains (CDC). Mais la nécessité de prise quotidienne est considérée comme un obstacle possible, d'où les recherches sur une méthode moins contraignante.

Efficacité proche de 100%

Les résultats dévoilés lundi se fondent sur le suivi de plus de 4500 personnes. La moitié a reçu l'injection tous les deux mois du médicament cabotegravir (avec des comprimés placebo de PrEP), et l'autre moitié recevait une injection placebo (et de vraies pilules PrEP). Tous les participants étaient donc traités par une méthode ou une autre.
 
Devant ces résultats très positifs, les responsables de l'essai clinique ont mis fin prématurément à l'essai en aveugle afin que tous les participants puissent bénéficier de la méthode la plus efficace, l'injection.
"Nous sommes très satisfaits des résultats, non seulement en raison de la forte efficacité du cabotegravir, mais aussi car nous avons démontré la haute efficacité dans une étude qui représente de façon adéquate les populations les plus démesurément frappées par le VIH: les MSM (hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes) noirs aux États-Unis, les jeunes MSM partout dans le monde, les femmes transgenres", a déclaré Kimberly Smith, directrice de la recherche et du développement chez ViiV Healthcare (groupe GSK).
Rédigé par: Non merci   le: Samedi 23 Mai 2020
Merci beaucoup Forestier de Lahou pour ton retour et l'objectivité de ta réponse, je suis d'accord avec toi. Je te préfère largement quand tu es concis et amenant du contenu au débat car c'est constructif. C'est ce que tu nous avais habitué à lire de toi. Ne change pas et continue...
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 22 Mai 2020
"Non merci" tu as raison, la seule prévention efficace à 100% est l'abstinence. Encore faut-il être abstinent à 100%, ce que l'immense majorité des gens n'acceptera jamais. Le produit proposé n'est pas un vaccin, mais un antiviral. C'est un candidat pour remplacer les trithérapies, qui semble fonctionner aussi en préventif. Personnellement, je ne suis pas favorable à ce genre de prévention, qui me semble être l'un des moyens les plus sûrs pour susciter l'émergence de souches virales résistantes et donne la fausse impression qu'on peut se passer de préservatif sans aucun risque (on a trop tendance à oublier les autres IST et les hépatites).
Rédigé par: Non merci   le: Vendredi 22 Mai 2020
@Forestier de Lahou l'abstinence! Même si ca peut faire rire, il est le seul moyen safe puisque tu demandes quel moyen donc j'ai su te répondre. Et tu n'as pas besoin d'être agressif non plus ni péremptoire à chaque fois. J'ai pas ecrit que les autres protections etaient efficaces à 100%, je voulais simplement relever que je préfère dans ce cas ne pas essayer ce vaccin tant qu'à faire puisqu'il n'offre pas plus de garantie. Je termine en relevant également que vanter ce vaccin qui ne protègera que contre le VIH est limite dangereux vu que les MST sont nombreuses et provoquent elles aussi des dommages et la mort parfois (certaines dont l'hépatite),je crains du coup qu'une fois vaccinés les plus nombreux cessent de se couvrir, voilà ! Suis une femme !!! Tu es un bon commentateur mais tu es devenu un peu prétentieux par rapport à avant, c'est dommage mais bon... Hasta la vista.
Rédigé par: Ça n'arrive pas qu'aux autres   le: Vendredi 22 Mai 2020
Beaucoup d'enfants sont nés séropositifs et n'ont commis aucun péché. Ils ont eu le virus par une mère séropositive. Beaucoup de femmes fidèles ou d'hommes fidèles ont eu la malchance de tomber sur un partenaire séropositif. Beaucoup de prostituées sont séronégatives malgré leur débauche. Beaucoup sont contaminés pendant les transfusions de sang. Le SIDA ne tue pas plus que le cancer, l'hépatite ou le diabète. Être séropositif n'est pas plus grave que l'hypertension ou le cancer. Il suffit de prendre les médicaments. Dieu merci si l'injecton peut faciliter leur traitement. Les dialysés se nettoient le sang trois fois par semaine.
Rédigé par: Diarrasse Napie   le: Vendredi 22 Mai 2020
C'est mieux d'être fidèle dans son mariage ou alors d'avoir des rapports protégés (utilisation des capotes). Une injection toutes les huit semaines, d'un médicament dont on ne sait pas s'il sera disponible partout, et à quel prix ? C'est toujours risqué .
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 22 Mai 2020
"Non merci" si tu connais une prévention qui est efficace à 100%, merci de nous l'indiquer !
Rédigé par: Non merci   le: Jeudi 21 Mai 2020
Efficacité proche de 100% donc pas complètement !