Côte d'Ivoire ,ce pays, notre pays n'est pas simple!
Fernand Dédeh - Publié le: 21-05-2020 - Mise-à-jour le: 21-05-2020 - Auteur: Fernand Dédeh
Côte d'Ivoire ,ce pays, notre pays n'est pas simple!
Une vraie patrie de Dieu, une terre de fraternité, une terre de rencontres. Regarde simplement les événements qui se succèdent: nuit du destin pour les fidèles musulmans, une nuit qui a elle seule, vaut mille nuits de prières et de dévotions, ascension du fils de Dieu, pour les autres confessions religieuses. Comme si le Dieu unique, créateur du ciel et de la terre, réunissait en 72 h, ses enfants des différentes confessions, pour les mettre en ordre de bataille. 
Bataille contre la maladie à coronavirus, un virus qui a montré depuis le mois de décembre, les limites de la vanité de l'homme.
Dieu nous parle. Sortons de nos kystes et écoutons. L'homme n'est puissant que par Dieu!
Nos discours haineux, nos désirs de surpuissance ont perdu le monde. Un petit virus a suffi pour que grands comme petits, riches comme pauvres découvrent qu'ils sont tous faits de chair et de sang. Ils ont les mêmes peurs et les mêmes angoisses devant la mort. Nous nous barricadons tous. Nous portons des masques comme pour cacher nos orgueils enfouis. Nous sommes devenus simplement humains. 
L'incitation à la haine religieuse, à la haine ethnique et à la haine tribale n'a rien apporté à ce pays. Tous ceux qui mangent de ce pain devraient jeter un coup d'oil dans l'histoire récente de la Côte d'Ivoire. Ce discours émotif ne peut pas prospérer. Je vise le discours d'un homme qui circule sur les réseaux sociaux. C'est nul et si l'homme recherchait un buzz, c'est raté, c'est un bad buzz! 
Moments de tension à la MACA ce mercredi 20 mai 2020. Le calme est revenu très vite mais l'avertissement était grandeur-nature et sans frais. Il y a des limites à tout. J'espère que les autorités de l'appareil pénitentiaire l'ont bien noté.
Je parle rarement des productions de la chaîne nationale, la RTI. Pour des raisons personnelles et évidentes. N'empêche, je regarde, je note, je fais mes remarques ou observations à ceux qui prêtent oreille. 
J'ai suivi la production « 52 mn pour comprendre » qui a traité de l'aide sociale aux démunis. Ce qui m'intéresse dans une production télévisée, c'est la ligne conductrice, la préparation, la démarche, la définition des angles de traitement, le repérage, les personnes ressources, le terrain. 
Je voudrais ici encourager et féliciter l'équipe de production. Elle est allée au plus près des faits et des réalités. 
À la fin de l'émission, j'ai compris que ton camarade a eu raison d'instaurer un fonds de solidarité Covid19 doté pour le démarrage d'un montant de 20 milliards de FCFA. Seulement, s'il n'y prendre garde et si le virus le maintient longtemps à Assinie-les Bains, s'il ne prend pas la main très vite sur le dossier, les « seigneurs du ministère de l'Economie et des Finances » vont finir par tuer la Solidarité nationale. 
Le conseiller n'est pas le payeur...... Je fais ma part......
Fernand Dédeh 
 
Rédigé par: Conscience collective   le: Vendredi 22 Mai 2020
Merci de rappeler à l'ivoirien qu'il n'est pas n'importe quel peuple. Car effectivement Dieu le tient en estime que lui même ignore par son comportement. Pour l'a RTI bon nombre d'ivoiriens pensent ce que vous traduisez là.