Don d'une ambulance de la Première Dame au Centre de santé rural de Kondiébouman
AIP - Publié le: 21-05-2020 - Mise-à-jour le: 21-05-2020 - Auteur: AIP
Don d'une ambulance de la Première Dame au Centre de santé rural de Kondiébouman
Tiassalé - Le Centre de Santé Rural du village de Kondiébouman, sous-préfecture de Morokro dans l'Agnéby- Tiassa, a reçu mercredi une ambulance offerte par la Première dame, Dominique Ouattara.

Cette ambulance, selon le maire de Tiassalé, Assalé Tiémoko Antoine, cadre de la sous préfecture de Morokro qui a fait le lobbying pour l'obtenir, "est une réponse aux souffrances des femmes en travail, longtemps transportées sur des motos pour le Centre de santé urbain (CSU) de Morokro, situé à 25 km, ou pour l'hôpital général de Tiassalé, situé à 75 km".

Malheureusement, "nombre d'entre elles décèdent en cours de route, alors qu'il est inacceptable qu'une femme meurt en donnant la vie", a justifié Assalé Tiémoko. C'est pourquoi, il a exprimé sa gratitude à la Première dame qui "soulage ainsi la détresse de ses parents tout en invitant ceux- ci à prendre grand soin de l'ambulance à travers la mise en place d'un comité de gestion.

Pour les accompagner et les encourager dans ce sens, il a promis de prendre en charge 12 mois de salaire du chauffeur.

Chantal Poaty, représentante de Dominique Ouattara, présidente du Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l'exploitation et le travail des enfants (CNS), ce don du CNS au village de Kondiébouman revêt deux symboles.

Il s'agit de perpétuer les actions humanitaires et sociales de la Première dame d'une part, et d'encourager les populations s'investir dans la lutte contre le Travail des enfants dans les plantations de cacao, d'autre part.

Mme Poaty a rappelé les nombreuses actions sociales humanitaires de Dominique Ouattara en faveur de la protection des enfants dont une ambulance offerte en 2013 au village de Koyékro, sous préfecture de Morokro, la construction de l'hôpital Mère-Enfant de Bingerville, mais aussi son engagement sans cesse renouvelé dans la lutte contre le Travail, la traite et l'exploitation des enfants. Toute chose qui, selon elle, contribue à améliorer la condition de la femme et des enfants.

Le sous-préfet de Morokro, Sidibé Audrey, la communauté villageoise, par la voix de Christophe Guédé, secrétaire du chef de village et le directeur départemental de la santé de Tiassalé, Dr Guillaume Kouadio, ont exprimé leur gratitude à la Dominique Ouattara pour son geste hautement humanitaire.
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 23 Mai 2020
"Cette ambulance, selon le maire de Tiassalé, Assalé Tiémoko Antoine, cadre de la sous préfecture de Morokro qui a fait le lobbying pour l'obtenir..." voilà qui montre la spontanéité et la totale sincérité de cette soudaine "générosité" (sur quels fonds, on ne le dit jamais).