Prison civile d'Abidjan : Excédés par le comportement d'un garde pénitentiaire, des prisonniers tentent de le lyncher
lebanco.net - Publié le: 20-05-2020 - Mise-à-jour le: 20-05-2020 - Auteur: i. Sékou Koné
Prison civile d'Abidjan : Excédés par le comportement d'un garde pénitentiaire, des prisonniers tentent de le lyncher
Dans la matinée de ce mercredi 20 mai, l'atmosphère était surchauffée à la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA).
Plusieurs détenus sont en effet sortis pour dénoncer le comportement d'un garde pénitentiaire du nom de Kassoum Koné plus connu sous le pseudonyme de ''La machine'' qui jette le discrédit sur la justice ivoirienne.
En effet, selon les informations recueillies auprès de sources proches de la MACA, des fétiches comportant un crâne humain et d'autres gris-gris auraient été découverts avec le tristement célèbre '' La machine''. Qui pour l'adoration de ses fétiches, aurait pour choisi de racketter de force les prisonniers dont il a en charge, la protection.
Mais étant plus préoccupé par l'adoration de ses fétiches, il aurait alors menacé  ceux-ci d'augmenter leurs peines de prison.
C'est donc excédés  par le comportement du garde pénitentiaire, qu'une centaine de prisonniers se sont révoltés. Allant même jusqu'à l'entrée de la MACA à la recherche de ''La machine''. Qui se serait enfui dans la foulée.
Nos tentatives d'entrée en contact avec l'administration pénitentiaire sont restées pour l'instant vaines.
Faut -il le rappeler, il y a seulement quelques jours que le garde pénitentiaire Kassoum Koné avait tenté d'agresser le journaliste Claude Dassé qui y menait une enquête.
Nous y reviendrons pour de plus amples informations sur ce qu'il convient désormais d'appeler '' l'affaire La machine ''.

I. Sékou Koné
Rédigé par: David Coffi   le: Samedi 23 Mai 2020
Le ministre de la Justice ayant lu la presse comme vous et moi, pour savoir ce qui se passe à la Maca, s'y est rendu précipitamment. Pour ne pas perdre la face, nos autorités (qui n'étaient pas du tout au courant de ce qui se passe à la Maca) vont annoncer l'ouverture d'une grande enquête sur la Maca, grande enquête qui pourra être élargie au milieu pénitencier dans le reste de la Côte d'Ivoire. Un budget sera dégagé pour cela, car pour faire une "grande enquête", il faut de "grands moyens". Mais personne ne connaitra les conclusions de cette grande enquête. Et puis, on parlera encore d'une grande enquête, au prochain scandale (à la Maca ou dans les autres prisons ivoiriennes) que la presse ébruitera encore. Ainsi va la Maca. Il s'y passe toujours des choses. Et puis finalement, ce sont les prisonniers eux-mêmes et les caïds de la Maca qui gardent les gardes pénitenciers et qui les sanctionnent quand il y a des dérives de la part des gardes pénitenciers. C'est le monde à l'envers. A la Maca, ce sont les voyous qui font la loi et remettent les gardes pénitenciers qui "déconnent" sur le droit chemin.
Rédigé par: J'ai peur oh   le: Jeudi 21 Mai 2020
L'élection présidentielle approchant ... Donc même à la Maca on s'active ! Mdr
Rédigé par: Xi   le: Jeudi 21 Mai 2020
Ces sont les geôles de satan avec des gardes pénitenciers qui adorent des cranes humains. Il se passe vraiment n'importe quoi à la Maca.