Le nouveau grand chasseur du Front Populaire Ivoirien (FPI) est..... Maurice Kakou Guikahué.
Fraternité Matin - Publié le: 19-05-2020 - Mise-à-jour le: 19-05-2020 - Auteur: Venance Konan
Le nouveau grand chasseur du Front Populaire Ivoirien (FPI) est..... Maurice Kakou Guikahué.
C'est Laurent Gbagbo qui, lorsqu'il arriva à la tête de notre pays, raconta un jour à Gagnoa que le bon chasseur était celui qui ramenait le gibier au village. Et de préciser que ceux de sa région qui avaient combattu Houphouët-Boigny avaient certes été des chasseurs, mais c'est lui, Gbagbo, qui avait réussi à avoir le pouvoir suprême. C'était donc lui, le vrai grand chasseur. On peut donc dire aujourd'hui que le nouveau grand chasseur du Front Populaire Ivoirien (FPI) est. Maurice Kakou Guikahué. Oui, plus fort que Laurent Gbagbo, il a réussi à amener le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), pieds et poings liés au FPI. Oui, nous avons vu Henri Konan Bédié, président du PDCI aller rencontrer Laurent Gbagbo en Belgique, pour le supplier de lui accorder son soutien en vue de son éventuel retour au pouvoir. Et il y a quelques jours, le FPI et le PDCI ont signé une alliance, qui n'est que le premier pas vers l'absorption du PDCI par le FPI. Bien sûr, ils ont parlé de réconciliation, le mot qui justement est censé réconcilier tous les Ivoiriens. Mais pour être crédible sur le champ de la réconciliation, chaque camp aurait certainement dû commencer par se réconcilier avec lui-même. Par exemple les différentes branches du FPI d'une part, et d'autre part Bédié et les membres de son parti qui sont allés au RHDP. C'est là-bas qu'il y a des problèmes, et non au sein de la population ivoirienne. On nous annonce une tournée de réconciliation qui serait menée par le PDCI et le FPI. Qui, dans cette population ivoirienne a des problèmes avec qui, si ce n'est Laurent Gbagbo avec Simone et Affi Nguessan, et Bédié avec Alassane Ouattara et ses anciens suiveurs ?

En 2014, lorsque le président Alassane Ouattara a rendu visite à Bédié à Daoukro, un château d'eau avait été construit à Pèpressou, le village natal d'Henri Konan Bédié dans le cadre du Programme présidentiel d'urgence (PPU). Une plaque avait été apposée sur la clôture de ce château d'eau. Depuis que M. Bédié est fâché avec M. Ouattara, cette plaque a été enlevée. De même que celle qui indique l'avenue qui avait été baptisée du nom du président de la République à Daoukro et celle qui porte le nom de Madame Dominique Ouattara sur une place à la gare de la ville. J'ai beaucoup de mal à croire que Monsieur Bédié n'est pas informé de tout cela. Je crois que s'il voulait sérieusement parler de réconciliation entre Ivoiriens, il devrait veiller à ce que ces plaques soient remises à leurs places. Toute la population de Daoukro a vu ce que le président Ouattara a fait pour cette ville lors de sa visite de septembre 2014. Tout cela a certainement contribué au fameux « appel de Daoukro » dans lequel Bédié appelait ses militants à soutenir la candidature de M. Ouattara en 2015. Il avait même offert un grand terrain au Président de la République et l'avait invité à y construire une résidence. Même si M. Bédié est aujourd'hui fâché, il y a un défaut que les Africains, et particulièrement les habitants de Daoukro, détestent par-dessus tout et qui s'appelle l'ingratitude.

Cela dit, il parait que les féticheurs du PDCI ont vu que toutes les étoiles et tous les astres se sont alignés pour la victoire de ce parti à la présidentielle d'octobre prochain. C'est en tout cas ce que le grand chasseur Guikahué a affirmé dans le Nouveau Réveil du samedi dernier. C'est certainement pour cela que le PDCI qui s'opposait violemment à ce que ses militants établissent leurs cartes d'identité les pousse maintenant à le faire le plus rapidement possible. Tant mieux ! Ils finiront par nommer quelqu'un à la Commission électorale indépendante (CEI) et nous avanceront. Espérons simplement que la Covid-19 ne nous obligera pas à reporter l'élection présidentielle qui devrait voir la victoire du grand chasseur Guikahué. Car le grand vainqueur de cette alliance PDCI-FPI ne sera personne d'autre que lui. Qui a placé ses pions partout au sein de l'appareil du PDCI ? Qui serait le vice-président du Sphinx de Daoukro si par hasard il était élu président ? Si Laurent Gbagbo ne revient pas pour participer à la présidentielle, envers qui le FPI divisé mais qui est en train de mettre la main sur le PDCI marquerait-il sa reconnaissance ? Et qui deviendrait le patron du PDCI si le Sphinx perdait ? Ce serait évidemment le grand chasseur qui ferait alors la jonction entre le PDCI et le FPI. Et le tour aura été joué. Le « serpent » aurait enfin été tué.
Venance Konan
Rédigé par: Vérité fait mal   le: Mercredi 20 Mai 2020
Bi Michel et wait and see, merci à vius deux, total accord avec ce que l'un et l'autre ont écrit même si Bi Michel ton commentaire pointu et incisif (impeccable).
Rédigé par: PDCI MORIBOND   le: Mercredi 20 Mai 2020
Beugre Julien pourquoi tu n'as pas demandé ça à Bédié ? Lui il n'a pas salit pour manfer ? Franchement on a critiqué les GOR, les ADORATEURS mais les chialeurs du PDCI qui comprennent aujourd'hui que votre sphinx vieillissant vous entraîne dans l'abîme inexorablement car point de PDCI bientôt, du coup c'est sur VK que vous vous déversez.
Rédigé par: BI MICHEL   le: Mercredi 20 Mai 2020
Beugré Julien il ne salit pas mais il dit que Bédié sera l'échelle qui permettra au FPI d'arriver au pouvoir et cela sonnera la disparition du PDCI. Je rappelle que 90% des Akan ici à Abidjan sont FPI. Donc c'est naturellement que le FPI réussira l'OPA sur le PDCI, ce que n'a pas réussi le RHDP
Rédigé par: Dogo Sawa   le: Mercredi 20 Mai 2020
Monsieur Venance Konan: Il faudrait plutôt critiquer ceux qui sont au pouvoir pour qu'ils s'améliorent au lieu de toujours critiquer Bédié qui n'est plus au pouvoir depuis décembre 1999 ou de toujours critiquer Gbagbo qui est enfermé et qui a laissé le pouvoir depuis avril 2011...C'est trop facile de s'en prendre à ceux qui ne sont plus au pouvoir depuis belle lurette! C'est aussi inutile. Mais on vous comprend, vous "mangez" avec le pouvoir actuel, alors c'est tout ce que vous pouvez faire.
Rédigé par: Beugré Julien   le: Mercredi 20 Mai 2020
Faut-il toujours salir les autres pour avoir à manger?
Rédigé par: Kacou   le: Mercredi 20 Mai 2020
M.Venance Konan est tres lucide dans sont arguments . Les Zuebaboys qui chialent...non pas d'argument contre les dires de VK ! donc, vous pouvez insulter VK . Ce qui est sur...apres l'election d'octobre , entre zueba et guikahue , un cadavre va mourir pour sur!!!
Rédigé par: Adams   le: Mardi 19 Mai 2020
Dommage qu'un si bon écrivain soit aussi stupide politiquement !
Rédigé par: Wait and see   le: Mardi 19 Mai 2020
Venance Konan à cherché son palabre en critiquant N'Zueba, l'icône du PDCI... N'a t'on plus le droit dans ce pays de porter une analyse sans se faire insulter et vilipendé de traitre uniquement parce que ça ne va pas dans le sens qu'un certain nombre des intervenants voudraient lire. VK donne un point de vue, la forme est discutable parce qu'il part à un moment dans trop de sens ce qui fait cafouillage dans son texte mais sinon le fond est juste. Maurice Guikahué est effectivement celui qui va permettre l'OPA du FPI sur le PDCI et les militants de ce dernier n'auront que leurs yeux pour chialer le moment venu. Ce sera la vengeance ultime de Gbagbo pour toutes les humiliations vécues par lui et son parti d'abird par FHB et ensuite Bédié qui hurlait qu'on coffre Gbagbo à la Haye. La rancune est tenace en politique et chacun règle ses comptes au moment opportun. Guikahue c'est une sorte de cheval de Troyes du FPI depuis x années au sein du PDCI, sa patience et son activisme finiront par payer si au PDCI nul n'ose ouvrir les yeux. César s'est fait poignarder par son fils Brutus. Dans la mafia un parrain sait que c'est son lieutenant le plus proche qui traite avec les autres parrains qui est le plus à même de trahir sa cause. VK n'a fait qu'écrire la vérité même si elle vous déplaît. Bedie va non seulement se ramasser à cette élection mais Gbagbo va le laisser tomber comme un fruit pourri et les gars du PDCI déjà moribond vont se vendre moins cher au FPI. Crier, insulter autant qu'il vous plaira ca ne changera rien. Inutile d'insulter V, j'espère que vous aurez le courage quand ce qu'il explique arrivera de reconnaître qu'il était plus lucide et honnête que vous pour avoir prévenu avant l'hécatombe au PDCI. Insultez c'est tout ce que vous savez faire.
Rédigé par: KGP   le: Mardi 19 Mai 2020
M. KONAN KOUASSI VENANCE, tes analyses à l'encontre du Président BEDIE et le PDCI RDA sont foncièrement opportunistes. Je dirais même que par tes ridicules écrits tu es considéré comme l'un de ceux qui sont à la base du divorce entre le PDCI et le RDR et partant entre BEDIE et OUATTARA. Les ivoiriens ont élu le président OUATTARA, c'est à lui de leur être reconnaissant et non le contraire. la missions régalienne d'un Chef d'état c'est de construire son pays et rendre ses concitoyens heureux partout où ils se trouvent. La Côte d'Ivoire aspire à être un grand pays, alors arrêtons ce folklore qui consiste à ramasser les pauvres citoyens pour aller dire merci au chef de l'état ou à un ministre pour avoir construit un édifice d'utilité publique dans leurs régions. Souvent même les fonds utilisés pour ce convoyage peuvent permettre d'autres constructions. En tout cas je ne vois pas les européens, les américains, les asiatiques faire ce que tu demande à BEDIE. Passes donc le message.
Rédigé par: Loethiers Mackan   le: Mardi 19 Mai 2020
Pauvre Venance Konan! Qui prétendrons-nous être en voulant lui apprendre à connaître et à comprendre l'inextricable symbiose entre la psychologie africaine et son adaptation à la politique telle que importée et héritée? Pour mettre définitivement fin aux conflits armés entre la France et l'Allemagne, il a été conçu et choisi d'accéder à une communauté d'intérêts. Pour l'élargir à toute l'Europe. Ainsi de suite, grosso modo, de file en aiguille, tout le processus fonctionnel qui a abouti aujourd'hui à ce qui s'appelle Union européenne. Quand Ouattara fait et consent tous ces investissements dans le village de Bédié, Venance Konan qui est Akan comme Bédié devrait approfondir la connaissance de la situation. Mais patauger dans ce type de facilités qu'il nous sert révèle son vrai état d'âme: peu importe ce qui fait converger ce qui lui paraît incompatible, quels que soient leurs intérêts des nouveaux alliés, ils ne devraient pas perturber les siens. Venance Konan sait-il que quand Bédié était le PAN et Ouattara à la primature, ce n'était point l'amour absolu entre les deux? Venance Konan a-t-il lu ou se souvient-il quand, Bédié devenu PR expliquait pourquoi étant PAN, il a dit une fois: l'honneur ne se vend pas deux fois? Bref!Les choix politiques s'expliquent, les comportements politiques aussi. C'est nous qui ne cherchons pas à les comprendre; et c'est pourquoi on n'oublie souvent ou on ignore que la réconciliation n'est pas un vain mot. Elle ne se décrète pas. C'est une stratégie de reconstruction de ce qui a été rompu. Si cette stratégie n'est pas soutenue par une fidèle et cohérente culture de réconciliation, elle approfondit la rupture.
Rédigé par: Conscience collective   le: Mardi 19 Mai 2020
Trop d'amalgame M.Venance Konan. Soit vous faites votre texte pour parler de M. Guikahué,ou bien vous faites votre texte pour vilipender le Président BEDIE comme vous avez coutume de le faire depuis que vous avez eu pignon sur rue avec le nouveau pouvoir pour qui vous avez les deux pieds dans le même sabo en votre qualité de journliste émérite et de critique. Comment peut-on parler de M. Guikahué qui est devenu pour vous "le nouveau grand chasseur du Front Populaire Ivoirien (FPI)" et digresser pour parler de M. BEDIE et de son village et de place qui portait le non du Président OUATTARA, place qui ne porte plus son nom. cela ressemble un peu à de la gaminerie venant de quelqu'un qui a de belle encre au bout de sa plume. Soyez ce critique objectif et non le critique subjectif pour regagner votre lectorat en tant que le venance Konan que les ivoiriens ont connu; celui qui critique positivement pour que la société s'affranchisse du sujétion du gouvernant.
Rédigé par: David Coffi   le: Mardi 19 Mai 2020
Le RDR est au pouvoir depuis 10 ans, mais VK continue de toujours vouloir blâmer pour tous les problèmes du pays, soit Bédié qui n'est plus au pouvoir depuis décembre 1999 et aussi Gbagbo, qui lui non plus a été enfermé pendant plus de 7 ans à la Haye et est maintenant en résidence surveillée à Bruxelles malgré son acquittement par le Tribunal Pénal International de toutes les charges qui pesaient contre lui. Ce genre de tentative grossière de manipuler l'opinion publique, cela ne passe plus. VK, il est temps d'admettre aussi que le RDR a commis beaucoup de fautes. D'ailleurs le RDR ne veut même plus s'appeler RDR. Ils ont tellement honte de ce nom RDR et préfèrent s'appeler RHDP "Unifié"...