Les effets étonnants du confinement sur notre sexualité
huffingtonpost.fr - Publié le: 14-04-2020 - Mise-à-jour le: 14-04-2020 - Auteur: Pauline Machado, Terrafemina
Les effets étonnants du confinement sur notre sexualité
Il n'y a pas que nos relations sociales qui s'adaptent au confinement, notre vie sexuelle aussi, évolue avec la situation engendrée par l'épidémie de Covid-19. Mais cette fois, c'est pour le mieux.
Il faut croire que la distanciation sociale file des idées. De cul, principalement. Car depuis qu'on doit tous(te)s rester chez soi pour endiguer l'épidémie du nouveau coronavirus, notre excitation grimperait en flèche.
Et ça vaut pour les couples qui ont la chance d'être ensemble, mais pas uniquement. Les confiné(e)s isolé(e)s et séparé(e)s aussi auraient chaud. Et davantage tendance à se faire du bien qu'en temps normal. Bonne nouvelle.

Plus d'appétit sexuel qu'avant le confinement 

C'est WeVibe, société de sextoys connectés, qui est à l'origine d'une enquête qui met le doigt sur ce sujet sulfureux. Après avoir interrogé 1200 personnes sur leurs habitudes sexuelles alors que les déplacements extérieurs sont extrêmement limités, elle en vient à la conclusion que les Français(e)s passent un temps fou à faire l'amour, à deux ou en solo. Préliminaires, masturbation, positions inédites, lieux insolites... L'imagination ne manque pas et le désir s'accroît.
Les chiffres parlent d'eux-mêmes : une personne sur trois avoue avoir plus d'appétit sexuel qu'avant le confinement, et une personne sur quatre trouve que son ou sa partenaire a plus de désir qu'à l'accoutumée. 50 % des couples ensemble pendant le confinement et 73 % des couples vivant le confinement séparément affirment même ressentir davantage l'envie de se masturber. Une aubaine pour moins s'ennuyer le week-end. Et qui ne reste pas à l'état de fantasme, puisqu'une personne sur cinq qui se trouve en quarantaine avec son partenaire déclare s'adonner aux plaisirs de la chair beaucoup plus souvent qu'avant. Excitant.
Et en même temps, est-ce vraiment si étonnant ?
Rédigé par: Salma Ba   le: Lundi 20 Avril 2020
@Awoulaba: Monogamie forcée pour les polygames confinés: Je propose que les hommes polygames soient confinés avec une seule femme, l'épouse de leur choix (ou avec la première épouse) pendant toute la periode de confinement, et sans aucune possibilité pour eux d'aller voir leurs autres épouses. Bref, ce sera la "monogamie forcée" pour les hommes polygames afin d'éviter toute propagation du coronavirus au travers des pratiques des hommes polygames.
Rédigé par: Awoulaba Cool   le: Samedi 18 Avril 2020
Est-ce qu'en Afrique (au Sénégal par exemple), un polygame "confiné" avec ses deux ou trois épouses, ne risquent-il pas l'épuisement sexuel ? Et puis, si les épouses du polygame en question vivent dans des domiciles différents, est-ce que le polygame qui passe la nuit de domicile à domicile n'accroît-il pas le risque de propagation du virus covid19 ? Telle est la question !
Rédigé par: Kouassi Kan   le: Vendredi 17 Avril 2020
Il y a tous les cas de figure. Il y a d'une part celles et ceux dont la libido est stimulée par le confinement et d'autre-part, il y a les couples que cette crise du coronavirus stresse beaucoup, et qui n'ont plus (autant) de désir sexuel à cause du stress. Et puis, il y a aussi les couples dans lesquels c'est seulement un individu (monsieur ou madame) qui a plus de désir sexuel que son partenaire. Tout cela doit se gérer. Mais attention, il ne faut écouter n'importe qui et faire n'importe quoi. Par ces temps de coronavirus, on trouve sur internet, toutes sortes de conseils la plupart du temps improvisés. Il faut donc être vigilant et sélectif et, ne pas écouter (tous) les soi-disant experts qui pullulent sur la toile.
Rédigé par: Toupke Efua   le: Mercredi 15 Avril 2020
La femme ghanéenne qui s'est plainte d'être trop baisée par son mari pendant le confinement du coronavirus a bien précisé que c'est elle qui fait tout à la maison, lorsqu'elle revient du travail (et elle n'est pas aidée du tout): ménage, cuisine, vaisselle, etc...Cette femme ghanéenne fait tout à la maison sans être aidée par son mari. Le mari (baiseur) ne fait rien du tout (puisqu'on est en période de confinement) et, en plus le mari fainéant la baise toute la nuit jusqu'à épuisement. C'est là le problème.
Rédigé par: Toukpe Efua   le: Mercredi 15 Avril 2020
Au Ghana, il y a même des femmes qui se plaignent du fait que leurs maris les baisent trop en cette période de confinement. Une ghanéenne a même écrit au président du Ghana à ce propos.
Rédigé par: Fognon.   le: Mercredi 15 Avril 2020
Voila affaire! A+
Rédigé par: Patience Muthuli   le: Mardi 14 Avril 2020
En Afrique Australe, plusieurs femmes qui ne voyaient pas du tout leurs maris les soirs depuis des années, sont très contentes des mesures de confinement. Les maris sont à la maison. Rien ne peut plus en effet justifier leurs sorties nocturnes habituelles. (Il n'y a plus d'excuses possibles du tout: trop de travail, funérailles, réunion au temple, veillée de prières.). Aucune excuse ne tient la route. Et puis, les maris qui baisaient au dehors baisent maintenant à la maison. Ah! coronavirus, tu remets en place beaucoup de choses qui étaient renversées. Les sorties nocturnes des maris africains, c'est fini et c'est tant mieux!
Rédigé par: Yasmine   le: Mardi 14 Avril 2020
Si le confinement rapproche les personnes en couple en augmentant leur désir sexuel mutuel, c'est vraiment une bonne chose. Et, qui va s'en plaindre ? Les "maîtresses" et les prostituées vont ainsi se retrouver au chômage, et c'est une très bonne chose pour la société toute entière . Avec le confinement, les "mauvaises" et maudites femmes qui aiment chercher le mari des autres se retrouvent bien seules, et c'est bien fait pour elles. Elles doivent comprendre qu'il faut qu'elles trouvent leurs propres maris au lieu de chercher pour les autres.