De "y a rien en face c'est Maïs" au " Ado Sabari " du FPI
fraternité Matin - Publié le: 14-02-2020 - Mise-à-jour le: 14-02-2020 - Auteur: SALif D. CHEICKNA
De
Le président du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N'Guessan a plaidé, ce jeudi 13 février 2020, pour une implication du Président Alassane Ouattara dans le retour de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé en Côte d'Ivoire. C'était à l'occasion d'une rencontre à Abidjan-Plateau, au palais de la présidence de la République
 
 
« A l'heure actuelle plus rien ne justifie son maintien en dehors de la Côte d'Ivoire. La Cpi a conclu à l'acquittement. Il nous appartient en tant qu'Ivoirien de nous entendre et voir comment capitaliser cette décision. Il appartient au gouvernement de reprendre la main sur ce dossier. De notre point de vue, c'est un message qui nous est adressé. Nous sommes venus voir avec le Chef de l'Etat ce qu'il faut faire pour que le retour de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé participe de la dynamique de réconciliation nationale et de reconstruction de notre pays. Le Chef de l'Etat a un rôle à jouer. Il a exprimé tout le temps que nous sommes des frères et que le Laurent Gbagbo est son frère », a affirmé Pascal Affi N'Guessan.
 
Poursuivant, il a indiqué qu'au-delà de ce que les avocats ont pu dire, « le dossier Laurent Gbagbo est aujourd'hui d'ordre politique ». Et d'ajouter : « Le monde entier nous regarde par rapport à notre capacité de nous approprier le processus de réconciliation nationale ».
 
La délégation du président Affi était composée de la première vice-présidente du parti, Christine Konan, du SG et porte-parole Issiaka Sangaré, et du vice-président chargé des élections, Kouakou Krah.Celle du vice-président Daniel Kablan Duncan est composée des ministres Hamed Bakayoko et Patrick Achi.
SALif D. CHEICKNA 
Le titre est de la redaction
 
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Samedi 15 Février 2020
"adamso" je t'emmerde. C'est toi qui es une contre-vérité personnifiée. Quand on ne sait pas lire et qu'on ne comprend rien, on ferme son clapet au lieu de s'illustrer par des sorties comme la tienne. Vous tombez ici comme des cheveux sur la soupe sans maîtriser un minimum d'historique, sinon vous sauriez que je n'ai jamais défendu la moindre impunité, que j'apparente à une forme de corruption.
Rédigé par: adamso   le: Vendredi 14 Février 2020
Forestier, je ne sais pas dans quel forêt vous opérez, une chose est sûre vous nagez dans la jungle de la haine ! Vous tenez des propos totalement incongrus, qui ne seraient pas graves s'ils ne constituaient pas des contre-vérités. Et ce qui est inquiétant de surcroit c'est que vous semblez y croire, tel un arracheur de dents. Dans votre monde, l'impunité semble être la règle, où même les assassins et des déstabilisateurs sont considérés comme des persécutés. Quelle moralité !!!!! Et pourtant la forêt est sacrée et noble. En tant que forestier vous devez vous en inspirer.
Rédigé par: Forestier de Lahou   le: Vendredi 14 Février 2020
"A l'heure actuelle plus rien ne justifie son maintien en dehors de la Côte d'Ivoire"... Mais les GOR sont en plein délire ! Ils rêvent éveillés ! Au contraire, tout justifie son éloignement ! et AFfi croit qu'il y a quelque chose à négocier ? Lui aussi il est à côté de ses pompes. Qu'il réfléchisse un peu : quand les ex-RDR devenus RHDP embastillent ou forcent à l'exil des gens qui ne leur étaient "pas trop défavorables" (Soro et ses affidés), que pensent-ils de leurs intention à l'égard de Gbagbo et Blé Goudé ? Vraiment !!!???
Rédigé par: Beugré Julien   le: Vendredi 14 Février 2020
Je suis vraiment désolé de la politique. Pas seulement ivoirienne, mais mondiale.