Rénovation du 2e étage du marché Forum d'Adjamé : les commerçants disent non à la mairie
lebanco.net - Publié le: 12-02-2020 - Mise-à-jour le: 12-02-2020 - Auteur: Issouf Kamagaté
Rénovation du 2e étage du marché Forum d'Adjamé : les commerçants disent non à la mairie
Suite à une décision de la mairie d'Adjamé de réhabiliter le  2e étage du marché forum de la commune,  une vague de contestation s'en est suivie au  niveau des commerçants concernés,  qui prétendent  que la municipalité tente de les narguer ou de faire de la surenchère surtout, pour les propriétaires des box déjà installés.  Une situation qui vire à la confusion et à la contestation. Que se passe-t-il réellement  au  forum d'Adjamé, le plus grand marché de ladite commune ?
Tout semble partir des commerçants jadis installés aux abords du boulevard Nangui Abrogua. Déguerpis dudit boulevard,  la commune se retrouve avec 10.000 commerçants qui n'ont plus de place et qu'il faut pourtant recaser, a fait remarquer le conseiller technique du maire chargé des grands travaux Ouattara Basile.  A cet effet,  la Fédération nationale des commerçants de Côte d'Ivoire (Fenacci) a entrepris des démarches auprès du maire Soumahoro Farikou pour le réinstallation de ces commerçants. Une première vague de 140 commerçants, selon une liste d'inscription,  devait être installée, et par la suite 640 personnes. Mais, une action que désapprouvent les locataires du forum. 
Le samedi 8 février 2020, l'Association des commerçants du Forum des marchés d'Adjamé, installée au premier et au deuxième étage dudit forum, ont animé une conférence de presse  pour protester contre ces travaux  de la mairie. Qui, pour elle, vont extrêmement rétrécir les espaces du marché. Le manque d'aération, l'absence d'issue d'évacuation en cas de sinistre, la difficulté  de circulation et la surcharge du marché sont entre autres risques encourus en cas de réalisation de ces travaux, selon l'association. Aussi, certains s'insurgent contre le fait qu'ils n'ont pas été approchés par les agents de la mairie pour cette opération de réhabilitation. 
Le conseiller technique affirme cependant que le maire Soumahoro Farikou connait mieux les réalités de la commune et des commerçants. Par conséquent il ne peut entreprendre une quelconque action contre une corporation, qu'il a servie pendant plus de 20 ans. « Le 21 janvier la mairie a produit un communiqué pour informer les commerçants de la rénovation du 2e étage du marché du forum d'Adjamé. Pour lui, il ne s'agit pas d'apporter des modifications à la disposition des box, mais plutôt  conférer  au  deuxième étage,  sa capacité initiale. Un marché qui est fait pour accueillir 12000 places avec 400 magasins, on trouve  encore de l'espace. Mais cet espace est surexploité et squatté par les quelques commerçants qui s'y trouvent. Ces derniers ont pris sur eux la liberté  d'occuper  de grands espaces vides  en y emmagasinant une grande partie  de leur marchandises », rétorque-t-il.
Construit pour accueillir 12000 places, le marché du forum d'Adjamé  compte à ce jour  les ¾ des commerçants. L'un des étages, notamment le deuxième niveau est resté sans locataire.  Conséquences, cet endroit est devenu le lieu de tous les vices (maisons closes,  dépotoirs, repère des vendeurs de drogues etc). Le maire d'alors avait  réussi à y  mettre de l'ordre, mais l'endroit est très rapidement redevenu  un fourre tout, au sortir de la crise postélectorale . « Le Forum a été l'objet d'un délaissement total pendant près de 15ans, il n'y avait même pas de visite technique. Toutes les installations étaient entrain de partir  en lambeau surtout le volet technique, le coté hygiénique n'y échappait pas. Donc le nouveau maire a pris sur lui d'ouvrir les allées, de curer les caniveaux de refaire les appâtâmes  et de repeindre les locaux dudit marché, qui a aujourd'hui fière allure », nous fait comprendre le conseiller. 
A en croire l'émissaire du maire, « Il est du devoir du premier magistrat de la commune de partager l'information avec ses administrés, mais certains ont pensé qu'on venait les consulter », fait-il remarquer. Ajoutant que vu la réticence au démarrage des travaux, le commissariat du 3e arrondissement de la commune avait  été approché pour expliquer le bien fondé de cette action. Malgré cela, « certains de nos agents ont été molestés par les commerçants, une plainte a été déposé au commissariat du 3earrondissement, des personnes ont été  entendues », souligne M. Ouattara, qui avait à ses côtés le sous directeur de la communication de la mairie, Ouattara Sékou et le secrétaire exécutif du Fenacci Sanogo Karim. Ce dernier  annonce une campagne de sensibilisation auprès des commerçants pour respecter les dimensions normales des box afin de permettre une fluidité et une aération. 
 
Issouf kmagaté
.